Qui doit payer la robe de la mariée ?

© PetitLien.fr - Qui doit payer la robe de la mariée ?

Dîner aux chandelles, scénario digne d’un oscar, moment plein en émotions, ainsi se déroule dans la grande majorité les scènes de demande en mariage. Jusque-là, tout semble beau. Nos tourtereaux planent dans le monde de la romance, jusqu’à ce que s’invite la question des préparatifs du mariage.

La longue liste de charges et le coût amer de l’évènement font rapidement descendre l’amour de son nuage.

payer la robe de la mariee
payer la robe de la mariee

Soudain, il est question de répartir les charges du mariage le court-métrage de romance se transforme rapidement en un long-métrage de suspense, hésitation, calcul, enfin un retour ironique aux valeurs traditionnelles.

Dans bien des cas, les choses finissent par s’harmoniser sur le coup d’un engouement personnel hautin ou d’une répartition équitable des charges entre les conjoints. C’est ainsi que la société selon l’espace culturel, religieux et traditionnel, s’est fixée depuis des lustres des modèles types de répartitions des charges liées au mariage. Et pourtant, au fil des siècles, une certaine question trottine encore les esprits, celle relative à l’achat de la robe de la mariée ! Eh bien, qui doit payer la robe de la mariée ?

La famille du marié ?

Dans le mariage traditionnel Occidental, la famille du marié et celle de la mariée se partageaient équitablement les charges. Des fiançailles aux noces, tout était unanimement organisé par les deux familles. La question de la robe de la mariée posait rarement de problème. Se référant aux coutumes et us, dans un souci de respect de la tradition, mais aussi d’économie, les robes de mariée se transmettaient de génération en génération. La mère transmettait sa robe à sa fille, qui à son tour la transmettait à sa fille et ainsi de suite. Aucune querelle n’était donc liée à cette question. Aussi, si l’on prend en considération les coutumes d’autres cieux, comme ceux des Mandings, un peuple de l’Afrique de l’ouest, l’accoutrement de la mariée et tout ce qui est directement lié à son apparence dans le cadre du mariage, n’est aucunement abouté à la charge de la famille du marié. La famille du marié devient responsable d’elle dans le cas où elle aurait contracté une grossesse ou enfanté avant le mariage officiel.

À lire Quel budget pour la robe de mariée ?

Ainsi, on retient clairement que dans le cadre du mariage traditionnel, la robe de la mariée n’est aucunement à la charge de la famille du marié dans la grande majorité des cas. Cependant, les mœurs et traditions évoluent. Les époques aussi ! Ainsi, l’époque de la robe stérile et passe-partout est révolue. Elle fait place à celle de la robe unique, parfaite et tape à l’œil qui peint le visage du mariage moderne. La robe de la mariée est devenue un besoin trop exigeant, car d’un grand intérêt pour la femme et pour la beauté de l’évènement, elle représente dès lors une charge réelle. Quoi qu’il en soit, la logique n’impose guère la charge de la robe à la famille du marié, car celle-ci a toujours été contrainte aux charges suivantes :

  • la tenue de l’époux,
  • la tenue des témoins,
  • les alliances,
  • les frais administratifs du mariage,
  • le bouquet de la mariée,
  • les frais de la cérémonie de réception des invités,
  • l’enveloppe pour le prêtre et sa paroisse en cas de mariage religieux,
  • les noces.

Alors à qui revient la charge de la robe de la mariée finalement ?

La famille de la mariée ?

gateau de la mariee
gâteau de la mariee

Responsable de leur fille jusqu’à ce que celle-ci embrasse son identité nouvelle, la famille de la mariée a toujours été très active et impliqué dans l’organisation du mariage. Première famille honorée de l’évènement, elle doit présenter sa fille à sa nouvelle famille dans les plus belles parures. Cela, pour montrer à titre d’exemple, la manière dont ils aimeraient qu’elle soit traitée. Ainsi, dans le cadre du mariage traditionnel, il revient à la famille de la mariée de s’occuper des charges suivantes :

À lire Comment estimer le prix d’une robe de mariée ?

  • la robe de la mariée,
  • les accessoires,
  • la coiffure,
  • le maquillage,
  • la tenue des enfants et demoiselles d’honneur,
  • la décoration florale.

Pour ce qui est d’offrir la robe, la tâche est très souvent imputée à la mère de la mariée qui a pour principale mission de conduire les choix esthétiques de sa fille. Le mariage moderne semble pourtant dérogé à la règle. Piétinant les vieilles habitudes héritées de l’époque classique, il réaménage les axes des charges et délie la famille de la mariée de cette obligation.

En effet, sans pour autant porter la responsabilité fixe à l’un des partis, le mariage moderne pour sa part laisse cette charge au compte d’un geste d’amour que l’homme devrait poser envers sa future femme. Concentré sur le jeu des sentiments, le mariage moderne, selon l’espace culturelle et le pouvoir d’achat de chaque famille, peut attribuer dans certains cas, l’ensemble des charges globales du mariage à une seule famille. Il serait là question de l’initiative d’une volonté personnelle axée surtout sur les sentiments des conjoints et non sur un quelconque respect d’égalité des charges.

Finalement, dans de telles conditions, bien que la facture de la robe de la mariée semble officiellement imputable aux deux familles, cela s’apparente plus ou moins à une obligation officieuse. Ceci dit, aucune réponse précise n’est accordée à cette interrogation jusque-là. La charge revient-elle peut-être aux deux conjoints ?

Le Marié ou la Mariée ?

À lire Où faire un costume à Lyon ?

mariage moderne
mariage moderne

Le mariage moderne dans sa logique, redonne une romance particulière à cette alliance. Il s’inscrit dans un cadre où on se préoccupe très peu de  »qui fait quoi’’. L’amour sans la calculette est le seul mot d’ordre. Aussi, les mariages sont préalablement élaborés à huis clos par les deux conjoints bien avant d’être soumis aux parents. Les conjoints sont les seuls administrateurs du déroulement de leur union. Les parents y sont de moins en moins impliqués et n’apportent qu’une contribution passive, voire d’ordre financier.

Dans ce cas de figure, la future mariée peut payer sa propre robe, selon ses choix ou la consistance de sa bourse. Dans un autre cas, c’est le futur marié qui s’en charge dans le but d’éblouir le cœur de sa dulcinée. En outre, les dépenses liées au mariage sont prises en charge par les deux futurs époux. Ils font rarement appel aux parents ou autres personnes. Ces exemples sont de plus en plus fréquents dans les mariages récents et la tendance semble se répandre. Cela devient la norme nouvelle. Elle démystifie, voire allège petit à petit les débats autour de la question relative à qui paye la robe de la mariée.

Le point du débat !

À la question de savoir,  »qui paye la robe de la mariée ? », il est clair qu’à première vue, la charge incombe à la famille de la mariée. Cependant, loin de rester archaïque et se débarrasser de la question comme s’il s’agissait d’une vérité absolue, il est important de noter que la réponse à cette interrogation fait appel à plusieurs considérations d’ordres culturels, religieux et environnementaux. Cela pourrait sembler tout à fait normal et appréciable que la facture de la robe soit à la charge de la famille du marié dans un endroit et le sembler incorrect dans un autre. Quoi qu’il en soit, c’est à vous de répondre à cette interrogation selon les habitudes prédominantes de votre entourage. Qu’elle soit l’apport du marié, de sa famille, de la famille de la mariée, ou de celui de la mariée, la beauté de votre robe ne déterminera point la qualité de votre mariage. Seul l’amour fidèle et vrai que vous entretiendrez avec votre partenaire sera le socle de votre union.

À lire Comment fixer une guirlande lumineuse extérieure ?

Répondez à cet article