Comment deboucher une oreille bouchée ?

© PetitLien.fr - Comment deboucher une oreille bouchée ?

Nous traitons de sujets relatifs à la santé et à la médecine dans cette page.

Nous nous sommes entourés de spécialistes en médecine. Cela nous permet d'être pertinents et de ne diffuser que des informations vérifiées. Pour en apprendre plus sur notre démarche, n'hésitez pas à nous solliciter par email.

La sensation d’avoir une oreille bouchée est sans doute très désagréable. Bien souvent, cela est dû à un problème temporaire et sans complication. Par ailleurs, le problème peut parfois être plus sévère, surtout si la sensation s’installe durablement. Quels sont donc les symptômes d’une oreille bouchée ? Quelles sont les causes et les astuces pour la déboucher ? On fait le point dans la suite de cet article.

Les symptômes d’une oreille bouchée

oreille bouchee
oreille bouchee

Il existe plusieurs symptômes dans le cas d’une oreille bouchée. Nous allons énumérer les plus fréquents.

  • Une sensation d’oreille bouchée : c’est l’un des signes les plus fréquents. Cette sensation se manifeste par une surdité légère ou prononcée due à une obstruction du conduit auditif.
  • Le vertige : lorsque l’accumulation de​​​​​ cérumen bouche entièrement l’oreille, une pression peut être faite sur l’oreille interne. Le cerveau reçoit par la suite des informations contradictoires qui provoquent un déséquilibre et entraîne donc le vertige.
  • L’appareil auditif siffle : il arrive parfois que l’appareil auditif émette des sifflements et que l’embout devienne difficile à mettre. Cela est probablement dû à un bouchon d’oreille. Il arrive aussi d’avoir l’impression que l’appareil ne fonctionne plus. En réalité, cela peut être provoqué par bouchon d’oreille qui bloque le conduit auditif.
  • L’eczéma : dans ce cas, vous remarquerez des démangeaisons. En effet, les personnes atteintes de ce symptôme ont la peau du conduit auditif très sèche à cause des morceaux de peau morte qui se détachent de l’épiderme. En cas donc d’eczéma, vous aurez probablement un bouchon d’oreille.

Ainsi, voilà les symptômes les plus courants du bouchon d’oreille.

À lire Première semaine de grossesse : quels sont les signes cliniques ?

Les causes d’une oreille bouchée

causes oreille bouchee
causes oreille bouchee

Les causes d’un bouchon d’oreille proviennent de nos faits et gestes au quotidien. Les origines d’une oreille bouchée sont diverses. Elles sont sans complication majeure, mais parfois peuvent endommager la qualité de l’audition. Voici les principales causes d’une oreille bouchée.

Les bouchons de cérumen

Appelé aussi cire d’oreille, le cérumen est une substance jaunâtre sécrétée naturellement par le conduit auditif. Il sert à protéger l’oreille des corps étrangers et des bactéries. Un bouchon de cérumen est une cause classique et sans gravité d’oreille bouchée. Il se présente comme suit :

  • baisse d’audition,
  • acouphènes, bourdonnement, vertige,
  • irritations, douleurs, démangeaisons dans le conduit auditif,
  • sensation d’oreille bouchée.

La cause classique de la formation d’un bouchon de cérumen est sans doute l’utilisation très fréquente de coton-tige. Cette pratique provoque la production intense de cérumen qui finit par s’entasser au fond de l’oreille d’où le bouchon. Une autre cause fréquence est la baignade. L’eau qui entre dans les oreilles fait gonfler le cérumen, ce qui entraîne le bouchon.

À lire Quels sont les traitements existants pour corriger l’hypermétropie et l’astigmatisme ?

Grippe et autres infections ORL

Les infections ORL, généralement bénignes sont souvent à l’origine d’une sensation d’oreille bouchée. Ces infections créent une sécrétion anormale et élevée de mucus. En coulant dans la gorge, le mucus arrive au niveau des trompes d’Eustache qui sont raccordées à l’oreille interne. Ensuite, les trompes se bouchent pour empêcher le mucus d’atteindre les oreilles. Lorsque les trompes d’Eustache sont bouchées, l’air ne circule plus, ce qui entraîne une différence de pression d’où la sensation d’oreille bouchée.

Otites et labyrinthes

Une otite externe est bénigne et son traitement est simple et efficace. Toutefois, il s’avère qu’elle touche, dans certains cas, l’oreille moyenne. Cette complication peut provoquer un labyrinthe si le traitement n’est pas fait à temps. Dans ce cas de figure, en plus de l’oreille bouchée, des nausées et des douleurs sont fréquentes. L’otite et l’inflammation du labyrinthe peuvent entraîner une perte de l’audition.

À lire Tensiomètre électronique au poignet : Comparatif des meilleurs de l’année

Les plongées

Dans ce cas de figure, les trompes d’Eustache sont fermées, ce qui entraîne une différence de pression entre l’oreille interne et l’oreille externe. On a donc la sensation d’oreille bouchée.

Traumatismes sonores

Les sons violents sont susceptibles d’endommager l’oreille interne de manière plus ou moins importante. Lors des concerts par exemple, l’oreille est forcée de subir de violentes vibrations. Celles-ci peuvent créer la sensation d’oreille bouchée et malheureusement, entraîner par la suite un déficit auditif.

À lire L’absence de plaisir et de désir chez les femmes frigides

Obstruction par des objets

Ce cas de figure est fréquent chez les enfants, par curiosité ou pour se soulager lorsque l’oreille démange. Cette pratique n’est pas sans risques autant chez l’enfant que chez l’adulte. En enfonçant des objets dans l’oreille, le tympan peut être abîmé, ce qui peut évidemment boucher l’oreille. Il peut arriver que des morceaux d’objets (brindilles, plumes, cotons-tiges) se cassent et obstruent le conduit auditif. Les cotons-tiges sont donc à manipuler avec précautions.

Comment déboucher l’oreille bouchée

déboucher oreille bouchée
déboucher oreille bouchée

Avoir l’oreille bouchée est inconfortable et cela engendre des vertiges, des douleurs voire une perte d’audition. Dans la plupart des cas, il n’y a pas de complications médicales. C’est un processus naturel contre lequel il existe de nombreuses solutions. Néanmoins, la sensation d’oreille bouchée peut cacher des traumatismes graves. Faire recours à un médecin est donc la solution la plus idoine dans certains cas.

Nous avons retenu pour vous un bon nombre de conseils pour vous soulager. Mais nous vous prions de faire attention aux produits préconisés (alcool, vinaigre, etc.).

À lire Comment acheter de l’Aerius en sirop sans ordonnance ?

Élimination de cérumen

Le cérumen a pour rôle de protéger le conduit auditif. Cependant, il arrive qu’il forme un bouchon.

Pour ramollir et évacuer le cérumen,

  • injecter dans le canal auditif de l’eau avec de l’huile d’olive,
  • après une vingtaine de minutes, rincer avec du jus de citron ou de l’eau tiède, à l’aide d’une poire ou d’une seringue,
  • répéter l’opération chaque jour jusqu’à la dissolution du bouchon.

Si cette technique ne marche pas, vous pouvez faire recours à des produits pharmaceutiques pour le nettoyage.

Déboucher une oreille bouchée à cause d’une grippe

Comme nous l’avons expliqué plus haut les infections ORL engendrent une sensation d’oreille bouchée. Dans ce cas :

  • penchez-vous au-dessus d’une bassine très chaude en vous couvrant la tête avec un drap ou une serviette,
  • gargarisez-vous avec une solution faite du mélange d’eau et de jus de citron pour nettoyer la gorge et les fosses nasales. Ceci éliminera les glaires et le taux de mucus.

Déboucher une oreille après une baignade

Nous savons tous combien de fois c’est irritant d’avoir de l’eau dans les oreilles après s’être baigné. Pour vous en débarrasser, vous pouvez :

  • Mettre l’auriculaire dans le conduit auditif et le retirer spontanément pour créer un effet de succion. Ensuite, pencher la tête pour faire couler l’eau.
  • Pencher la tête et sauter sur une seule jambe, le choc répété permettra de vider l’eau de l’oreille bouchée

Si les techniques précédentes n’ont pas eu d’effets alors couchez-vous pendant quelques minutes sur le côté de l’oreille bouchée.

Déboucher une oreille dans le cas d’otite

otite
otite

L’otite est une inflammation douloureuse. Il faut donc la traiter avec précaution.

L’eau chaude :

  • verser un peu d’eau tiède dans l’oreille douloureuse,
  • maintenir la tête en position penchée pendant cinq minutes,
  • sécher l’oreille avec une serviette propre.

Le citron pour calmer la douleur :

  • utiliser de préférence un citron bio,
  • presser et recueillir deux gouttes de jus à mettre dans l’oreille atteinte deux fois par jour.

L’huile pour déboucher l’oreille

En cas d’otite, la sensation d’oreille bouchée est très désagréable. S’il y a un bouchon dans l’oreille, c’est qu’il y a probablement une pression exercée sur l’oreille interne. Avec l’huile alimentaire, il est possible de retirer le bouchon. Pour ce faire, il faut :

  • verser deux gouttes d’huile dans l’oreille,
  • pencher la tête sur le côté pendant cinq minutes pour que l’huile pénètre
  • redresser la tête,
  • pencher la tête sur le côté opposé pour évacuer le bouchon.

Oreille bouchée en avion, en montagne

Une montée ou une descente rapide entraîne forcément une différence de pression d’où la sensation d’oreille bouchée. Pour ne plus en souffrir, c’est simple. Il faut :

  • mâcher du chewing-gum le fait d’en mâcher créé le mouvement des mâchoires. Ce mouvement permet aux trompes d’Eustache de s’ouvrir à nouveau et de rétablir la balance de pression.
  • utiliser la manœuvre de Vasalva, pincer les narines et fermer la bouche tout en expirant l’air.

En définitive, selon le cas, voilà comment déboucher une oreille.

Attention à la natation !

natation
natation

Votre oreille n’est pas forcément bouchée à cause d’une maladie, ce n’est pas toujours un symptôme, mais seulement le résultat d’une activité. Lorsque vous avez tendance à prendre de la hauteur, la pression est conséquente et les oreilles peuvent alors se boucher. C’est aussi le cas pour la natation et si vous êtes un adepte de la brasse coulée, vous devez être très vigilant. Les symptômes sont faciles à identifier puisque vous aurez une ouïe beaucoup plus faible après quelques longueurs seulement.

  • Même si vous sautez dans tous les sens, l’eau ne pourra pas être évacuée puisqu’elle est bloquée dans le fond de votre oreille.
  • Il faudra alors être patient et utilisez les techniques partagées afin de la déboucher rapidement.
  • L’eau qui s’accumule dans votre oreille n’est pas très réjouissante surtout si vous avez beaucoup de cérumen.
  • Elle pourrait alors se loger derrière le bouchon et les infections auront tendance à se développer beaucoup plus facilement.
  • Il est toutefois possible de supprimer rapidement ce désagrément en utilisant des bouchons pour les oreilles.
  • Ce ne sont pas les mêmes que ceux utilisés pour vous endormir, ils ont une matière spécifique et ils sont surtout étanches à l’eau.

Vous aurez deux bouchons qui sont reliés par un câble, cela vous évite de prendre un casque et il sera alors beaucoup plus facile de nager dans ces conditions. N’hésitez pas à tester plusieurs produits dans les magasins avant de valider votre commande sur Internet toujours dans cette optique de réaliser des économies. Lorsque vous vous rendez à la piscine, vous portez ces bouchons et vous pourrez nager sous l’eau sans les désagréments cités au préalable. C’est pratique et beaucoup plus sécurisé pour votre tympan qui ne sera pas confronté à des bactéries et des infections.

En termes de prix, ces accessoires pour la piscine sont très abordables, il faut prévoir moins de 5 euros pour une paire classique. Vous pouvez aussi trouver des bonnets avec des renforcements au niveau des oreilles, cela permet de ne pas mouiller les cheveux et de protéger efficacement le conduit auditif et même votre tympan.

Utilisez un produit à base d’eau de mer

eau mer
eau mer

Auparavant, pour enlever l’excès de cérumen dans une oreille, nous avions l’habitude d’utiliser la fameuse poire avec de l’eau chaude. Cette dernière était mélangée à un produit spécifique pour faciliter le retrait. L’usage est désormais mis de côté puisque la force de l’eau peut entacher votre tympan, il est alors préférable d’adopter la méthode beaucoup plus douce et moins problématique pour votre oreille. Si vous avez un bouchon, il est possible d’acheter un produit à base d’eau de mer, c’est une substance naturelle et sans risque.

  • Vous pouvez vous allonger sur le côté en laissant l’oreille bouchée vers le haut afin d’introduire une dose de ce produit.
  • Il s’agit souvent d’un spray qui est très facile à utiliser et vous n’êtes pas obligé d’appuyer plusieurs fois, une dose est suffisante.
  • Vous devez patienter près de 20 à 30 minutes dans cette position surtout si le bouchon est récalcitrant.
  • Cela permet de le rendre un peu plus mou puisque le cérumen pourra être dilué.
  • A la fin de ce temps, vous prenez un mouchoir et vous tournez la tête dans l’autre sens pour enlever le produit de votre conduit.

Il faut le laisser couler doucement et n’utilisez pas un Coton-Tige puisqu’il poussera à nouveau le bouchon et finalement l’utilisation aura été inutile. Vous pouvez également rincer le conduit avec un peu d’eau tiède en utilisant une pipette qui insère seulement le liquide et elle ne traumatise pas votre oreille. Une personne pourra alors regarder votre conduit pour savoir si elle peut voir le bouchon. Si c’est le cas, une simple pince à épiler peut être suffisante pour « attraper » le bouchon et le sortir. S’il est trop loin, vous pouvez renouveler cette expérience en patientant une journée complète. Si vous ne voyez aucune amélioration, un médecin pourra alors vous aider.

Pourquoi une oreille se bouche après la baignade ?

Le printemps vient d’arriver et les beaux jours également. On va donc pouvoir bientôt retourner se baigner et profiter de la mer, d’un lac ou encore d’une piscine. Attention toutefois l’eau et vos oreilles ne font pas forcément très bon ménages. Il se peut même que l’eau entraîne dans certains cas une perte au niveau de l’audition. Voyons donc d’un peu plus près comment l’eau de votre baignade peut affecter votre audition. Comment me direz-vous ? Si l’eau reste bloquée dans l’oreille interne, il peut alors y avoir une prolifération de bactéries qui va entraîner une otite externe. Elle est d’ailleurs aussi connue sous le nom d’otite du nageur. Si l’infection n’est pas soignée et prise à temps, il y a alors un risque de destruction des cellules ciliées ce qui aura pour conséquence une perte auditive irréversible. Rassurez-vous, ce type d’infection n’arrive que si l’eau dans laquelle vous vous baigner n’est pas traitée comme l’eau d’un lac ou si la concentration de nageurs est importante dans une piscine. Pour vous protéger, le mieux est de vous renseigner sur la qualité de l’eau pour les plans d’eau non traités et de nager avec des bouchons d’oreilles. Si vous êtes un nageur occasionnel ou si vous ne fréquentez pas assidûment votre lieu de baignade, vous pouvez trouver des bouchons en mousse dans des pharmacies et également dans les magasins de sport. Si par contre vous nagez régulièrement, je vous conseille alors d’investir dans des bouchons d’oreilles fait sur mesure. Il vous faudra alors prendre rendez-vous avec un audioprothésiste proche de chez vous. En plus des bouchons, voici quelques conseils pour bien sécher vos oreilles après votre séance de natation :

  • Prenez votre serviette et enlevez uniquement l’eau qui pourrait se trouver dans votre oreille externe. Il ne faut surtout pas enfoncer votre serviette dans le conduit auditif. Vous risqueriez de pousser l’eau et favoriser l’apparition de l’otite.
  • Penchez votre tête sur le côté et tirez sur votre lobe d’oreille ça aidera à faire partir l’eau qui pourrait stagner dans votre conduit auditif.
  • Une fois votre séance terminée, vous pouvez mâcher un chewing-gum pour ouvrir les trompes d’eustache. Vous pouvez également faire la manœuvre de vassal en vous pinçant le nez et en soufflant. Cette manœuvre est très connue chez les plongeurs.

Si l’eau malgré tout ça reste bloquée, vous pouvez essayer d’ouvrir vos trompes d’eustache avec de la vapeur d’eau. Il vous suffit de placer votre tête sous une serviette avec un bol d’eau chaude. L’inhalation de l’air chaud doit durer au minimum 10 minutes pour que ça soit efficace. Une autre méthode consiste à déposer quelques gouttes de vinaigre d’alcool pour aider l’eau à s’évaporer. Si rien ne fonctionne, il vous faudra alors prendre rendez-vous avec un médecin ORL au plus vite, pour éviter tous risques d’infections.

Avoir une sensation d’oreille bouchée après un traumatisme sonore

Cela vous est peut-être déjà arrivé d’assister à un concert ou à un festival. L’intensité sonore est d’une grande puissance, comprise entre 85 et 155 décibels en moyenne. Certaines personnes assistent même durant plusieurs jours au passage de plusieurs groupes musicaux, lors des festivals bretons par exemple. Les traumatismes sonores au niveau de l’oreille sont alors répétés. Il n’est pas rare dans cette situation, d’avoir une sensation d’oreille bouchée temporairement ou sur plus un long moment, suivant la durée de l’exposition à ces bruits forts. Mais ce n’est pas le seul cas de figure qui peut être à l’origine d’un traumatisme auditif. Tout ce qui peut engendrer un bruit brusque avec des décibels supérieur à 90 décibels proches de l’oreille ou de plus 80 décibels de manière répétée peuvent déjà causer des dégâts. Les sources peuvent donc être nombreuses en ville et certains métiers sont donc plus à risque comme ceux qui travaillent dans le Bâtiment Public. Pour cette catégorie de personnes, le port de casque réducteur de bruit est fortement conseillé à partir d’une exposition à 80 décibels. Au delà de 85 décibels, c’est obligatoire, en plus d’avoir un suivi médical régulier. À la campagne, cela peut concerner ceux qui travaillent sur des engins agricoles, ou encore ceux adeptes des parties de chasse ou du stand de tir qui peuvent être dangereux pour votre audition. Un coup de fusil fait par exemple 120 décibels. Les dommages peuvent donc être irréversibles, si vous n’êtes pas protégé.

Sur un bruit soudain et imprévisible, il y a malheureusement peu de moyens de le prévenir. Si l’intensité ne dépasse pas les 90 décibels, les dégâts ne devraient normalement n’être que temporaire. La sensation d’oreille bouchée et de bourdonnement devrait donc s’estomper progressivement. Par contre, la donne est différente lorsque vous savez que vous allez vous exposer à une source sonore intense et / ou répétée. Dans ce cas, il est vivement conseillé de prendre vos précautions et d’agir en prévention. À moins que vous n’ayez envie de porter un appareil auditif définitivement. Dans le cas d’un emploi dans un cadre sonore élevé et si vous avez une médecine du travail, le cadre réglementaire est souvent posé et des mesures de protection sont souvent mises en place. En dehors de ce cas de figure, les personnes les plus à risque sont généralement les adolescents et les jeunes adultes qui ont malheureusement souvent tendance à minimiser les risques. C’est le cas lors des concerts, mais également avec les écouteurs intra-auriculaires et les casques pour écouter leur musique à fond. Même chose lorsqu’ils ont leur permis et enfin leur première voiture. Il n’est pas rare de sentir les basses s’échapper d’une voiture… Si vous allez dans un festival, prévoyez de prendre avec vous des bouchons d’oreilles. Si vous êtes le parent et que votre adolescent écoute tous les jours de la musique en portant son casque, je vous invite sérieusement à le sensibiliser. En effet, la loi impose que les casques et écouteurs ne dépassent pas les 100 décibels, mais parfois cela les dépasse tout de même. Lorsque l’on sait que les ouvriers ont un suivi parce qu’ils sont exposés à 85 décibels de manière répétée, on peut se poser la question de ce qu’il en est de 100 décibels même une heure tous les jours… Pour information, être exposé durant 2 heures par jour à 86 décibels suffisent à créer des lésions définitives sur votre audition. 92 décibels, et on passe à 30 minutes d’exposition, et pour 95 dB, c’est 15 minutes !

Comment l’oreille élimine le cérumen ?

Avant de voir comment votre oreille peut éliminer le cérumen, il est important je pense, de voir ce qu’est exactement le cérumen et s’il a une utilité pour votre oreille. La première des choses à savoir c’est que tout le monde produit du cérumen. Le cérumen est produit à partir de glandes. Les glandes sébacées produisent une sécrétion visqueuse qui vient se mélanger à une glande cérumineuse. Cette glande ressemble beaucoup à une glande de la transpiration. Sachez que la production de cérumen est différente en fonction de vos antécédents génétiques. Ainsi les asiatiques et les amérindiens produisent du cérumen sec, alors que les européens et les africains produisent du cérumen plus humide avec des teintes brun miel. Certains chercheurs en génétique l’utilisent d’ailleurs pour mesurer les migrations des populations. Il reste maintenant à répondre à la question : À quoi sert le cérumen ? La première fonction de cette production est le nettoyage du conduit auditif. Le cérumen va coller les poussières et les petites particules qui peuvent se glisser dans vos oreilles. Le cérumen va donc remonter le long du conduit auditif grâce à la mastication. La deuxième fonction à un rôle de lubrification. Le cérumen va éviter que le canal auditif s’assèche. S’il devient trop sec, il y a alors des risques de démangeaison et d’irritation à l’intérieur du conduit. On parle alors astéatose de l’oreille. La troisième fonction est un rôle antibactérien et antifongique. Vous pouvez le lire ici, le cérumen malgré son aspect peu ragoûtant offre des fonctions et une protection essentielle à votre oreille. Il est donc préférable de laisser le cérumen là où il se trouve. La mastication devrait naturellement évacuer le surplus.

Dans de rares situations, une surproduction de cérumen peut entraîner des bouchons. Il est aussi le responsable des principales causes de panne pour des prothèses auditives intra-auriculaires. Pour retirer le surplus, les fameux coton-tiges sont à bannir de vous outils de nettoyage. En effet, ils ont plutôt tendance à dessécher l’entrée du conduit auditif et par la même entraîner des démangeaisons. De plus, ils vont repousser le cérumen qui voulait remonter chargé de poussières et de particules vers le fond de votre conduit auditif, créant ainsi plus facilement une accumulation qui va finir par faire un bouchon. Si vous faites souvent des bouchons de cérumen, le mieux est utilisé une curette ou une pince contre-coudée. Son utilisation est très simple et ne demande que quelques minutes d’apprentissage. L’autre avantage non négligeable du cure-oreille est d’être réutilisable. Enfin, fini les petits morceaux de plastiques qui finissent dans la poubelle après seulement quelques secondes d’utilisation. Vous aurez ainsi des oreilles sans excès de cérumen et vous aurez en même temps fait un geste pour la planète.

Oreille bouchée : quand s’inquiéter ?

Avoir une ou même les 2 oreilles bouchées, c’est particulièrement désagréable. Heureusement la plupart du temps, cette sensation est temporaire et régresse rapidement de lui-même ou avec le traitement, que vous a prescrit votre médecin. Pour autant quand devez-vous commencer à vous inquiéter et aller consulter un spécialiste en urgence ?

Voici brièvement les cas de figure qui doivent vous inciter à aller voir médecin au plus vite :

  • la durée dans le temps
  • la récidive
  • la présence d’une surdité déjà connue
  • la présence d’autres symptômes en parallèle
  • un traumatisme sonore
  • la surdité brutale
  • le risque d’introduction d’un objet étranger dans le conduit auditif

Avant de les passer en revue plus précisément, vous devez déjà faire un point sur ce qui peut être à l’origine de votre oreille bouchée. Est-ce lié à une maladie comme un rhume ou une grippe ? Avez-vous écouté de la musique forte, ou un bruit intense et brusque s’est-il produit proche de votre conduit auditif ? Avez-vous régulièrement des bouchons de cérumen ? Si vous êtes enceinte, il est préférable de toujours aller consulter lorsque des nouveaux signes apparaissent. L’autre cas de figure qui doit absolument vous faire prendre rendez-vous chez le médecin est si cela concerne un jeune enfant. En effet, il est très difficile de trouver l’origine de cette oreille bouchée lorsque l’on n’est pas spécialiste et les conséquences peuvent être graves. Un tout petit a pu par exemple introduire un petit objet dans son oreille. Il aura alors une baisse de son audition de manière brutale. Il est primordial de le faire enlever au plus vite. Entre 6 mois et 2 ans, les jeunes enfants sont également touchés par les otites. Une otite quand elle est bien traitée, n’aura que peu d’incidence sur votre audition. Par contre, sans traitement cela peut conduire à une surdité. Les otites chroniques peuvent aussi provoquer une inflammation du tympan et faire perdre des décibels au fur et à mesure. C’est pour cela qu’on peut être amené à poser des yoyo chez les petits. Si vous aviez déjà à la base des problèmes avec votre audition que ce soit sur une seule oreille ou sur les 2, que cela soit partiel ou total sur une oreille, appareillé ou non, la consultation est là encore à faire le plus tôt possible pour préserver le reste de votre audition.

L’apparition d’autres symptômes comme la douleur et la fièvre ou si l’oreille bouchée s’installe dans le temps doivent également vous inciter à aller consulter un professionnel. Même chose si cela récidive régulièrement, cela n’est pas normal. Au bout de la seconde fois dans un laps de temps relativement court, ou à la 3e fois au cours de l’année, cela doit vous alerter également.

Vous voilà donc averti sur les situations à risque, qui ne sont pas à prendre à la légère.

Qui consulter quand j’ai une oreille bouchée ?

Avoir la désagréable sensation d’avoir les oreilles bouchées peut être dû à de très nombreuses raisons. Un rhume, une otite ou bien un voyage en avion peuvent en être la cause. Heureusement la plupart du temps, cette sensation d’avoir la tête dans un bocal disparaît aussi vite qu’elle est apparue. Sauf que parfois l’effet ne se dissipe pas. Vient alors la question de savoir qui consulter, lorsqu’on a l’impression de vivre avec du coton dans les oreilles.

Avec la mise en place du parcours de santé, aujourd’hui on ne peut plus aller consulter un médecin spécialiste sans avoir auparavant vu son médecin traitant. Le praticien va pouvoir poser un premier diagnostic. Il va dans la plupart du temps pouvoir traiter les symptômes. Il sera sans aucun problème vous préciser les bons médicaments pour une otite ou réaliser le bon geste pour déboucher votre oreille dû à un bouchon de cérumen. Si les problèmes sont plus complexes, il pourra alors vous prescrire des examens complémentaires et vous pourrez alors prendre rendez-vous avec un ORL (oto-rhino-laryngologie).

Le médecin ORL est aussi un chirurgien spécialiste du nez, de la gorge et bien entendu des oreilles. Pour gagner du temps et éviter un mauvais diagnostic, essayez avant votre visite chez l’ORL de réfléchir aux différents symptômes, de la fréquence et de leurs intensité. Il vous faudra aussi dans la mesure du possible lui dire si vous avez des antécédents médicaux. Le médecin pourra alors réaliser des examens complémentaires. Le but in fine est de trouver la cause de vos oreilles bouchées.

Attention ce n’est pas parce votre médecin généraliste vous a prescrit un rendez-vous avec un spécialiste que vous êtes prioritaire pour avoir une consultation plus rapidement. Les délais peuvent être plus ou moins longs, selon la zone géographique où vous vivez. Si vous ne pouvez pas attendre, vous avez deux solutions : Soit voir avec votre Généraliste et faire une téléconsultation avec ORL. Soit voir avec les urgences si les douleurs deviennent insupportables ou si des vomissements apparaissent. Par contre ne mettez rien dans vos oreilles comme des cotons-tiges et n’essayez pas la méthode de Valsalva. La seule chose possible et de prendre de l’ibuprofène ou du paracétamol en respectant la posologie et si bien sûr vous n’avez pas d’allergie. Si la douleur est vraiment trop intense et affecte votre équilibre vous avez en dernier recours la possibilité de téléphoner au 15 ou à SOS médecin.

À ne surtout pas faire pour déboucher son oreille

Nous avons vu sur cette page ce qui pouvait être à l’origine d’une oreille bouchée, ainsi que les signes qui peuvent l’accompagner. Lorsque nous avons les oreilles bouchées que l’on soit en avion, ou même malade à la maison, on a souvent envie de se laisser aller à tester tous les trucs de grand-mère pour en venir à bout. Seulement tout n’est pas bon à prendre dans ce qu’on vous dit et dans ce que vous lisez sur internet. Je vous propose donc de passer en revue ce qu’il ne faut surtout pas faire.

La première chose dont je vais vous parler est la manœuvre Valsalva. Cette technique consiste à inspirer par le nez, puis se pincer le nez avec ses doigts. Ensuite vous souffler en gardant la bouche fermée. Alors pourquoi cette technique est-elle dangereuse ? Si cela permet d’équilibrer la pression entre l’oreille interne et l’oreille moyenne lors de la plongée sous-marine, en dehors de cette situation bien particulière, le risque est d’endommager votre tympan est grand.

Si vous avez un bouchon de cérumen, oubliez l’utilisation du coton tige. Enfoncé trop loin et encore une fois c’est le tympan qui va en faire les frais. Vous pouvez également irriter l’épiderme de votre conduit auditif et vous déclencher des douleurs. Enfin, le plus probable est que vous allez enfoncer le bouchon un peu plus profondément au lieu de le sortir. En règle générale n’introduisez rien dans votre oreille. Tout ce qui est épingle à chignon, cure-dents, allumettes ou autre est à bannir. Vous allez vous blesser à coup sûr. Si votre enfant a mis un petit objet dans son oreille, allez voir un spécialiste. Ne prenez pas une pince à épiler. En retirant l’objet vous pourriez déchirer son conduit. Le cas de la bougie auriculaire n’a jamais montré son efficacité et en plus vous pouvez vous brûler.

Il est également déconseillé de mettre des produits quels qu’ils soient dans votre conduit auditif. Les gouttes auriculaires ou même de l’eau peuvent causer des dégâts si votre tympan est percé.

Si jamais vous avez des douleurs, en attendant votre rendez-vous chez le spécialiste vous pouvez prendre du paracétamol. Respectez bien la posologie adaptée à votre poids, car cette molécule prise en excès peut provoquer une toxicité hépatique. Si vous avez eu des lésions à votre oreille, suite à un bouchon suivez bien les recommandations de votre médecin et évitez toutes les situations qui pourraient relancer la douleur comme les bains (dans votre baignoire, à la piscine ou en mer), écouter de la musique forte (en casque, en voiture ou en concert), ainsi que les voyages en avion.

En suivant toutes ces recommandations, vous ne règlerez peut-être pas le problème, mais au moins vous n’empirerez pas la situation, et c’est ce qui est le plus important si vous voulez conserver une bonne audition.

Comment éviter d’avoir les oreilles bouchées ?

Si vous avez lu avec attention les rubriques de cette page, vous avez pu repérer les situations qui peuvent vous conduire à avoir les oreilles bouchées. Grâce à cela, vous pouvez donc agir pour éviter que vos oreilles se bouchent.

Si par exemple, vous êtes amené à devoir voyager en avion, vous savez que vous êtes susceptibles de subir ce phénomène au décollage et à l’atterrissage. Si vous êtes commercial et que l’avion est votre seconde maison, je vous conseille d’investir dans des bouchons d’oreilles filtrés. Ils vont vous aider à réduire la pression extérieure à votre oreille lors de l’atterrissage qui appuie sur votre tympan provoquant des douleurs. Si vos voyages sont seulement occasionnels, prévoyez avec vous des chewing-gums ou des bonbons. En les mâchant ou suçant, cela va ouvrir la trompe d’Eustache et ainsi réguler la pression dans l’oreille interne. Si vous partez en avion alors que vous êtes enrhumé, il est préférable de prendre avec un vaporisateur nasal à condition qu’il fasse moins de 100 ml pour passer la sécurité. Il est important que vos voies aériennes soient bien dégagées car cela aura une incidence sur la pression dans vos oreilles. Dans le cas d’un enfant qui voyage avec vous et qui est sujet aux otites, il est préférable que vous le réveillez à l’approche de l’atterrissage en avion ou si vous emprunter des tunnels en train, comme c’est le cas pour rejoindre l’Angleterre. Cela peut vous paraitre bizarre et de la torture de faire ça à votre enfant, mais lorsque l’on dort nous ne déglutissons que toutes les 5 minutes. Lorsque l’on est réveillé, la déglutition se produit automatiquement toutes les minutes. Vous pouvez aussi inciter votre enfant à déglutir davantage en lui donnant un bonbon à sucer. En plus, cela rendra son réveil un peu moins grognon. En déglutissant cela va réguler la pression dans les oreilles et limitera le risque de déclencher une inflammation de l’oreille, autrement dit l’otite. Voilà pour les transports.

Parlons maintenant des bouchons de cérumen. Pour éviter que ceux-ci ne se produisent, une bonne hygiène est importante. Attention, il s’agit de le faire avec les bons produits et sans excès. Les cotons tiges ont tendance à pousser au fond du conduit auditif toutes les impuretés au lieu de les évacuer. Si vous voulez éviter un bouchon, il est préférable de ne pas les utiliser. À la rigueur vous pouvez prendre une cuillère auriculaire, appelée un cure-oreille, vendue en pharmacie. Vous ne devez pas aller plus loin que lorsque vous mettez votre petit doigt dans l’oreille. Le mieux est tout de même d’acheter un spray auriculaire et de sécher le pavillon de l’oreille avec une serviette. Pour le rythme, une fois par semaine, c’est suffisant.

Enfin, il est important d’apprendre dès que possible aux touts petits de ne rien mettre dans ses oreilles, tout comme dans son nez et dans sa bouche. Vous pouvez lui dire qu’il va se faire mal et qu’il n’aura plus envie de s’amuser, et qu’il risque de ne plus entendre ses dessins animés préférés. Pour lui faire comprendre, demandez lui d’écouter son dessin animé les mains sur oreilles et baissez le son progressivement. Il devrait normalement comprendre que ce n’est vraiment pas rigolo de regarder ses dessins animés sans le son.

Comment trouver des bouchons d’oreilles pour enfant ?

Vous pouvez avoir besoin pour votre enfant de bouchon d’oreille. Les deux principales raisons sont de protéger les oreilles de votre chérubin du bruit ou de l’eau. Je vais donc dans un premier temps vous parler des casques et des bouchons antibruits. Le printemps est déjà là et c’est bientôt l’époque des premiers festivals et autre événements festifs. Il est très important de bien protéger les oreilles de nos enfants, car les dommages causés par une musique trop forte peuvent être irréversibles.

De plus en plus de festivals disposent de stand qui vous permettront, enfant comme adulte, de trouver des petits bouchons en mousse que vous pouvez écraser entre vos doigts et qui vont peu à peu reprendre leurs formes initiales. C’est mieux que rien, mais ils s’adaptent souvent très mal aux conduits auditifs des enfants et se retrouvent rapidement au sol après quelques minutes seulement. Il est préférable d’investir dans des bouchons en caoutchouc. Ils sont équipés de deux collerettes souples pour s’adapter au mieux à la forme de vos oreilles et vous isoler du bruit. Elles sont en plus équipées d’une longue tige rigide qui vous permettra de retirer le bouchon facilement après le concert. Certaines marques vous offrent en plus une petite boite de rangement. Il faut compter une quinzaine d’euros pour une bonne paire de bouchon. L’autre solution est de mettre un casque antibruit. Il va ressembler à un casque audio classique, mais cette fois il va filtrer le bruit. Il est capable de filtrer en moyenne 20 décibels. Sachez qu’il existe des casques antibruits pour bébés. Ils fonctionnent pour des bébés de 3 à 36 mois. Pour être sûr que le casque reste en place, chose au combien difficile à cet âge, vous aurez un bandeau et non pas un simple serre-tête. Niveau prix, il faut compter environ une vingtaine d’euros pour un casque antibruit. Une petite astuce, si vous êtes pris de court : vous pouvez prendre un casque audio classique et le bloquer avec un bandeau pour qu’il reste bien plaqué sur les oreilles de votre enfant.

On va maintenant regarder les bouchons pour éviter que l’eau rentre à l’intérieur des conduits auditifs et ainsi protéger votre enfant des risques d’otite. Vous pouvez utiliser ce type de bouchon pour n’importe quel sport aquatique (kayak, natation, Pradel, …). Le seul sport aquatique interdit est la plongée sous-marine et l’apnée. Les bouchons d’oreille les plus simples sont en en mousse, mais il faut bien l’avouer, ils sont peu efficaces et demande de l’application pour être mis en place correctement. Le modèle supérieur est en silicone. Il va être équipé de collerette. Il ressemble peu ou prou aux bouchons antibruits décrits plus haut, sauf que cette fois, ils sont en silicone. Ils peuvent également dans certains cas être reliés l’un à l’autre. Vous pourrez ainsi le trouver plus facilement dans le fond de la piscine. Ce type de bouchon même avec beaucoup d’application ne sera jamais parfaitement étanche. Si vous voulez une protection totale et étanche, il vous faudra alors vous rendre chez un audioprothésiste. Il va prendre une première empreinte de votre conduit auditif. Il vous faudra ensuite patienter une quinzaine de jours pour avoir vos bouchons définitifs. Attention fort logiquement, vous allez avoir un bouchon pour votre oreille droite et un autre de couleur différente pour la gauche. Les bouchons seront donc parfaitement étanches. Il est à noter que votre ORL peut vous prescrire des bouchons pour votre enfant. Dans ce cas seulement, ils seront en partie pris en charge par la sécurité sociale. Cette prescription n’est prévue uniquement qu’en cas d’otite à répétition ou après une opération de l’oreille.

Bourdonnement d’oreilles chez la femme enceinte

La grossesse est une succession de modification hormonale. Certes cela se fait progressivement, mais cela ne veut pas dire pour autant que cela n’a pas de conséquences.

Si on s’intéresse particulièrement à l’oreille et son audition, vous devez savoir que 15 % de la population sont déjà concernés par des acouphènes, alors qu’on ne parle même pas de grossesse. Le fait d’être enceinte augmente encore la probabilité d’être touchée par ce phénomène. En effet, comme tout le monde une femme enceinte peut avoir :

  • un bouchon de cérumen
  • subi un traumatisme sonore soudain ou répété
  • un effet secondaire d’un médicament
  • un syndrome de Ménière
  • un problème dentaire

Mais en plus d’être quelqu’un comme tout le monde, le fait d’être enceinte n’arrange pas forcément les choses. Le taux de progestérone peut en être à l’origine. Ses taux peuvent être multiplié par 10. Cela a pour incidence de modifier l’activité des cellules nerveuses et provoquer ces désagréables acouphènes. Parfois l’origine de ces bourdonnement est un peu inquiétant et doit être absolument contrôlé. C’est notamment le cas de l’hypertension. Si vous aviez déjà des soucis avec une tension plus haute que la moyenne avant votre grossesse, vous risquez davantage d’être concernée par ce problème. Généralement, ces bourdonnements d’oreille sont accompagnés d’autres signes, qui peuvent vous mettre sur la piste. Il s’agit de maux de tête, de sensations vertigineuses et de troubles visuels à type de flou visuel ou taches dans le champ de vision. Si vous êtes concernée, avertissez immédiatement votre médecin pour qu’il adapte votre traitement. Si c’est nouveau pour vous, allez également consulter. En attendant, c’est repos obligatoire. L’hypertension artérielle chez la femme enceinte est à prendre réellement à prendre au sérieux. La consultation, la surveillance de la tension et la prise des traitements doivent être scrupuleusement suivis. Le risque est que l’hypertension s’aggrave et que cela provoque une pré-éclampsie. En plus de la tension, la protéinurie va aussi augmenter (présence de protéines dans les urines). Vous aurez aussi des bourdonnements d’oreille. La pré-éclampsie est aussi appelée toxémie gravidique ou encore hypertension artérielle gravidique. Elle apparaît le plus souvent au cours du second trimestre de grossesse, après 20 semaines d’aménorrhée. ⅓ des naissances prématurées sont concernées par cette maladie de la femme enceinte. Un retard de croissance in utéro est souvent diagnostiqué. La pré-éclampsie cause aussi 20 décès par an chez les futures mamans, après les hémorragies de la délivrance.

Quoi qu’il arrive, gardez toujours à l’esprit lorsque vous attendez un heureux évènement qu’au moindre symptôme et nouveau symptôme, il est préférable d’aller consulter, même si vous pensez que c’est pour rien. Même si le symptôme est anodin, vous ne le saurez pas et cela va vous stresser. Le stress peut alors faire augmenter votre tension et d’autres signes peuvent alors apparaitre.

Comment soulager une oreille douloureuse et bouchée ?

Avant toute chose, je tiens à vous signaler qu’en cas de douleur ressentie au niveau de l’oreille et cas d’aggravation de cette douleur, il est recommandé d’aller consulter un médecin. Si vous avez une prescription, suivez bien les recommandations et la posologie. Je vais maintenant vous donner les possibilités que vous avez pour vous soulager davantage, en complément du traitement que vous aura donné le spécialiste et seulement après avoir eu un diagnostic de posé pour ne pas aggraver la situation.

L’huile essentielle de lavande aspic est connue pour ses propriétés antalgiques. Pour obtenir cet effet, vous devez utiliser 2 gouttes chez l’adulte, et 1 goutte chez l’enfant, à raison de 2 fois par jour maximum. Attention, n’utilisez pas cette huile essentielle (et toutes les autres d’ailleurs) chez un nourrisson. Appliquez l’huile sur votre doigt et massez le lobe de votre oreille et derrière le pavillon. Si vous connaissez la plante “Bouillon Blanc”, vous pouvez vous préparer une tisane et en boire la journée. Elle est uniquement destinée aux adultes. Cette plante a des vertus apaisantes, cicatrisantes, anti-inflammatoires et antibactériennes.

Vous avez aussi la possibilité de déposer sur le bord de votre conduit auditif 2 gouttes d’huile d’olive tiède (et pas chaude pour ne pas vous brûler). C’est évidemment à proscrire si votre tympan est percé. Dans cette situation, aucun liquide ne doit être introduit dans l’oreille. Ensuite, certaines personnes sont adeptes de l’homéopathie. Je ne suis pas spécialiste en ce domaine. Je vous invite à prendre des renseignements avec votre médecin ou dans votre pharmacie.

Le froid est également connu pour son action anesthésiante. Vous pouvez donc appliquer en externe des glaçons ou une poche de froid. Attention ne le mettez pas directement sur votre peau. Prévoyez un torchon pour limiter le risque de brûlure par le froid. Si le froid ne vous fait rien du tout, vous pouvez essayer complétement l’inverse avec une bouillotte, encore une fois protégée dans un linge pour ne pas vous brûler. Si vous avez une sinusite ou si vous êtes enrhumé, vous pouvez avoir des douleurs dans les oreilles. Vous avez la possibilité de prendre une douche bien chaude pour vous soulager. La chaleur et la vapeur d’eau de la douche devraient vous apaiser temporairement.

Il est également possible d’agir au niveau de la bouche. Essayez les gargarismes à l’eau salée pour stimuler la circulation sanguine de la trompe d’Eustache et ainsi limiter la pression. La position peut également vous aider. Il est préférable de ne pas s’allonger à plat mais de rester en position demi-assise.

Voilà les pistes les plus courantes pour vous aider à venir à bout de vos douleurs au niveau des oreilles. Évidemment vous pouvez trouver d’autres remèdes sur internet ou en écoutant votre entourage. Encore une fois, je vous mets en garde : ne mettez rien dans votre oreille sans avoir consulté un médecin au préalable et si vous avez le tympan d’endommagé.

Répondez à cet article