Comment faire baisser la tension artérielle en urgence ?

© PetitLien.fr - Comment faire baisser la tension artérielle en urgence ?

Nous traitons de sujets relatifs à la santé et à la médecine dans cette page.

Nous nous sommes entourés de spécialistes en médecine. Cela nous permet d'être pertinents et de ne diffuser que des informations vérifiées. Pour en apprendre plus sur notre démarche, n'hésitez pas à nous solliciter par email.

L’hypertension artérielle est l’une des premières causes d’infarctus, d’insuffisances cardiaques et d’AVC. En France, plus de 20 millions de personnes en souffrent sans pour autant le savoir. Et pour cause, l’hypertension artérielle est silencieuse.

Vous gagnerez donc à mesurer chez vous, au calme, votre tension en vous référant à la technique de l’automesure tensionnelle.

Si vous vous retrouvez au-delà de 140/90, sachez que c’est un signal d’alarme et que vous devez prendre des mesures pour corriger le tir. Toutefois, un recours à un traitement médicamenteux n’est pas forcément indispensable pour s’en sortir surtout lorsque vous êtes encore à la première année de votre diagnostic. Voici comment faire baisser votre tension artérielle en urgence sans recourir aux médicaments.

Faire du sport

sport Running
sport Running

Pour faire baisser en urgence sa tension artérielle, le sport est une solution satisfaisante. Il agit sur plusieurs plans :

  • la baisse du poids ;
  • la diminution du stress ;
  • l’assouplissement des artères ;
  • le contrôle de la musculation ;
  • la dilatation des vaisseaux sanguins ;
  • la régulation de l’activité cardiaque ;
  • la stabilisation du taux de sucre et du bon cholestérol dans l’organisme.

La conséquence directe sera alors la diminution de la pression artérielle et progressivement, son retour à la normale. Toutefois, toutes les activités sportives ne sont pas à recommander pour un hypertendu. Il faudrait alors privilégier, les sports d’endurance qui ont une intensité modérée. On peut retenir dans le lot, la course à pied, la marche rapide (sportive), le vélo sur terrain plat, l’aquabike, et la natation.

À lire Première semaine de grossesse : quels sont les signes cliniques ?

Les sports de résistance à l’image du tennis ou du squash sont quant à eux, à proscrire. De même, il est conseillé aux hypertendus de commencer le sport à un rythme modéré au début, quitte à l’augmenter progressivement. Évitez également de trop solliciter votre fréquence cardiaque. De même, il serait totalement judicieux de solliciter l’avis d’un médecin avant de s’y mettre.

Limiter le stress

Limiter le stress
Limiter le stress

Le stress est réputé pour aggraver, de façon remarquable, une hypertension artérielle. Il est donc indispensable que l’hypertendu fasse un effort pour vaincre ses accès de colère, son stress professionnel ou son tempérament intériorisé. Pour y parvenir, vous pouvez par exemple recourir à une « cohérence cardiaque ». C’est une technique de respiration qui se fait par cadence. En voici les étapes :

  • inspirez par le nez pendant 5 secondes ;
  • arrêtez-vous un instant ;
  • expirez ensuite par le nez ou par la bouche pour la même durée.

Il faudrait rester toutefois concentré sur votre souffle pendant l’expiration. En pratique, la « cohérence cardiaque » ne dure que 5 minutes. C’est le temps indiqué pour l’équilibre du système nerveux humain, régulateur de pression artérielle et de fréquence cardiaque. L’exercice est à répéter trois fois par jour pour en percevoir l’efficacité.

Il existe également d’autres exercices qui permettent d’obtenir de bons résultats quant à la gestion du stress. On y compte la gymnastique douce qui comprend le yoga, le Taï Chi et le Qi Ging. De même, la relaxation, l’acupuncture et la sécrétion de cortisol (par le sommeil) ont également prouvé leur efficacité quant à la limitation du taux de stress.

À lire Quels sont les traitements existants pour corriger l’hypermétropie et l’astigmatisme ?

Réduire sa consommation d’alcool

Vous savez qu’un excès de poids ne vous sera d’aucune utilité pour faire baisser votre tension artérielle. Au contraire, il risque de l’aggraver. Or, lorsque vous consommez de l’alcool, celui-ci apporte des calories vides à l’organisme qui provoquera un surpoids. De plus, la prise d’alcool provoquera une contraction des vaisseaux sanguins. Ce qui aura pour effet direct, l’augmentation de la pression du sang sur les artères. En d’autres termes, consommer de l’alcool, c’est augmenter le risque d’aggravation de son hypertension artérielle et mettre des barrières contre son traitement.

C’est en raison de ces effets néfastes qu’il est conseillé aux hypertendus de limiter leur consommation d’alcool. Par jour, la quantité consommée ne doit pas alors excéder 10 cl de vin ou 25 cl de bière pour une femme. L’homme peut aller au double de cette mesure.

Consommer moins de sel

sel dans plat
sel dans plat

L’excès de sel est l’une des premières causes d’hypertension artérielle ciblée. C’est prouvé dans plus de 25 % des cas d’hypertensions artérielles diagnostiqués. Il aura pour effet de faire sortir l’eau des cellules et des tissus dans le sang. Ce qui provoquera alors l’augmentation du volume sanguin. Bien qu’il ne soit pas nécessaire de recourir à un régime sans sel, vous gagnerez à en limiter la consommation au strict nécessaire, soit 6 g au maximum par jour.

Pour cela, utilisez moins votre salière et faites également un effort pour vous tenir éloigner des sels contenus dans les aliments manufacturés. Charcuteries, biscuits apéritifs, pains, viennoiseries, fromages (Chèvre, Bleu,..), les eaux gazeuses sont autant de pourvoyeurs de sels en grande quantité. Remplacez-les donc par l’utilisation d’autres condiments tels que l’ail, le thym, l’oignon, le persil et les herbes de Provence par exemple.

Si toutefois, vous devez acheter un aliment précuit en rayon de supermarché, prenez la peine de vérifier sur son étiquette, sa teneur en sel. Il est souvent marqué en Chlorure de Sodium (Nacl). Lorsque la valeur dépasse un certain seuil, vous gagnerez à vous passer de ce produit si vous envisagez faire baisser votre hypertension artérielle en urgence.

À lire Tensiomètre connecté avec électrocardiogramme : Comparatif des meilleurs de l’année

Recourir à un sevrage tabagique

« Le tabac nuit gravement à la santé ». Ce n’est pas un simple slogan mais une réalité. Si vous développer une addiction au tabac et que l’hypertension artérielle s’en mêle, vous courrez de plus grands risques encore. En effet, le tabac et ses autres formes de drogues font monter de façon ponctuelle votre pression artérielle et ils accélèrent le vieillissement de vos artères.

En termes de chiffres et de pourcentage, retenez que la seule et unique cigarette que vous prenez aura pour conséquence directe, l’élévation de votre pression artérielle durant 20 à 40 min. Votre rythme cardiaque en sera augmenté quant à lui de 40 %. Votre cœur en sera alors usé très tôt et vos artères s’en trouveront fragiliser.

Vous l’avez compris ! Tabac et hypertension artérielle ne font pas bon ménage. Il est donc important de trouver un moyen pour dominer votre addiction à cette drogue. Un recours à un tabacologue peut être nécessaire. Vous pouvez également opter pour d’autres substituts nicotiniques à l’image d’une cigarette électronique. Toutefois, demander l’avis de votre médecin traitant en amont.

Manger équilibré

Manger équilibré
Manger équilibré

Enrichir son alimentation quotidienne en fruits, légumes, céréales et laitages contribue à faire baisser une hypertension artérielle. Ces aliments fournissent à votre organisme, du potassium. Celui-ci aura alors pour rôle de s’opposer aux effets du sel dans l’organisme de l’hypertendu. De ce fait, votre alimentation, équilibrée permettra à votre organisme de réguler sa tension artérielle avec un effet vasodilatateur. Ces aliments sont également indiqués pour apporter à votre organisme, des fibres. Celles-ci aideront aussi à la régulation de la tension artérielle. L’huile d’olive est également recommandée pour accompagner vos plats lorsque vous êtes hypertendu.

À lire Comment avoir de beaux pieds ?

Pour les légumes, vous gagnerez à les consommer cuits plutôt qu’à l’étouffée. Cela vous mettra alors à l’abri de la fuite de potassium. Pour les laitages, ce sont ceux qui sont fermentés écrémés qui sont indiqués puisqu’ils contiennent moins de lipides.

Quelques conseils utiles

Il est vrai que la mise en pratique quotidienne des conseils qui vous sont présentés ici vous permettra de faire baisser votre hypertension artérielle. Toutefois, il est conseillé de ne pas se mettre de la pression pour l’application de ces habitudes. Chaque hypertendu peut alors y aller selon la tolérance de son organisme à telle ou telle autre action et son efficacité sur lui. Au bout de 2 à 3 mois au maximum, les résultats devraient être perceptibles à moins que vous ne soyez dans un cas d’hypertension grave où une urgence se fait sentir. Si tel est le cas, une solution thérapeutique devra être développée avec vous par le biais de votre cardiologue.

Répondez à cet article