Comment enlever un cors au pied ?

© PetitLien.fr - Comment enlever un cors au pied ?

Nous traitons de sujets relatifs à la santé et à la médecine dans cette page.

Nous nous sommes entourés de spécialistes en médecine. Cela nous permet d'être pertinents et de ne diffuser que des informations vérifiées. Pour en apprendre plus sur notre démarche, n'hésitez pas à nous solliciter par email.

La santé des pieds : et si on en parlait ! La notion de la santé des pieds est le sujet le moins connu des débats de médecine.

Pourtant, les spécialistes podologues ne cessent de rappeler l’importance du traitement médical des pieds. Ceux-ci étant exposés à de nombreuses pathologies notamment le cor.

C’est justement ce dont il s’agira dans cet article ! Vous découvrirez, non seulement, Comment enlever un cor du pied, mais aussi, les techniques et astuces pour conserver une santé durable des pieds.

Le cor au pied : Une pathologie à connaître !

pied dans basket
pied dans basket

Distinguez-vous sous vos pieds de petites zones cutanées épaisses ? Observez-vous l’apparition de formes inhabituelle, arrondies, semblables à des petits cônes qui pénètrent les couches plus profondes de votre peau ? Alors, sans aucun doute, vous souffrez certainement du cor au pied !

À lire Première semaine de grossesse : quels sont les signes cliniques ?

Quels en sont les causes ?

Les cors aux pieds sont généralement causés par le frottement quasi quotidien des pieds à l’intérieur des chaussures que nous mettons. Ces frottements quotidiens entraînent une augmentation de la corne par un épaississement important. Favorisant ainsi, une croissance de la production de kératine qui représente une protéine majeure de notre peau. Toutefois, des facteurs clés propres à la physiologie de chaque individu, peuvent également favoriser l’apparition de cor. Le plus souvent, ce phénomène est observé chez les personnes en situation de déformation du pied, de handicap, de déséquilibre du pied et même ceux dont le pied est parfois anguleux.

COMMENT LES RECONNAÎTRE ?

pied de femme
pied de femme

On en distingue généralement, deux catégories de cors. Les cors durs et les cors mous. Les plus observés chez les patients sont les cors durs. Ils sont dus au fait que ces personnes ont pour la plupart du temps, l’habitude de la marche avec des chaussures fermées. De ce fait, les frottements et les étirements engendrent parfois des irritations de la peau et provoquent en cas de négligence, l’apparition de symptômes liés au cor. Ainsi, vous pourrez les observer sur : le dessus des orteils. Ce sont principalement les trois derniers orteils qui sont les plus touchés a priori lors des articulations entre ceux-ci. Les cors se retrouvent également sur le petit orteil, précisément sur le côté externe. Le petit orteil étant le plus concerné en matière de frottement quand il s’agit d’enfiler sa chaussure et de marcher continuellement…

À lire Quels sont les traitements existants pour corriger l’hypermétropie et l’astigmatisme ?

Vu la sensibilité de ce type de cor, (le cor dur) il est indispensable de prendre des mesures adéquates afin de le combattre efficacement. En effet, le cor dur étant très douloureux, il peut causer d’énormes malaises et même modifier la démarche des personnes atteintes de cette pathologie.

En ce qui concerne le cor mou, il faut juste retenir qu’il survient généralement lorsqu’il y a aussi frottements entre deux orteils notamment entre le quatrième et le cinquième orteil. Là, ce frottement engendre un cor d’une caractéristique bien précise. Il est blanchâtre et parfois spongieux. Compte tenu du fait qu’il peut s’infecter, il faudrait impérativement que chaque personne atteinte, prenne des dispositions qui conviennent au traitement et à la guérison de ce mal de pied.

Comment enlever le cor au pied ?

Pour le traitement efficace de votre cor au pied, vous devez savoir certaines choses très importantes.

De manière générale, si vous constatez un des signes suivants : un épaississement de la peau et une forme inhabituelle qui s’enfonce dans cette dernière en prenant une forme conique, vous devez agir rapidement en suivant ces différentes étapes :

À lire Comment calculer son cycle menstruel pour ne pas risquer de tomber enceinte ?

  • Le traitement médical

Le traitement médical est de mise si vous remarquez que le cor a pris une allure considérable.

Vous pourrez vous rendre chez un spécialiste (un pédicure podologue) qui procédera à une ablation. Il se chargera d’ôter la partie infectée de la peau à l’aide d’objet tranchant. Une autre option serait de demander à porter des semelles d’orteils. Celles-ci vous soulageront en faisant baisser progressivement la pression qui s’exerce sur vos pieds lorsque vous marchez.

  • Les remèdes naturels

Il est possible de pouvoir vous soigner vous-même en cas de constatation du cor au pied. Pour cela, privilégiez surtout l’usage de matériaux et produits naturels en occurrence : la pierre ponce et les ingrédients majeurs de consommation.

Dans ce cas, pensez à vérifier si vous n’êtes pas diabétique ou si l’infection n’a pas atteint les artères des membres inférieurs (si oui, vous ressentez d’énormes douleurs). Le cas échéant, vous devrez vous rendre immédiatement dans un centre médical, pour une consultation chez un spécialiste.

À lire Comment faire baisser la tension artérielle en urgence ?

Pour l’utilisation, poncez légèrement à l’aide de la pierre ponce les excédents de peau où se manifeste le cor. Afin de mieux préparer la peau à ce type de traitement, il faut, préalablement tremper les pieds dans de l’eau chaude. Ensuite, appliquez-y de la crème déshydratante. Renouvelez ce procédé jusqu’à l’élimination complète du cor.

Cependant, pour obtenir un résultat rapide et efficace, il faudrait songer à ajouter à ce traitement naturel, des médicaments qui luttent efficacement contre le cor. Il s’agit par exemple des produits comme les coricides ou kératolytique. Ils sont aussi applicables comme de la pommade, et permettent le détachement de la corne qui se trouve au-dessus du cor.

Par ailleurs, il existe plusieurs remèdes de grand-mère pour vous permettre de vous débarrasser efficacement du cor au pied.

  • L’oignon

Un ingrédient naturel que vous pouvez découper et appliquer sur la partie touchée en recouvrant les pieds. C’est un remède à appliquer chaque soir au coucher pendant une semaine. Cela permettra de sécher et d’enlever le cor.

À lire Où faire un achat de cbd en France ?

  • Le citron et l’aspirine

Pour ce remède, il est important de choisir la bonne dose. En effet, il s’agit d’effectuer le mélange entre trois comprimés d’aspirine et du jus de citron. Une fois le mélange effectué, vous obtiendrez une pâte que vous devrez appliquer sur le cor en vous servant de fixatif comme un sparadrap… Ensuite, vous devrez patienter pendant une bonne trentaine de minutes le temps de laisser agir le produit. À l’issue de ce temps d’attente, retirez le fixatif puis rincez abondamment et entièrement les orteils où le traitement a été appliqué. Assurez-vous par la suite de bien sécher la partie. Une application quotidienne de ce remède vous permettra d’éliminer le cor en le séchant profondément. Avec la pierre ponce, vous pourrez bien sûr éliminer le résidu de peau restant.

  • Une hygiène saine des pieds
soins des pieds
soins des pieds

Si vous désirez enlever le cor de façon simple et naturelle, il vous faut observer une hygiène des pieds très rigoureuse. Pour ce faire, n’hésitez pas à accorder à vos pieds les mêmes soins et attentions que vous procurez à vos mains. Pour cela, il faut :

– que vous lavez les pieds régulièrement avec du savon et les sécher correctement afin d’éviter les moisissures. Les moisissures étant l’un des facteurs causant le cor mou

– choisissez également des chaussures adéquates à la marche et qui permettent à vos pieds d’être à l’aise. Ainsi, optez pour des chaussures souples, un peu large et légères. Cela devrait permettre à vos pieds de  »respirer », sans oublier que vous serez vous aussi à l’aise avec vos chaussures aux pieds.

– les soins de pédicure : n’hésitez pas à utiliser des produits déshydratants pour vos pieds. Toutefois, il est conseillé de demander l’avis des spécialistes à ce sujet car, il faudrait prendre en compte le type de peau et les spécificités afin d’appliquer le produit qui vous convient le mieux.

Quelques conseils préventifs pratiques

Pour éviter d’avoir des cors aux pieds, il est conseillé d’adopter quelques habitudes.

  • Changez régulièrement de chaussures.
  • Lavez et séchez minutieusement vos pieds.
  • Évitez les marches à trop grande distance.
  • Utilisez des baumes et produits hydratants pour vos pieds.
  • Assurez-vous que d’avoir des chaussures adaptées qui répondent à vos besoins de marche : souples et légères.
  • Consultez régulièrement un spécialiste podologue !

La santé des pieds est aussi importante d’autant plus que cet organe fait partie intégrante de notre organisme. Traitez-les avec douceur et prudence, afin d’éviter les maladies et infections liées aux pieds comme les cors par exemple  !

Quelle est la différence entre un cor au pied et un durillon ?

Pas forcément évident de reconnaître un cor d’un durillon, lorsque c’est la première fois que l’on est concerné, d’autant plus que les 2 ont des similitudes. En effet, il s’agit dans les 2 cas d’une hyperkératose. Cela signifie que la couche superficielle de la peau sous vos pieds s’est épaissie pour se protéger des frottements répétés et éviter ainsi des lésions. Cet épaississement commun au cor et au durillon n’est pas une évolution normale, car l’épiderme n’est pas censé prendre de l’épaisseur et devenir une callosité.

Bien entendu, il existe des différences notamment en ce qui concerne :

  • la douleur
  • l’étendue
  • la forme

Le durillon se forme principalement au niveau des zones d’appui du pied, c’est-à-dire l’avant du pied et le talon. C’est ainsi que vous le trouverez sur la voute plantaire au niveau de tous les points de pression avec le sol. Cette accumulation anormale de kératine est causée par des frottements répétés et des petits traumatismes. Ils sont généralement beaucoup moins douloureux que les cors au pied. Il est davantage question d’une gêne ressentie car l’épaississement de la peau comprime les tissus du pied situés en dessous. Vous avez souvent l’impression d’avoir un caillou dans la chaussure. Par contre, ils peuvent être bien plus étendu qu’un cor au pied. Vous pouvez reconnaitre le durillon à son aspect de petite galette plate de couleur jaunâtre. Au toucher, vous sentirez sous vos doigts que la peau est bien plus dure à cet endroit. Si l’on parle souvent de durillon au niveau des pieds, sachez que vous pouvez également en avoir au niveau des mains si vous exercez par exemple un métier manuel, ou si vos articulations gonflent avec l’âge avançant et les problèmes d’arthrite.

Le cor au pied, qui lui aussi un épaississement de l’épiderme au niveau du pied, mais celui-ci est beaucoup plus petit que le durillon. Il est également bien plus douloureux car il est comme une punaise, avec une pointe qui s’enfonce dans le pied. C’est ce noyau central qui est responsable de la douleur ressentie. La plupart du temps, il se développe sur les orteils, mais il arrive aussi qu’il soit en interdigital. Lorsque le cor se situe entre les orteils, on parle alors d’œil de perdrix.

Une dernière chose : un durillon peut être très similaire avec une verrue plantaire. Vous pourrez cependant les différencier en les observant de près et en les grattant avec une lame. Avec la verrue les empreintes digitales sont toujours visibles, alors que ce n’est pas le cas avec un durillon. Et lorsque vous grattez la surface de l’épiderme, la verrue va présente des petits saignements. S’il s’agit d’une verrue, ne prenez pas votre pierre ponce, car vous risquez de la contaminer. Prenez rendez-vous avec votre dermatologue ou vous pouvez appliquer de la pommade d’acide salicylique si vous êtes certain de votre diagnostic. Vous en trouverez en pharmacie.

Comment se débarrasser d’un cor au pied ?

Comme nous l’avons vu, le cor au pied est douloureux en plus d’être gênant à la marche. Il convient alors de s’en débarrasser au plus vite et surtout d’éviter qu’il réapparaisse. Vous pouvez tout à fait vous en charger vous-même à la maison car ces callosités sont sans gravité. Cependant dans certaines situations, cela peut être risqué de ne pas faire appel à un professionnel comme :

  • les personnes diabétiques
  • la présence d’un cor infecté
  • des troubles de circulation sanguine
  • des récidives
  • un cor au pied qui ne disparait pas

Dans ces cas-là, il est fortement recommander de prendre un rendez-vous avec un spécialiste. Un cor au pied mal traité ou négligé dans ces conditions peut vite s’infecter et là cela devient une autre histoire, avec des complications au niveau de votre santé. Donc allez consulter, même si vous pensez que cela n’est pas nécessaire. Si votre cor au pied devient très rouge et très douloureux, vous avez plusieurs options. Si vous n’arrivez pas à avoir un rendez-vous proche dans le temps avec un spécialiste et que la douleur est insupportable au point que vous ne pouvez plus bouger, vous pouvez vous rendre chez votre médecin traitant. Il vous prescrira de quoi vous soulager et commencer les traitements.

Désormais, il n’existe plus qu’un seul diplôme pour les spécialistes des soins du pied : le pédicure-podologue. C’est donc ce praticien qui est le plus à même pour diagnostiquer votre cor au pied et le traiter. Il aura à sa disposition des râpes, des lames et même des fraises pour vous débarrasser de ces callosités. Il pourra aussi vous faire un bilan orthopédique si cela est nécessaire. Vous aurez donc peut-être besoin de porter une orthèse pour séparer des orteils ou encore des semelles orthopédiques sur mesure, si votre cor au pied est récurrent parce que la position de votre pied n’est pas bonne ou dans le cadre d’une pratique sportive. En effet, bon nombre de sportifs prennent soin de leurs pieds chez un pédicure-podologue et pour certains les semelles orthopédiques sont nécessaires pour corriger une posture défaillante. Toutefois, pour vous faire rembourser en partie par la sécurité sociale, vous devrez avoir une ordonnance de votre médecin. Vous serez alors remboursé sur la base d’une paire de semelle par an avec un plafonnement à environ 50 euros. Si la semelle orthopédique entre dans le cadre d’une affection de longue durée, elle sera alors prise en charge totalement.

Nous avons également vu sur cette page que parfois l’hallux valgus était responsable de cor au pied très douloureux. Encore une fois, le pédicure-podologue ainsi que votre médecin traitant sont là pour vous orienter vers un chirurgien orthopédique. C’est ce dernier qui décidera s’il doit vous opérer ou non.

Qui sont les personnes plus à risque de cors au pied ?

Certaines personnes sont effectivement plus à même de développer des cors au pied. Il est important de savoir si vous faites parti de cette catégorie pour surveiller de près vos pieds. Cela vous évitera d’avoir mal, si celui-ci est pris en temps et en heure. Cela vous empêchera également d’avoir des complications, comme un cor au pied qui s’infecte.

Les sportifs sont des personnes sujettes au cor. C’est notamment le cas de tous ceux qui mettent des chaussures durant plusieurs heures d’affilées ou presque tous les jours. Forcément plus vous aurez une pratique intensive et plus le risque sera élevé, et plus vous devrez prendre soin de vos pieds. Ainsi les coureurs à pied, les cyclistes, ceux qui font du triathlon, de l’escalade, de la marche à pied ou randonnée ou marche nordique, les danseurs, sont donc concernés car leurs pieds sont très sollicités et les frottements sont nombreux et répétés.

Les personnes âgés sont également sensibles à développer un cor au pied. Avec l’âge, des changements s’opèrent comme une peau qui devient sèche et moins épaisse. Les articulations gonflent également plus facilement avec l’arthrose et l’arthrite, et peuvent également provoquer des déformations du pied et notamment au niveau des orteils avec un hallux valgus. Les pieds sont donc plus serrés dans les chaussures et les frottements sont plus importants. Si on ajoute à cela qu’il est de plus en plus difficile d’aller inspecter l’état de ses pieds, on comprend mieux pourquoi les cors au pieds sont nombreux chez les personnes âgées. Les personnes diabétiques doivent encore plus surveiller leur pied car chez elles, la sensibilité est diminuée. C’est une des conséquences du diabète, plus connu sous le nom de “Pied diabétique”. Le risque d’amputation suite à une infection au niveau du pied est tout de même de 10 %. Il est donc indispensable de consulter régulièrement un pédicure podologue lorsqu’on est diabétique et qu’on arrive plus à inspecter seul le dessous de ses pieds.

Les femmes sont potentiellement plus nombreuses à avoir des cors au pied par rapport aux hommes. La raison est toute simple. Cela vient du fait de la manière dont la gente féminine se chausse. Les femmes qui travaillent en haut talon portent généralement des chaussures étroites. Comme vous le savez maintenant, plus on est serré dans ses chaussures et plus les frottements sont importants, ce qui risque d’entrainer la formation de cor et de durillons.

Enfin, les personnes qui ont une forme de pied atypique comme un pied large, des orteils longs ou plus longs que d’autres, un gros orteil développé, peuvent aussi être fortement touché par les cors au pied au niveau des orteils. Vous voilà donc averti. Si vous vous retrouvez dans l’une de ces catégories, vous pouvez d’ores et déjà surveiller l’état de vos pieds et en prendre grand soin notamment en les hydratant correctement. En cas de doute ou de difficultés, prenez un rendez-vous avec un pédicure-podolgue. Vous êtes loin d’être le seul dans cette situation.

Enlever les cors au pied avec les huiles essentielles

Vous êtes tout à fait dans la possibilité de prendre soin de vos pieds par vous-même et vous avez donc décidé de ne pas aller chez votre podologue. Comme nous l’avons déjà vu ici, il existe plusieurs manières de faire disparaitre un cor au pied à la maison. Les huiles essentielles sont également une option que vous avez à votre disposition. Je vous mets cependant en garde si vous êtes enceinte. Certaines huiles essentielles sont fortement déconseillées car elles passent la barrière placentaire et peuvent être neurotoxiques. Si vous désirez vous faire vous petites préparations maisons, vous trouverez des huiles essentielles assez facilement. Celles qui sont les plus couramment utilisées sont disponibles en pharmacie et en parapharmacie. Si vous en cherchez des spécifiques, je vous conseille de regarder sur internet. Il existe plusieurs sites qui vendent de quoi fabriquer des produits de beauté au naturel, comme Aroma-zone, Joliessence et Mycosmetik. À côté de cela, vous aurez également besoin de récipients pour conserver vos préparations. En règle générale les huiles essentielles se conservent à l’abri de la lumière. Vous aurez donc besoin d’un flacon opaque. Pour la préparation assurez-vous, d’avoir un plan de travail et des accessoires propres et désinfecter pour ne rien contaminer. En ce qui concerne les cors au pied, il existe plusieurs recettes. Vous devez les appliquer à la seule condition que votre peau ne soit pas lésée, ni infectée. Si c’est le cas, vous devez absolument aller voir un professionnel. Je vais vous en proposer une, qui est très simple à réaliser puisque vous avez juste à les mélanger dans un flacon vide.

Vous aurez besoin de :

  • 60 gouttes d’huile essentielle de Térébenthine
  • 40 gouttes d’huile essentielle de Romarin à Camphre
  • 40 gouttes d’huile essentielle de Cèdre de l’Atlas

Pour traiter dans cor au pied, vous devrez appliquer 2 gouttes dessus. C’est à renouveler 2 fois par jour.

L’huile essentielle de Térébenthine est utilisée car elle a des propriétés décapantes pour limiter la propagation de la peau morte. Elle est également cicatrisante. L’huile de cèdre est aussi utile pour aider la peau à se régénérer. L’huile de romarin a, elle, une action bien différente car elle sert à calmer la douleur.

Je vous donne une seconde recette, si jamais vous avez d’autres huiles essentielles dans votre armoire à pharmacie. La posologie est la même que pour le précédent mélange, soit 2 gouttes 2 fois par jour. Au niveau du choix des huiles essentielles, vous aurez besoin de tea-tree (appelée également arbre à thé), de laurier, de clou de girofle et de cannelle. C’est cette dernière qui a des propriétés décapantes. Le clou de girofle va agir pour diminuer la douleur et le tea-tree est désinfectant. Si vous n’avez pas d’arbre à thé, vous pouvez la remplacer par l’huile essentielle de lavande vraie. Mélangez ces huiles en tant pour tant dans un flacon.

Pour une meilleure efficacité de ces préparations, je vous conseille de poncer votre cor juste avant pour éliminer le plus possible de peau morte. L’huile pénétrera ainsi plus facilement et davantage en profondeur. Évidemment une fois que vous en serez venu à bout, il parait judicieux de limiter le risque de récidive en repérant ce qui en est à l’origine et en modifiant les choses.

Répondez à cet article