Engourdissement du bras gauche : est-ce précurseur d’un problème de santé grave ?

PetitLien.fr » Santé » Engourdissement du bras gauche : est-ce précurseur d’un problème de santé grave ?

La paresthésie du bras gauche est un phénomène fréquent. Elle se caractérise par une sensation de picotement dans le bras. En règle générale, cette douleur est passagère et bénigne. Elle peut néanmoins être le signe précurseur d’un dysfonctionnement plus important. Du simple fourmillement à la crise cardiaque, découvrez les implications de l’engourdissement du bras gauche.

Les cas d’engourdissement du bras gauche sans gravité

Lorsque des douleurs au bras gauche surviennent, il est inutile de céder à la panique. En effet, la paresthésie du bras gauche est généralement une réaction naturelle du corps. Elle a alors de nombreuses explications.

  • Une douleur musculaire liée à un effort physique intense

Il peut s’agir de la réaction du corps à une activité inhabituelle. L’engourdissement ressenti s’explique également par un manque d’échauffement avant une séance de sport.

  • Un fourmillement lié à l’anxiété et au stress

Cette situation agit sur le système endocrinien. L’engourdissement du bras gauche est, dans ce cas, la résultante des réactions de l’organisme.

  • Une conséquence des douleurs au cou

Les nerfs transitant par le cou, notamment par la région des cervicales, sont directement liés aux bras. De ce fait, une douleur au cou peut entraîner l’inflammation des muscles du bras, d’où l’engourdissement.

  • Un engourdissement dû à une mauvaise posture de sommeil

Cette raison est d’ailleurs la plus fréquente. Une personne qui s’endort sur son bras obstrue la circulation sanguine. Les veines n’étant pas suffisamment alimentées, la sensation de fourmillement s’installe.

Les complications inhérentes à l’engourdissement du bras gauche

À l’opposé des situations passagères, la paresthésie du bras gauche peut être annonciatrice de pathologies plus graves. Dans ces cas, il existe d’autres symptômes qu’il est important de connaître.

La crise cardiaque

L’engourdissement du bras gauche est parfois lié à une crise cardiaque. Il s’agit d’un cas extrême qui survient en même temps que d’autres manifestations :

  • Une forte douleur contractile à la poitrine
  • Des épisodes de vertige
  • Un état nauséeux suivi de vomissements
  • Des sueurs froides inexpliquées
  • L’impression d’étouffer

Au moindre doute, il convient de contacter un médecin en urgence. En effet, la crise cardiaque est potentiellement mortelle.

L’accident cardiovasculaire (AVC)

L’AVC est lié à une rupture du flux sanguin destiné à l’un des hémisphères du cerveau. Il s’agit donc d'une dégénérescence neurologique, pouvant être liée à la paresthésie du bras gauche. Au-delà de l’engourdissement, les manifestations de l’AVC sont :

  • un état nauséeux et les vomissements
  • des difficultés à être en équilibre
  • des maux de tête inexpliqués
  • un état d’anxiété
  • des difficultés liées au langage

Les fractures de l’os

Une rupture du tissu osseux peut être à l’origine de l’engourdissement du bras gauche. Dans ce cas, la douleur ressentie est intense. La fracture s’accompagne également d’un gonflement de la région douloureuse. Dans ce cas, adressez-vous à un orthopédiste.

La tendinite

Le tissu intercalé entre un muscle et l’os adjacent est appelé tissu conjonctif. On parle de tendinite lorsque ce tissu s’irrite. Lorsque la lésion concerne les articulations du coude ou ceux de l’épaule, elle se manifeste par l’engourdissement du bras.

La hernie discale

Cette pathologie douloureuse de la colonne vertébrale est une implication probable de l’engourdissement du bras gauche. Elle est liée à une destruction locale de la colonne vertébrale. Par suite, les débris affectent les nerfs afférents. Les nerfs du bras sont également affectés, d’où l’engourdissement.

En définitive, l’engourdissement du bras gauche est intrinsèquement bénin. Il devient grave lorsqu’il s’accompagne d’autres signes annonciateurs.