Comment définir la gestion de crise ?

© PetitLien.fr - Comment définir la gestion de crise ?

Les entreprises sont souvent sujettes à des crises. Cela peut être dû à un conflit social ou à un départ subit d’un membre important. Pour remédier à ce souci, il est important de mettre en place un système de gestion de crise. Que savoir alors sur cette notion ? Voici quelques éléments de réponse.

Qu’est-ce que la gestion de crise ?

La gestion de crise consiste à identifier les phases critiques d’une entreprise et à prendre des mesures adéquates. En d’autres termes, il s’agit de mettre en place des processus et des moyens pour appréhender et répondre à une situation d’urgence au sein d’une société. Le but de la gestion de crise est de freiner la gravité d’une crise.

À lire En quoi consiste les missions du consultant en portage IT ?

Ainsi, pour réduire les impacts et les dégâts collatéraux, les mesures de protection sont examinées et prédéployées à l’avance. Raison pour laquelle, les responsables, ainsi que les dirigeants doivent se préparer à réagir à divers scénarios de crise pour protéger au mieux l’entreprise.

Les principes de la gestion de risque

Dans une société, les situations de crise diffèrent. Néanmoins, il faut cependant rappeler que la gestion de crise est basée sur un seul et unique principe.

Nommer un risk manager ou un gestionnaire de risque

La plupart des entreprises ne disposent pas d’un gestionnaire de risque. Pourtant, c’est ce dernier qui se charge de limiter ou d’éviter une crise. Selon la taille de l’organisation, il est conseillé d’avoir un ou plusieurs risk manager. C’est un paramètre important à prendre en considération pour le bon fonctionnement d’une entreprise.

Avoir une communication efficace

Durant une crise, la communication est l’élément clé dans une société. Une communication efficace se base sur un discours clair et simple. Les messages ambigus sont à bannir. Plutôt que de réagir trop vite, il est préférable de bien préparer son discours. Ce qui demande une certaine concentration et beaucoup de lucidité. Ici, le but est d’annoncer la manière dont vous allez résoudre la crise dans la structure.

À lire Comment investir dans une SCPI avec le Crédit Agricole ?

Assumer les responsabilités

Il est important qu’il y ait une personne ou une organisation capable d’affronter la crise. Les actionnaires, les collaborateurs, les clients, ainsi que les créanciers doivent sentir la présence de cette dernière. Si des erreurs ont été commises par exemple, elles doivent être assumées par le management de la société. Plutôt que de chercher le responsable, la priorité doit être orientée vers la résolution de la crise. Une fois celle-ci résolue, vous pouvez chercher à identifier le ou les responsable(s).

Prévenir avec un plan de gestion de crise approprié

Élaborer un plan gestion de crise est une bonne façon d’éviter la crise. En effet, prendre des décisions dans l’urgence est la meilleure façon de commettre des erreurs. Pour éviter donc de prendre des mesures dont vous serez incapable d’assumer les conséquences, il est conseillé de toujours élaborer un plan de gestion de crise.

Pourquoi opter pour un gestionnaire de crise externe ?

Les jeunes entreprises ne disposent généralement pas d’un savoir-faire suffisant. Pour leur première crise, il est donc conseillé de faire recours à un gestionnaire de crise externe. Ce professionnel apportera son regard extérieur et son expérience dans la gestion des situations de crise. Pour ce faire, il va :

  • Faire un diagnostic,
  • Activer le plan de gestion,
  • Proposer la meilleure solution pour résoudre le problème.

Vous trouverez même des cabinets qui sont spécialisés dans ce domaine.

À lire Quel est le meilleur pays pour l’expatriation fiscale ?

Répondez à cet article