Petitlien.frSantéComment avoir de la fievre ?

Comment avoir de la fievre ?

Dès que la température du corps dépasse 38 degrés, on parle de fièvre. Pratiquement toutes les maladies s’accompagnent de fièvre. C’est une forme de manifestation de la présence d’un corps étranger dans l’organisme. La fièvre peut être causée par divers facteurs. Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les causes de la fièvre.

Qu’est-ce que la fièvre ?

malade fievre
malade fievre

Si en l’absence d’activité physique la température du corps est au-dessus de 38 °C, l’on parle de fièvre. Elle est définie comme une réaction normale de l’organisme quand celui-ci est attaqué par une infection. Cette dernière peut être causée par une bactérie, un parasite, un allergène ou un virus. Lorsque la température atteint ce niveau, l’organisme est en train de créer les conditions favorables pour que les globules blancs chargés de protéger le corps soient plus efficaces. C’est le système immunitaire qui se déclenche ainsi.

Selon Jean Paul Stahl, ce phénomène s’explique par le fait que lorsque la température monte, le corps humain, pour être en équilibre continuel à 37 °C, tente de la faire redescendre. Cela entraine une transpiration plus intense d’habitude et la dilatation des vaisseaux pour permettre l’évacuation de la chaleur.

La fièvre peut être accompagnée de frissons, de courbatures, d’une impression de grande fatigue ou bien simplement, un mauvais état général. Ce symptôme est très fréquent chez les enfants.

Quelles sont les causes de la fièvre ?

etat fievre
etat fievre

La fièvre est une réaction normale du corps face à une infection. Les substances qui la provoquent sont appelées des pyrogènes. Ce sont des molécules ou des circonstances qui élèvent la température. Ils peuvent provenir soit de l’intérieur, soit de l’extérieur de l’organisme.

À l’intérieur de l’organisme, les pyrogènes générés sont souvent produits par deux types de globules blancs que sont les monocytes et les macrophages. Par contre, les pyrogènes qui proviennent de l’extérieur stimulent l’organisme pour qu’il produise ses propres pyrogènes. La fièvre peut être entrainée par de nombreuses maladies telles que :

  • la grippe ;
  • les maladies de la sphère ORL, c’est-à-dire rhinite, rhino-pharyngite, otite moyenne aigüe, sinusite et laryngite ;
  • les infections gastro-intestinales ;
  • les maladies broncho-pulmonaires, les infections urinaires ou les gastro-entérites ;
  • certains cancers ;
  • les drogues telles que la cocaïne, l’ecstasy.

En dehors de ces facteurs, de nombreuses autres maladies peuvent être la cause de la fièvre. Aussi, certaines conditions appelées facteurs de risque favorisent l’apparition de la fièvre. Ce sont entre autres :

  • l’âge de la personne,
  • certaines professions,
  • le recours à certains actes médicaux et médicaments.

L’état de santé d’une personne peut aussi être à la base d’une fièvre.

Bien reconnaître la fièvre

Pour connaitre la température du corps et ainsi voir s’il y a la présence de fièvre ou non, la méthode la plus efficace est de recourir à un thermomètre. Cet appareil vous permet de connaitre la température exacte de votre corps.

Il existe toutefois d’autres méthodes pour reconnaitre la présence de la fièvre chez l’être humain.

  • Toucher le front ou le cou

Certainement la méthode la plus utilisée pour essayer de déterminer s’il y a fièvre ou non. Dans ce cas, il convient de toucher le front ou le cou pour savoir si la température est plus élevée que d’habitude. Cependant, il faut nécessairement respecter certaines techniques importantes avec cette méthode.

  • Détecter la fièvre grâce à la couleur de la peau

Quand la température du corps augmente, il y a, en général, un phénomène qui pousse la peau à devenir rouge surtout au niveau des joues. Cependant, si la peau de la personne est très foncée, il devient alors plus difficile de faire cette remarque.

  • Une sensation de grande fatigue

La fatigue générale peut aussi révéler une fièvre. Quand la personne a du mal à marcher, à tenir un objet ou à parler, il y a de fortes chances qu’elle ait une fièvre.

  • La déshydratation

En présence de fièvre, il y a de forts risques de déshydratation. Dans ce cas, il faut tenter de déterminer si la personne ressent une forte soif ou a la bouche sèche. Cette déshydratation peut s’aggraver quand elle est accompagnée de vomissements ou de diarrhée.

Si vous savez désormais comment avoir de la fièvre, vous devez à présent découvrir les solutions pour la traiter.

Comment traiter la fièvre

medicaments
medicaments

Plusieurs techniques sont utilisées pour le traitement de la fièvre. Elles sont aussi choisies en fonction de l’âge de la personne souffrante.

  • Chez l’adulte

L’une des techniques pour traiter la fièvre consiste à la laisser suivre son cours. En effet, comme la fièvre n’est pas en soi dangereuse, car étant une réponse physiologique à d’autres processus dans l’organisme, elle peut baisser avec le temps.

La deuxième méthode consiste à prendre du paracétamol ou de l’ibuprofène. Ces médicaments peuvent traiter les maux de tête causés par la fièvre.

La troisième possibilité est de se reposer autant que possible. Le repos étant la meilleure manière de traiter une fièvre. Parfois, en voulant immédiatement traiter la fièvre, on ne fait que l’aggraver. Se reposer donc devient une alternative indiquée. Il faut alors veiller à porter des vêtements légers et éviter d’augmenter encore la température du corps. Essayez de dormir autant que vous le pouvez en vous couvrant le corps seulement de draps ou d’une couverture légère.

Il faut aussi veiller à s’hydrater le corps en buvant de l’eau. Une augmentation de la température du corps peut provoquer la transpiration qui à son tour, entraine la perte de liquide complémentaire. L’eau est la meilleure boisson pour cette hydratation. Elle est plus efficace que les boissons gazeuses, les jus, le café ou encore le thé.

Pour traiter la fièvre, on peut aussi prendre un bain. Dans ce cas, il faut prendre un bain tiède pour soulager la sensation d’inconfort causée par la fièvre. Toutefois, il ne faut pas rester trop longtemps dans le bain. Le corps a besoin de libérer de la chaleur par évaporation. Il ne faut pas non plus prendre des bains froids. La température de l’eau doit être d’environ 30 °C.

  • Chez l’enfant

Dès que l’enfant a de la fièvre, vous pouvez appliquer quelques techniques simples pour qu’il aille mieux.

Il est important de maintenir une température de 18 à 20 °C dans la chambre de l’enfant. La température ambiante est très importante pour que l’enfant qui a de la fièvre soit confortable.

Ensuite, en cas de fièvre chez l’enfant, il faut veiller à ne pas trop le couvrir. Ce qu’il faut faire au contraire, c’est lui enlever quelques épaisseurs de vêtements pour que la chaleur s’échappe et que la température puisse baisser. Toutefois, il ne faut pas totalement le déshabiller, car il pourrait prendre froid et commencer à grelotter.

Il faut aussi lui éviter la déshydratation. De l’eau fraîche ou une boisson qu’il affectionne feraient l’affaire. Il faut même lui proposer souvent de boire même s’il ne le réclame pas.

Les médicaments aussi sont importants. Généralement, il n’est pas nécessaire de lui en donner si la température corporelle n’atteint pas les 38,5 °C. Mais si cette barre est dépassée, il serait nécessaire de lui en donner.

Dans ce cas, le paracétamol est le médicament antipyrétique le plus souvent prescrit par les médecins. D’après Dr Anne-Aulélie Epis de Fleurian qui est une pharmacienne :

Si l’âge de l’enfant est supérieur à trois mois, vous pouvez utiliser du paracétamol ou de l’ibuprofène avec une dose qui est adaptée à son poids :

  • Pour le paracétamol : un maximum de 60 g pour chaque kilo et par jour est nécessaire. Cela doit être reparti en quatre ou six prises par jour, soit environ 15 mg par kg toutes les six heures ou 10 mg par kg toutes les quatre heures.
  • Pour l’ibuprofène : il est recommandé un maximum de 20 à 30 mg par kilo et par jour, à répartir en trois ou quatre prises. Toutes les huit heures, lui donner 10 mg par kg ou 7,5 mg par kg toutes les six heures.

S’il s’agit d’un enfant de moins de 3 mois, seul le paracétamol est indiqué avec une dose qui est adaptée à son poids à savoir 60 mg par kilo et par jour, à répartir en quatre ou six prises, soit environ 15 mg par kg à lui donner toutes les six ou 10 mg/kg toutes les quatre heures.

Il est aussi conseillé d’essuyer la peau de l’enfant fiévreux avec une éponge humide ou un gant de toilette mouillé.

La fièvre peut subvenir chez toute personne. Ses causes sont aussi nombreuses. Pour arriver à bout, il faut également traiter la cause et tenir compte de l’âge de la personne fiévreuse afin de déterminer le bon traitement adéquat et efficace.

Fièvre : Quelle est la température normale ?

Pour savoir si on a ou on n’a pas de fièvre, il faut forcément prendre une température de base. On parle alors de température corporelle normale. Si vous posez la question à la plupart des gens, ils vont vous répondre que la température du corps humain se situe entre 37 et 37,5°. Or une très récente étude de l’université Stanford a indiqué que la température corporel n’a cessé de baisser aux cours des dernières décennies. Aujourd’hui la température moyenne d’un être humain est plus proche des 36° que du 37°. On peut donc avoir de la fièvre dès 37°. Le mieux est donc de connaître sa propre température. Lorsque vous êtes sûr de ne pas avoir de température, prenez votre température corporelle. Vous aurez ainsi une base. Si cette température augmente, c’est que vous avez de la fièvre et cela peu importe si c’est 37 ou 38.

On peut par contre, légitimement se poser la question de savoir pourquoi a t on dit et appris pendant des années que la température normale était de 37,5 ?

Le première chose à savoir, c’est que cette fameuse température normale a été établie en 1851 par un médecin allemand du nom de Carl Reinhold August Wunderlich. Il a réalisé ses tests sur 2500 patients sains, en prenant leur température sous l’aisselle. Or on le sait tous, ce n’est pas la zone la plus fiable pour prendre sa température. La température rectale est bien plus fiable.

Un autre facteur qui a sans doute favorisé la baisse de la température corporelle est une bien meilleure qualité de vie. Les facteurs les plus important sont sans doute :

  • une meilleure hygiène de vie (moins de maladie, moins de guerre, moins d’infections chroniques et une hygiène dentaire en hausse)
  • Une température extérieure en hausse. Le corps humain pour lutter contre le froid consomme de l’énergie. En ayant une température plus haute, le corps humain a besoin de moins faire travailler son métabolisme. Or aujourd’hui, on le sait tous, les températures extérieures sont en constante augmentation.
  • Une amélioration de l’habitat. Aujourd’hui les maisons sont mieux chauffées et mieux isolées. Comme pour la température extérieure, nos habitations ont eu la même influence.

Donc une température corporelle normale se situe entre 36,1 et 37.

Comment simuler une fièvre ?

Vous avez un examen ou un rendez-vous, et vous ne souhaitez pas y aller. Il faut donc réussir à faire grimper la température de son thermomètre sans pour autant avoir de symptômes, même si peu convenable.

  1. Si vous prenez votre température à l’aide du thermomètre frontal, vous pouvez simuler une montée de fièvre en plaçant sur votre front, une serviette chaude ou une compresse de gel chauffant. Attention tout de même, ne posez pas la source de chaleur directement sur votre peau sans quoi vous risqueriez de vous brûler.
  2. Vous pouvez faire de l’exercice. En effet une bonne séance de musculation va faire grimper votre température corporelle. En plus, vous allez avoir le visage qui va devenir rouge. Si votre séance est efficace vous devriez même transpirer. Bref, vous voilà avec tous les symptômes d’une bonne fièvre. Il ne vous reste plus qu’à faire appel à vos talents de comédien.
  3. Manger du piment : le but est de vous faire rougir et de transpirer. Cette méthode est risquée, car la température corporelle ne va pas hélas augmenter. Mais ça peut faire l’affaire pour une personne pressée.
  4. Si vous n’avez rien des 3 premières solutions sous la main, il vous reste la méthode de l’eau sur le visage, mais c’est clairement la moins bonne de toute.

Pour vous aider dans votre atelier simulation de fièvre, voici quelques petits symptômes importants qu’il vous faudra simuler. La première des choses : dites que vous avez froid et non l’inverse. Lorsqu’on a une vraie fièvre, on a très souvent des frissons. Si on vous propose quelque chose à manger ou à boire, surtout refusez-le. La fièvre coupe, en général, l’appétit. Vous pouvez aussi tousser, éternuer ou renifler, mais attention ce type de symptômes sont plutôt difficiles à simuler correctement. Enfin une dernière chose, le mal de ventre. En présence d’une la personne à convaincre simuler une envie présente de vous rendre aux toilettes pour un mal de ventre. Cette petite astuce ajoutera un nouveau symptôme et pourra peut-être finir de la convaincre.

Attention toutes ces simulations comportent un gros risque : devoir vous rendre chez le médecin et ainsi être découvert. Les conséquences peuvent être alors bien plus terribles qu’une vraie fièvre. Il est peut-être préférable de parler franchement à la personne et de lui expliquer pourquoi vous ne voulez pas vous rendre à ce rendez-vous. Elle sera soyez en sûr, bien plus compréhensive que si elle apprend que vous lui avez menti.

Deux petites choses importantes à savoir. Ne prenez jamais un médicament lorsque vous n’en avez pas besoin et ne mettez pas le thermomètre quelque qu’il soit directement dans le micro-onde. Vous risqueriez de le détruire.

Les animaux peuvent-ils avoir de la fièvre ?

Il est souvent très difficile lorsque l’on n’est pas vétérinaire de savoir si son animal de compagnie est malade ou s’il a juste un petit coup de fatigue comme on en a tous. Voici donc les signes qui vous permettront de savoir si votre animal est malade.

Son appétit et sa consommation d’eau : Un animal malade refusera très souvent de s’alimenter. Par contre au niveau de la consommation d’eau, c’est plus un changement de comportement qui doit nous alerter. En effet une surconsommation d’eau peut aussi indiquer un problème rénal par exemple. Un autre indice qui peut vous donner une indication sur l’état de santé de votre animal est la couleur de ses muqueuses. Elles doivent être rosées et humides. Si elles sont jaunâtres ou avec des points rouges vifs, il vous faudra alors consulter d’urgence un vétérinaire, car ce sont des signes avant-coureurs d’une maladie grave. Comme pour les êtres humains, les animaux de compagnie ont une température corporelle dite normale. Par exemple, chez un chien, elle est comprise entre 38 et 39 °. Pour un chat, c’est la même chose, mais attention la température varie tout au long de la journée et fonction de son activité, et aussi de la température extérieure. On reste dans les animaux de compagnie les plus courants, un cochon d’Inde a une température corporelle entre 37 et 39°. Quelque soit l’animal, il vous faudra prendre une température rectale. Il suffira ensuite de le nettoyer avec un peu d’alcool.

Que la température soit trop basse ou trop haute, cela indique comme chez nous un problème de santé. Il faudra donc prendre rendez-vous au plus vite avec un vétérinaire. Par contre, ne donnez surtout pas des médicaments prévus pour un être humain, vous risqueriez d’aggraver les choses, voir de tuer votre animal de compagnie.

Quelles sont les fièvres les plus connues ?

On l’a vu dans cette article, la fièvre est un symptôme de nombreuses maladies comme la grippe ou le covid 19 par exemple. Certaines maladies on eu le droit « d’utiliser » le nom fièvre comme appellation. La plus connue d’entre elles est très certainement la fièvre jaune. Cette maladie doit son nom au fait qu’en plus de la fièvre, les patients sont atteints de jaunisse. Les principaux symptômes sont fort logiquement de la fièvre, des maux de tête, un ictère, nausée et vomissement ainsi qu’une très grande fatigue. Le virus touche exclusivement les régions tropicales de l’Afrique, mais aussi des Amériques (sud et centrale). La maladie se transmet par le biais des moustiques. La période incubation dure entre 3 et 6 jours. Une fois la maladie déclarée, la moitié des personnes infectées meurent entre 7 et 10 jours. Heureusement aujourd’hui, il existe un vaccin très efficace et peu cher. Une seule dose de vaccin permet d’être protégé pour le reste de sa vie. Le vaccin est efficace à 99 % des cas. Une campagne de vaccination gratuite a été lancée en 2017 dans près de 40 pays à risque. En 2026, un peu plus 1 milliard de personnes devraient être ainsi protégées contre cette maladie.

Une autre maladie moins connue mais tout aussi dangereuse est la fièvre Rouge. Elle est également appelée la Dengue. Cette maladie est elle aussi transmise par les piqûres de moustiques. Comme pour la fièvre jaune, les principaux foyers se trouvent dans les zones tropicales des différents continents. Cette fois par contre, on a pu la rencontrer également dans des pays d’Europe, comme en Italie ou en Albanie. Cette année on devrait dénombrer environ 300 millions de cas et plus de deux milliards individus en contact direct avec la fièvre rouge. Heureusement contrairement à la fièvre Jaune qui est mortelle, la fièvre rouge est purement symptomatique. Le traitement est donc symptomatique. Il consiste simplement à faire chuter la fièvre avec des antipyrétiques et à réduire les douleurs avec des antalgiques, comme de l’aspirine ou du paracétamol. Un vaccin a été mis au point en 2016 et une campagne de vaccination est actuellement en cours pour la première fois aux Philippines.

Utilisez un thermomètre infrarouge

Pour prendre de la fièvre, vous avez plusieurs ustensiles dont l’usage peut être plus ou moins intéressant. La meilleure solution consiste à acheter un thermomètre infrarouge que vous pouvez utiliser au niveau du front.

  • Il est beaucoup plus facile à utiliser au quotidien notamment avec les enfants qui n’aiment pas les thermomètres dans les oreilles.
  • Les résultats sont fiables, vous avez même des couleurs pour savoir si vous avez de la fièvre.

Si ces thermomètres étaient autrefois très onéreux, ce n’est désormais plus le cas, pour moins de 10 euros, vous aurez un modèle performant et facile à utiliser.

Latest Posts