Quels sont les critères pris en compte pour déterminer le tarif d’assurance d’un centre équestre ?

© PetitLien.fr - Quels sont les critères pris en compte pour déterminer le tarif d’assurance d’un centre équestre ?

Galoper fièrement au dos d’un cheval est excitant. Cette activité qui est pratiquée depuis des millénaires procure aux individus une sensation de liberté sans égale.  Mais le plaisir n’est pas sans risques. La pratique de l’équitation peut provoquer des accidents. Pour cette raison, les responsables des centres équestres ont l’obligation de souscrire à une assurance adéquate. 

Tarif assurance centre équestre

Tarif assurance centre équestre 

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un centre équestre, vous devez vous demander quelle est la meilleure stratégie pour parvenir à le faire assurer. Lorsque vous vous approchez d’une compagnie d’assurance pour souscrire à une formule d’assurance, plusieurs critères sont pris en compte. Il s’agit d’une part des garanties en responsabilité civile et en dommages. Puis des garanties optionnelles.

À lire Comment estimer son salaire en portage salarial dans le domaine de l’immobilier ?

Les garanties en responsabilité civile 

Si vous êtes propriétaire ou gérant d’un centre équestre, il faut savoir que vous pouvez voir votre responsabilité être engagée si vos clients se retrouvent dans des situations délicates. L’assurance responsabilité civile est une protection que vous offrez aux femmes et aux hommes qui fréquentent votre centre équestre. Cette situation protège votre client contre les recours des tiers au cas où un sinistre arrive. 

Les garanties concernant les dommages 

Pour assurer un centre équestre, vous devez obligatoirement souscrire à un certain nombre de garanties qui vous protègent contre des situations précises.

  • Les fuites de l’écurie : il ne s’agit bien évidemment pas de fuites d’eau, mais des fuites de votre cheval. Celui-ci peut en effet profiter d’une mauvaise fermeture de la porte pour s’échapper. La fuite peut être aussi due à la panique ;
  • Des dommages corporels subis par un cheval hébergé : les dommages qui pourraient arriver à un cheval qui séjourne dans votre centre doivent être pris en compte. La source de ce dommage importe peu ;
  • Les dommages causés à des tierces personnes  :  les personnes qui visitent votre centre équestre sont exposées à des risques de blessures diverses. Elles ont besoin d’une bonne protection ;
  • Et les risques naturels : un incendie ou une inondation peuvent mettre hors d’usage un centre équestre. Avoir une assurance permet de renaître de ces centres face à de telles situations.

Toutes ces garanties sont prises en compte pour déterminer le prix de votre assurance. Elles sont comparées avec des éléments factuels comme le nombre de chevaux dont vous disposez et la surface qu’occupe le centre équestre. Plus vous avez de chevaux, plus vous devez payer cher. De l’autre côté, un grand centre équestre sera assuré à un tarif beaucoup plus élevé qu’un centre de taille modeste.

L’ajout des garanties liées à la perte de l’exploitation ou à la protection juridique sont aussi de nature à faire grimper le montant final à payer pour se faire assurer. Néanmoins, il ne faut pas lésiner sur les moyens, pour plus de protection, choisissez la meilleure formule possible. Cela vous sera d’un grand secours.

À lire Quel est le coût d’un diagnostic immobilier obligatoire pour un vente ?

Comment souscrire à une assurance pour un centre équestre ?

Pour souscrire à une assurance pour votre centre équestre, vous avez deux choix. Le premier consiste à s’adresser à une compagnie d’assurance classique. Certaines disposent de formules de protection qui peuvent correspondre à vos besoins. 

La plupart des propriétaires de ces centres préfèrent toutefois se tourner vers les compagnies d’assurances qui sont spécifiquement tournées vers cette forme d’assurance. Ces genres de compagnie présentent un certain nombre d’avantages et proposent des formules sur mesure. 

Répondez à cet article