Qu’est-ce que la glaire cervicale durant la grossesse ?

PetitLien.fr » Santé » Qu’est-ce que la glaire cervicale durant la grossesse ?

La grossesse chez la femme est en soi tout un mécanisme complexe, dans lequel interviennent maintes actions et organes. Mais souvent, tout ce que l’on en sait, ce sont les symptômes constatés pendant la grossesse. Retard de règles, vomissements, nausées, fatigue… Qu’en est-il alors de la grossesse elle-même ? Comment se contracte-t-elle en réalité ? Et dans quelles conditions se déroule-t-elle jusqu’au terme de l’accouchement ? C’est là qu’intervient la glaire cervicale, qui joue un rôle très important, aussi bien en amont, qu’en aval, voire durant la grossesse.

Avant de vous plonger de plain-pied dans les fonctions de la glaire cervicale au cours de la grossesse, il est nécessaire de savoir de quoi il est question.

Qu’est-ce que la Glaire cervicale ?

Encore appelée mucus cervical, la glaire cervicale est un liquide visqueux sécrété par les glandes cervicales du col de l’utérus. Toutes les femmes en produisent d’ailleurs au cours de leur vie, à diverses occasions. C’est alors qu’on parlera de pertes blanches. Ce qu’il faut retenir, est que la glaire cervicale est cette substance qui protège l’appareil génital féminin des virus, des bactéries, et autres agents pathogènes susceptibles d’infecter l’utérus. Elle constitue une sorte de rempart naturel qui protège le système reproducteur de la femme, en guise de mécanisme d’auto-nettoyage.

La glaire cervicale avant la grossesse

La glaire cervicale n’intervient pas qu’au moment de la grossesse. Son action se situe bien à l’orée. En effet, elle va jouer un rôle prépondérant au moment de l’ovulation. Car, au lieu de remplir sa fonction naturelle, qu’est de préserver l’utérus des infections, la glaire cervicale va plutôt faciliter le transit des spermatozoïdes du vagin à l’utérus, au travers du col de l’utérus. Ceci du fait que le vagin contienne un pH acide, qui empêche la mobilité des spermatozoïdes. Grâce à son intervention, le mucus cervical, qui renferme du pH basique, va permettre aux spermatozoïdes de retrouver leur mobilité. Ce qui enclenchera lors de la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule, l’ovulation

De nombreuses femmes associent cependant l’abondance de la glaire cervicale, évacuée lors des pertes blanches à un début de grossesse. Ce qui n’en est rien. Car, Une sécrétion massive de la glaire cervicale, peut être le signe marquant la période de fertilité chez la femme. Pendant l’ovulation, la glaire cervicale est d’un aspect liquide, favorisant le déplacement des spermatozoïdes, et devient plus épais, lors d’une grossesse.

La glaire cervicale pendant la grossesse

Sans la présence de la glaire cervicale chez la femme, il y a de fortes chances que les bébés naissent avec de forts dommages physiques. En effet, dès la fécondation de l’ovule, où s'entame la grossesse, la glaire cervicale reprend sa fonction tutélaire (de protection). Elle devient à nouveau épaisse, formant un bouchon à l’extrémité du col de l’utérus, le bouchon muqueux. Ce bouchon a pour rôle de prémunir l’utérus, ainsi que le fœtus des agressions extérieures. Durant toute la période de la grossesse, c’est donc ce bouchon muqueux qui va prendre de l’épaisseur, et contenir le liquide amiotique. Généralement, ce bouchon présente un aspect compact, blanchâtre ou gris, alors que chez d’autres femmes, il peut avoir une couleur teinte de sang. Le bouchon muqueux va être normalement repoussé au cours du trimestre de grossesse final. Il sera définitivement dissout lors de l’accouchement, par l’arrivée de la tête du bébé.

Que retenir ?

En bref, il faut savoir que :

  • La glaire cervicale est une substance blanche qui coule hors du vagin.
  • Elle est produite par les cellules du col de l'utérus.
  • Sa texture et sa quantité varient au fil du cycle.
  • Elle protège le fœtus.

C'est là l'essentiel à savoir sur la glaire cervicale.