Créer un concept de restauration : comment s’y prendre ?

PetitLien.fr » Cuisine » Créer un concept de restauration : comment s’y prendre ?

Être restaurateur en France est un métier qui implique de grosses responsabilités. Souvent mise au-devant de la scène gastronomique, la France est reconnue grâce à ses chefs cuisiniers qui font sa renommée à l’international. Ainsi, créer son restaurant dans ce secteur est assez compétitif. Vous serez déjà bien parti pour vous lancer si vous êtes armé d’un concept pour bousculer les choses. On vous dit comment vous y prendre à cet effet à travers cet article.

Qu’est-ce qu’un concept de restauration ?

Un concept est à la base un ensemble d’idées autour duquel va tourner un nouveau projet commercial. Dans le domaine gastronomique, le concept se veut un indicateur quant à la direction que va prendre votre restaurant. Ceci, dans le but d’améliorer ou de vous créer un nouveau visage auprès de vos clients. Dans ce sens, il ne faudra pas suivre des modèles préexistants, ou du moins ne pas les appliquer directement au risque de ne rien proposer de nouveau. Votre concept pour votre restaurant doit être unique et différent, afin de vous démarquer de la concurrence. L’idée est de faire de votre restaurant, un rendez-vous unique. Pour cela, il vous faudra créer votre concept.

La première étape : l’inspiration !

Pour arriver à définir un concept, il vous faudra vous laisser porter par vos idées avant de les porter. Celles-ci peuvent trouver leurs origines dans des domaines très variés comme votre histoire, vos origines, vos expériences de voyages, vos goûts, ou encore une vieille recette familiale. Vous pouvez aussi explorer certains secteurs qui témoignent d’une demande insatisfaite pour en tirer des réponses sur les erreurs à ne pas reproduire dans votre projet.

C’est la première étape pour créer votre concept. Notez tout ce qui vous vient à l’esprit sans appliquer de filtres ou des critères de sélection.

La validation : deuxième étape !

C’est maintenant le moment où vous devez organiser vos idées. Pour cela, reprenez une liste en vous inspirant de la précédente. Mettez les idées les plus originales que vous avez eues en haut de cette nouvelle fiche. Cependant, si certaines idées vous semblent dignes d’intérêt, mais s’éloignent trop du groupe formé par d’autres idées, il vous faudra prendre une autre liste et les noter afin de ne pas vous éparpiller. Cela vous permettra de regrouper vos idées les plus prometteuses sous des idées directrices plus globales afin de déterminer qu’elle sera l’idée principale derrière votre concept.

Pour trier vos idées, voici quelques pistes :

  • restez réaliste
  • prenez en compte les risques
  • vos idées doivent proposer une spécialité ou une thématique
  • estimez le budget nécessaire à leur réalisation
  • pensez au personnel nécessaire.

Une fois que vous aurez validé votre idée principale, votre concept sera plus clair, mais ne sera pas encore finalisé.

L’étude de marché : la troisième étape !

Votre projet ne doit pas trouver d’équivalent sur le marché, sinon il ne pourra pas être qualifié de novateur. Pour juger de cette partie, vous devrez faire une étude de marché pour répondre aux questions suivantes.

  • Avez-vous des concurrents sur votre concept ?
  • Quels sont ces concurrents et qu’est-ce qu’ils font exactement ?
  • Quelle est la clientèle que vous pourrez toucher avec votre concept ? Quelles sont les attentes de cette dernière ?

L’étude de marché vous permettra de tester la viabilité de votre concept de restauration, s’il venait à être lancé sur le marché. Vous devriez aussi profiter de ce test pour déterminer comment vous positionner sur le segment des prix. Une étude sur le terrain sera aussi indispensable pour aller à la rencontre de vos futurs clients afin d’avoir des avis réels sur votre concept.

Le choix de l’emplacement et le nom du concept : la dernière étape !

Votre emplacement trouvera naturellement sa place en fonction de l’endroit où vous aurez récolté le plus de réponses favorables de la part de vos clients. Il devra vous offrir une bonne visibilité pour gagner en popularité.

Le nom de votre concept est tout aussi important. Il ne doit pas être compliqué et devra faire un lien avec l’idée derrière votre concept. Choisissez-le bien, parce que votre nom deviendra votre marque de fabrique.

Voilà donc pratiquement tout ce qu’il vous faut pour créer un concept de restauration qui marche. N’hésite pas, lancez-vous !