Comment faire un relevé sensible d’un site en architecture ?

© PetitLien.fr - Comment faire un relevé sensible d’un site en architecture ?

Le relevé architectural est un document à réaliser afin d’obtenir l’état des lieux d’un site qui est à rénover ou assainir. Il s’agit d’une représentation graphique du site en question. Ce type d’alternative est possible lorsqu’il n’existe pas encore de documentation graphique détaillant l’état du lieu. Voici les étapes à suivre pour réaliser le relevé sensible d’un site architectural.

Faire le croquis

La toute première étape pour faire un relevé sensible d’un site en architecture est d’esquisser un premier croquis. Ce dernier révèle l’étendue du travail à faire. Il permet aussi de visualiser le site sous tous ses angles. C’est grâce à ce croquis que vous pourrez voir :

À lire Comment fonctionne une micro station d’épuration ?

  • les détails de coupes,
  • les élévations,
  • les plans,
  • les façades, etc.

Tous les facteurs à prendre en compte avant d’effectuer le moindre changement seront passés à la loupe. Le croquis se fait à main levée sur la base de proportions données. Cela peut sembler simpliste, mais fait par des professionnels vous obtenez un croquis complet et réaliste détaillant tous les points importants du site. C’est d’ailleurs ce en quoi consiste un relevé sensible. Il s’agit de noter les moindres régularités et irrégularités du terrain pour voir comment les améliorer.

L’étape du croquis est aussi celle à laquelle vous préparez les lignes de cotation. Pour réaliser les vôtres, vous aurez besoin de papiers, crayons, règles et une planche sur laquelle déposer votre papier. Pour faire une esquisse conforme à la réalité, il faut avant tout reconnaître les locaux, les parcourir puis établir un relevé de masse d’ensembles.

Prendre les mesures

La phase d’esquisse du croquis consiste à réaliser une petite maquette du terrain réel à échelle réduite. Une fois ce premier dessin fait, il est temps de prendre les mesures réelles du terrain. Ce sont ces dernières qui vous permettront de prévoir un plan de rénovation ainsi qu’un budget conséquent. Une mesure mal prise peut entraîner une erreur dans tous vos calculs. Il existe plusieurs techniques différentes pour y arriver.

C’est à vous d’opter pour celle qui vous convient le mieux. Pour réaliser cette phase du relevé sensible d’un site architectural vous aurez également besoin de plusieurs outils. Il vous faut le décamètre ou double décimètre et le double mètre pliant rigide. Le mètre pliant classique, le fil à plomb puis le distanciomètre sont essentiels.

À lire Quels sont les avantages d’une pergola en bois ?

Pour déterminer les grandes dimensions qui séparent un point A d’un point B, vous pouvez utiliser la technique des pas. Cette méthode permet de relever les déformations éventuelles non reportées sur le croquis.

Réaliser le dessin technique

La toute dernière phase de ce projet consiste à réaliser le dessin technique du site en question. Il ne s’agit plus d’une simple esquisse, mais plutôt d’un plan bien travaillé et détaillé au millimètre près. Grâce au croquis réalisé et aux dimensions du terrain prises, vous allez pouvoir produire un plan technique de votre site.

Pour commencer, il faut tracer délicatement les lignes principales de subdivision de l’espace. Ensuite, définissez la hiérarchie des traits pour l’ensemble du dessin. Enfin, complétez le dessin en représentant les détails de construction intéressants.

Vous obtenez au final un dessin précis et explicite de votre site. N’oubliez pas d’y ajouter des légendes.

À lire Comment enlever les bouloches sur un manteau en laine ?

Pourquoi faire réaliser un relevé architectural par un géomètre ?

Comme nous avons pu le constater précédemment, le relevé sensible d’architecture est un document qui donne un aperçu de l’état des lieux d’un bâtiment. Ce relevé prend sa forme en dessin, celui-ci devant être préalablement établi à l’aide d’un croquis. Il est véritablement important notamment lorsque des documents graphiques à propos d’un site ne sont pas disponibles. Il s’agit d’un vrai bon moyen pour architecte d’obtenir les meilleures informations concernant un lieu à rénover.

Pour cela, un architecte n’hésite pas à avoir recours à un logiciel afin de produire des dessins d’une grande qualité, ceux-ci ayant pour but d’être les plus précis possibles. En effet, bien que le relevé architectural ne soit pas obligatoire, celui-ci est fortement recommandé lorsque vous ne disposez pas de tous les documents nécessaires concernant un site qui va être en travaux. Celui-ci saura être véritablement important afin d’établir un cahier des charges précis concernant vos travaux. De plus, il vous permettra de prendre véritablement conscience de tous les aménagements qu’il y a à faire sur le chantier. Pour cela, afin d’obtenir des données véritablement précises, il est possible d’opter pour un relevé architectural réalisé par un géomètre. En effet, le géomètre est un habitué des plans d’habitations et des mesures. Ainsi, celui-ci se présentera comme le professionnel le plus qualifié pour proposer ce type de prestation.

De plus, cela permettra à l’architecte de se concentrer sur d’autres tâches où celui-ci excelle. Ce partage des tâches sera véritablement une bonne idée, notamment afin d’offrir une vision extérieure à l’architecte sur les bases du projet, notamment en évaluant ce qui se doit d’être rénové en s’appuyant sur les dessins effectués par le géomètre. Celui-ci pourra également remettre en cause certains aspects constatés par le géomètre.

Répondez à cet article