Avoir trop de plaquettes dans le sang après une opération, est-ce grave ?

PetitLien.fr » Santé » Avoir trop de plaquettes dans le sang après une opération, est-ce grave ?

À l’instar des globules rouges et blancs, les plaquettes sanguines sont des cellules sans noyau, contenues dans le sang. Encore appelées thrombocytes, elles participent activement à la coagulation du sang en cas de blessure. Cependant, à la suite d’une opération chirurgicale, leur quantité peut considérablement augmenter. Ce qui donne lieu à une maladie appelée thrombocytémie. Faut-il s’en inquiéter ? Cet article vous dit tout sur sa gravité ou non.

Ce qui crée l’augmentation des plaquettes dans le sang

La thrombocytémie, de son autre nom thrombocytose ou encore hyperplaquettose, est causée par une trop grande quantité de plaquettes dans le sang. Cette dernière situation est due à une surproduction des thrombocytes dans la moelle osseuse. Leur taux peut alors varier entre 600 000 et 750 000/mm3 au lieu de rester dans la marge normale de 150 000 à 400 000/mm3.

La thrombocytémie est en réalité, une sorte de cancer du sang, bien que n’étant pas aussi grave. Plusieurs situations peuvent en être à l’origine. On y retrouve :

  • La solitude
  • La tumeur
  • L’intensité de l’effort physique
  • La pancréatite
  • Les maladies infectieuses ou inflammatoires
  • Le stress trop élevé
  • La leucémie.

De même, cette maladie peut aussi faire suite à une opération chirurgicale. Elle est surtout à craindre lorsqu’il y a eu une importante hémorragie au cours de l’opération.

Ce que crée une trop grande quantité de plaquettes dans le sang

La thrombocytémie est une maladie qu’il faut bel et bien craindre lorsqu’elle s’étend dans la durée. Plusieurs conséquences lui font suite. Entre autres, on note :

  • Un excès de fatigue (asthénie)
  • Des maux de tête oculaires
  • Des fourmillements dans les membres
  • Des ecchymoses
  • Une érythromélalgie

Ces situations sont remarquables lorsque la trop grande quantité de plaquettes est restée dans le sang pendant longtemps. Dans les cas extrêmes, on peut même remarquer des hémorragies cutanées ou des muqueuses. Celles-ci sont à l’origine des saignements (du nez, ou des gencives). Ces saignements peuvent aussi être urogénitaux ou gastro-intestinaux.

Ce qui soulage la trop grande quantité de plaquettes dans le sang

En dépit de sa gravité, la thrombocytose peut quand même se guérir. Pour ce faire, une aide médicale est requise. Un professionnel de santé qualifié saura alors vous dire, sur la base d’examens concrets, si vous souffrez d’une maladie des plaquettes de sang ou non.

Après diagnostic, le patient est alors soumis à un traitement rigoureux pour avoir satisfaction. Le risque d’hémorragie (anticoagulant) peut alors être réglé par la prise de médicaments. Entre autres, les cytoréducteurs vous sont administrés par le médecin, en de telles circonstances.

En résumé

En définitive, il importe de retenir que les plaquettes de sang sont des cellules qui jouent un rôle prépondérant pour la coagulation du sang, plus particulièrement, en cas d’hémorragie. Toutefois, lorsque leur quantité dépasse un certain seuil dans le sang, l’on peut s’en plaindre. Ce genre de situation fait généralement suite aux opérations chirurgicales pendant lesquelles, il y a eu trop d’hémorragies. Les conséquences qui s’ensuivent sont pour le moins alarmantes, à moins que des dispositions soient prises pour la corriger assez tôt.

Le meilleur moyen d’y pallier étant un recours à la médecine, vous êtes encouragé à faire appel à votre médecin traitant si vous avez le moindre doute.