Petitlien.frSantéGrossesseQu'est-ce que la glaire cervicale durant la grossesse ?

Qu’est-ce que la glaire cervicale durant la grossesse ?

La grossesse chez la femme est en soi tout un mécanisme complexe, dans lequel interviennent maintes actions et organes. Mais souvent, tout ce que l’on en sait, ce sont les symptômes constatés pendant la grossesse. Retard de règles, vomissements, nausées, fatigue… Qu’en est-il alors de la grossesse elle-même ? Comment se contracte-t-elle en réalité ? Et dans quelles conditions se déroule-t-elle jusqu’au terme de l’accouchement ? C’est là qu’intervient la glaire cervicale, qui joue un rôle très important, aussi bien en amont, qu’en aval, voire durant la grossesse.

Avant de vous plonger de plain-pied dans les fonctions de la glaire cervicale au cours de la grossesse, il est nécessaire de savoir de quoi il est question.

Qu’est-ce que la Glaire cervicale ?

grossesse de la femme
grossesse de la femme

Encore appelée mucus cervical, la glaire cervicale est un liquide visqueux sécrété par les glandes cervicales du col de l’utérus. Toutes les femmes en produisent d’ailleurs au cours de leur vie, à diverses occasions. C’est alors qu’on parlera de pertes blanches. Ce qu’il faut retenir, est que la glaire cervicale est cette substance qui protège l’appareil génital féminin des virus, des bactéries, et autres agents pathogènes susceptibles d’infecter l’utérus. Elle constitue une sorte de rempart naturel qui protège le système reproducteur de la femme, en guise de mécanisme d’auto-nettoyage.

La glaire cervicale avant la grossesse

La glaire cervicale n’intervient pas qu’au moment de la grossesse. Son action se situe bien à l’orée. En effet, elle va jouer un rôle prépondérant au moment de l’ovulation. Car, au lieu de remplir sa fonction naturelle, qu’est de préserver l’utérus des infections, la glaire cervicale va plutôt faciliter le transit des spermatozoïdes du vagin à l’utérus, au travers du col de l’utérus. Ceci du fait que le vagin contienne un pH acide, qui empêche la mobilité des spermatozoïdes. Grâce à son intervention, le mucus cervical, qui renferme du pH basique, va permettre aux spermatozoïdes de retrouver leur mobilité. Ce qui enclenchera lors de la rencontre entre les spermatozoïdes et l’ovule, l’ovulation

informations grossesse
informations grossesse

De nombreuses femmes associent cependant l’abondance de la glaire cervicale, évacuée lors des pertes blanches à un début de grossesse. Ce qui n’en est rien. Car, Une sécrétion massive de la glaire cervicale, peut être le signe marquant la période de fertilité chez la femme. Pendant l’ovulation, la glaire cervicale est d’un aspect liquide, favorisant le déplacement des spermatozoïdes, et devient plus épais, lors d’une grossesse.

La glaire cervicale pendant la grossesse

Sans la présence de la glaire cervicale chez la femme, il y a de fortes chances que les bébés naissent avec de forts dommages physiques. En effet, dès la fécondation de l’ovule, où s’entame la grossesse, la glaire cervicale reprend sa fonction tutélaire (de protection). Elle devient à nouveau épaisse, formant un bouchon à l’extrémité du col de l’utérus, le bouchon muqueux. Ce bouchon a pour rôle de prémunir l’utérus, ainsi que le fœtus des agressions extérieures. Durant toute la période de la grossesse, c’est donc ce bouchon muqueux qui va prendre de l’épaisseur, et contenir le liquide amiotique.

conseils grossesse
conseils grossesse

Généralement, ce bouchon présente un aspect compact, blanchâtre ou gris, alors que chez d’autres femmes, il peut avoir une couleur teinte de sang. Le bouchon muqueux va être normalement repoussé au cours du trimestre de grossesse final. Il sera définitivement dissout lors de l’accouchement, par l’arrivée de la tête du bébé.

Que retenir ?

En bref, il faut savoir que :

  • La glaire cervicale est une substance blanche qui coule hors du vagin.
  • Elle est produite par les cellules du col de l’utérus.
  • Sa texture et sa quantité varient au fil du cycle.
  • Elle protège le fœtus.

C’est là l’essentiel à savoir sur la glaire cervicale.

Tout savoir sur la glaire cervicale

Si vous avez déjà vu de la glaire cervicale, vous avez dû observer qu’elle avait un aspect visqueux. En réalité sa production au niveau du col de l’utérus n’est pas toujours identique au cours du cycle mensuel et de la vie, notamment lors d’une grossesse. Ce sont les œstrogènes qui régulent cette production et cela dès la puberté. En tant normal, les glaires cervicales sont de couleur crème. Cela sert à plusieurs choses :

  • la glaire cervicale équilibre la flore vaginale et évite donc les infections, puisqu’elle permet d’expulser les germes en dehors du vagin.
  • elle lubrifie le vagin et limite les irritations et les lésions.
  • elle permet aux spermatozoïdes de passer ou non, en fonction de la fluidité de la glaire. Lors de l’ovulation, la glaire permet au flagelle du spermatozoïde de ne pas se plier. Ainsi renforcé, il peut continuer à avancer pour atteindre l’ovule dans les temps.

Vous savez maintenant à quoi sert la glaire cervicale. En ce qui concerne ses aspects changeant au cours du cycle menstruel et durant la grossesse, je vous invite à lire les rubriques suivantes. Je vais plutôt vous parler des modifications du PH de la glaire cervicale et de leurs conséquences. Vous ne le savez peut-être pas mais un PH acide peut être à l’origine d’une extermination des spermatozoïdes. Autant la glaire est toujours plus acide en dehors de la période ovulatoire, autant au moment de l’ovulation cela peut être beaucoup plus dramatique. L’acidité de la glaire sert également à tuer les bactéries et champignons qui n’ont pas leur place dans le vagin. Il faut savoir que le ph n’est pas le même tout le temps :

  • avant la puberté, la glaire est basique c’est-à-dire avec un PH >6
  • chez la femme réglée (hors grossesse), le PH est acide (5) avant l’ovulation et neutre pour la fécondation (PH=6) pour que les spermatozoïdes survivent. En effet le PH du sperme est compris entre 7 et 8. C’est pour cela, qu’après un rapport sexuel le PH féminin met plusieurs heures avant de redevenir acide. C’est aussi en agissant sur l’acidité du vagin, que l’on peut avoir un moyen contraceptif avec l’utilisation de gel spermicide contraceptif qui descend le PH et tue les spermatozoïdes. Ce gel contraceptif doit s’utiliser en complément d’un diaphragme ou cape cervicale.
  • chez la femme enceinte, le ph est le plus acide pour protéger contre les risques infectieux (PH à 4,5)
  • Chez la femme ménopausée, le ph est neutre, voir basique.

En ce qui concerne le choix d’un régime alimentaire pour choisir le sexe du futur bébé, il n’y a pas d’études scientifiques qui montrent réellement que cela ait un réel impact. Si les médecins ont montré que les spermatozoïdes X (pour les filles) étaient plus résistants en milieu acide, il faudra que vous changiez toutes vos habitudes alimentaires des mois durant avant d’essayer de tomber enceinte, et cela sans aucune garantie.

La glaire cervicale pendant ovulation

Il est temps de s’intéresser de plus près à la glaire cervicale au moment de l’ovulation, notamment si vous désirez mettre toutes les chances de votre côté pour tomber enceinte ou au contraire éviter une grossesse. Au moment où l’ovaire va libérer un ovule mature, la glaire cervicale aura changé son aspect pour faciliter le voyage des spermatozoïdes du vagin jusque dans l’utérus où ils vont pouvoir enfin rencontrer l’ovule. Ce voyage peut durer plusieurs heures jusqu’à la fécondation. C’est pour cela que la glaire cervicale a un rôle prépondérant en étant notamment une source nutritive, en soutenant les flagelles des spermatozoïdes dans leur mouvement. Le réseau de mailles de la glaire doit également être plus détendu pour laisser la place aux spermatozoïdes de se frayer un chemin à l’intérieur. C’est pour cela que la glaire va passer dans un aspect visqueux, blanc et collant à une glaire fluide, transparente et abondante au moment de l’ovulation, soit entre 48 et 72 heures avant votre ovulation. Si vous la tenez entre les doigts, vous pourrez alors l’étirer facilement sans qu’elle ne se casse.

Si vous avez un cycle menstruel irrégulier, vous pouvez observer l’aspect de votre glaire cervicale. Cela vous donnera une bonne indication pour savoir où vous en êtes, savoir si vous avez une chance de tomber enceinte, ou si vous devez prendre vos protections hygiéniques dans votre sac. Attention, cela reste qu’une indication. Cette méthode n’est pas fiable à 100 %. Donc sortez couvert si vous ne voulez pas d’une grossesse involontaire. Pour observer votre glaire cervicale, vous pouvez en récupérer sur du papier toilette lorsque vous allez aux toilettes ou encore regarder si vous avez des pertes dans vos sous-vêtements. Si cela n’est pas suffisant, vous pouvez essayer d’en récupérer directement dans votre vagin, mais cela n’est pas forcément l’idéal car vous risquez d’y apporter des germes. Au moment de l’ovulation la quantité de glaire est plus importante et vous devriez vous sentir humide, et donc forcément en avoir sur vos sous-vêtements. Si vous tenez absolument à vous inspecter vaginalement, pour en même temps vérifier l’aspect et la position de votre col utérin, lavez-vous les mains avec du savon durant au moins 30 secondes, en insistant entres les doigts et au niveau des ongles. En ce qui concerne les ongles, ceux-ci doivent être coupés courts pour éviter de vous faire des lésions au niveau vaginal.

Voilà ce que je peux vous dire à propos de la glaire cervicale au moment de l’ovulation.

La glaire cervicale pendant la grossesse

Si la glaire cervicale évolue durant le cycle menstruel de la femme, il en est de même au cours de la grossesse. Nous avons déjà vu dans une rubrique de cette page que le PH de la glaire s’acidifiait chez la femme enceinte. Un PH acide en dessous de 6 est nécessaire pour que la porte d’entrée à l’utérus, autrement dit le vagin, soit un milieu hostile aux bactéries, virus et champignons. En effet, certains germes pourraient être responsables d’accouchements prématurés et infections transmises au fœtus durant la grossesse ou encore au cours de l’accouchement.

L’autre grande modification au niveau de la glaire cervicale chez la femme enceinte, concerne sa consistance. À la fin du cycle menstruel, qu’il y ait eu fécondation ou non, la glaire va devenir moins nombreuse et se dessécher pour que son PH puisse s’abaisser. En plus de cela, le col va se refermer et la glaire produite par des glandes au niveau de ce col, va se coaguler directement à cet endroit. Cela va avoir pour conséquence de fermer le col avec une glaire épaisse. Les germes et les spermatozoïdes ne peuvent donc plus avoir accès à l’utérus. Ils trouvent porte close.

En cas de grossesse, au fur et à mesure des semaines d’aménorrhée la glaire cervicale va devenir opaque et non plus transparente comme au moment de l’ovulation. Elle va aussi être beaucoup plus collante et épaisse. Cela va lui permettre de former un amas au niveau du col, que l’on appelle le fameux bouchon muqueux. Il va rester en place jusqu’au bout de la grossesse. Cependant durant les dernières semaines de la grossesse, ce bouchon muqueux va se modifier pour se préparer à l’accouchement. Il va devenir de moins en moins compact et collant. Cela va lui permettre de se détacher petit à petit du col, lorsque que celui va se dilater jusqu’à l’effacement complet. C’est pour cela qu’en fin de grossesse vous pouvez observer des pertes d’un aspect gélatineux et d’une couleur allant du jaune au marron dans vos sous-vêtements. Il peut également y avoir des petites traces de sang sous forme de filaments, mais il n’y a rien d’inquiétant à cela, sauf si vous n’êtes pas dans le dernier mois de la grossesse. Si cela se produit avant, allez consulter votre sage-femme ou gynécologue. Durant le dernier mois de la grossesse, votre col va beaucoup travailler et vous aurez surement ces pertes marron, car l’utérus s’entraîne à se contracter pour le jour “J” et la tête de bébé appuie dessus. Pour autant, cela ne signifie pas que vous allez accoucher dans les heures qui suivent la perte de ce bouchon muqueux. D’ailleurs pour beaucoup de femmes enceintes, celui-ci est évacué petit à petit, et cela passe inaperçu. Si par contre vous perdez le bouchon et que vous avez des grosses contractions intenses, longues et rapprochées, il est grand temps de prendre le chemin de la maternité, sauf si vous voulez accoucher à domicile. Pour une première grossesse, vous pouvez normalement attendre d’avoir des contractions toutes les 5 minutes pendant une heure et demi avant de partir. Si vous avez déjà eu une première grossesse, dès lors que les contractions sont espacées toutes les 10 minutes, vous pouvez y aller. En cas d’antécédent d’accouchement prématuré, si vous perdez le bouchon, sans même avoir de contraction je vous recommande vivement d’appeler la personne qui vous suit et si c’est un week-end ou la nuit, orientez-vous vers les urgences obstétriques.

Changement au niveau de la glaire cervicale : quand consulter ?

Juste après l’ovulation les glaires cervicales se modifient. Elles deviennent plus opaques et prennent une teinte crème. Chez certaines femmes, cela peut paraître un peu plus foncé. Si c’est votre cas, elles peuvent vous sembler jaunâtres. Si vous êtes enceinte, sous l’effet de la progestérone les glaires vont s’épaissir et donc paraître jaunâtre aussi. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter si c’est le seul symptôme que vous avez noté. De la même manière une glaire jaune à la ménopause n’est pas anormal. Il n’y a rien d’inquiétant à cela, sauf si cela s’accompagne d’autres signes comme des démangeaisons, des douleurs ou encore une mauvaise odeur. Dans ce cas, il est préférable d’aller consulter un spécialiste que cela soit une sage-femme ou un gynécologue.

Si vous avez des douleurs durant des rapports sexuels et que vos pertes vaginales vous semblent pour autant normales, là encore il est préférable de prendre un rendez-vous. Il n’est pas normal de ressentir des douleurs pendant l’acte. Cela peut être une lubrification insuffisante, parce que la glaire cervicale n’est pas suffisante. Dans ce cas, il vous suffira d’utiliser des lubrifiants intimes, que vous trouverez aussi bien en pharmacie que dans les grandes surfaces ou encore sur internet si vous êtes plutôt timide.

Si vous avez une glaire cervicale bien blanche, abondante et accompagnée de démangeaisons, vous souffrez peut-être de mycose vaginale. Elle peut être en lien avec une candidose intestinale si cela est récidivant et si vous souffrez en même tant de constipation chronique. Il sera alors important de faire une détox, de bannir les sucres dont raffolent les candidats, de traiter la mycose vaginale, avant de reconstruire votre flore vaginale. Cela peut également se produire après une grossesse. Vous pourrez alors faire une cure de probiotique en gélules vaginales et solution buvable.

D’autres infections vaginales peuvent occasionner des troubles au niveau de la glaire cervicale, comme les IST (infection sexuellement transmissible). C’est notamment le cas de l’infection à Trichomonas Vaginalis, qui est causé par un parasite. Vous aurez des pertes vertes ou jaunes, d’un aspect mousseux. En plus vous ressentirez des brûlures au niveau du vagin. Vous aurez alors besoin d’un traitement par antibiotique.

Les infections à chlamydiae provoquent aussi des pertes plus abondantes liées à des douleurs dans le bas du ventre et urinaires ? Vous pouvez aussi observer quelques traces de sang car le col est irrité et peut saigner.

Des pertes verdâtres peuvent être le signe de la gonococcie. Cela peut entraîner une stérilité.

Enfin, quoi qu’il arrive il est important de prendre rendez-vous une fois par an pour contrôler que tout se passe bien tant au niveau vaginal, que du col. Un frottis doit être pratiqué tous les 2 ans, même en l’absence de symptômes. En effet, le papillomavirus se développe souvent sans aucun signe. Sachez qu’il existe un vaccin pour cette maladie sexuellement transmissible pouvant dégénérer en cancer. Il s’agit du Gardasil. Il se fait en 2 injections avant que la jeune fille soit réglée et également chez le jeune homme.

Latest Posts