Ouvrir un kebab : nos conseils

PetitLien.fr » Cuisine » Ouvrir un kebab : nos conseils

Véritables fers de lance de la restauration, les kebabs s’affirment de plus en plus comme un modèle de réussite entrepreneurial. Ces restaurants présentent un chiffre d’affaires élevé. Ils jouissent également d’une grande popularité au sein de la gastronomie. Cependant, il n’est pas aisé de se retrouver quand il s’agit d’ouvrir un restaurant. Découvrez nos conseils et astuces pour mettre en place un kebab rentable.

Ouvrir un kebab : l’étude du marché

La première étape dans l’ouverture d’un kebab est l’étude du marché. Cette démarche vous permettra d’évaluer les besoins réels de la population locale. Vous pourrez ainsi adopter la meilleure approche possible pour rendre votre projet viable.

Faites une étude du marché comprenant :

  • une analyse des tendances du milieu des kebabs
  • une prospection de la clientèle latente
  • une étude des concurrents sur le marché.

Ouvrir un kebab : l’indépendance ou la franchise ?

Une fois le marché identifié, vous devrez choisir entre l’indépendance et la franchise.

L’indépendance vous assure une liberté dans l’orientation de votre restaurant. Si vous souhaitez une approche unique et innovante du kebab, l’indépendance est votre meilleure option. Le kebab en franchise offre une formation qualifiante. Vous aurez ainsi accès à un public de connaisseurs. Choisissez cette option pour obtenir un kebab classique.

Ouvrir un kebab : la recherche d’un établissement

La question du local est pertinente en ce sens qu’elle conditionne votre clientèle. Vous devez choisir un emplacement stratégique. Vous bénéficierez ainsi d’une meilleure visibilité.

Votre kebab doit se situer dans une zone fréquentée. Nous vous recommandons les locaux à proximité des grands axes routiers. Le paysage immobilier est également déterminant. Optez pour un emplacement proche des centres d’affaires et des écoles. Évitez cependant les zones qui regorgent d’autres kebabs.

Ouvrir un kebab : le statut juridique

Le statut juridique à une incidence administrative et fiscale. Il fixe les attributions de votre restaurant. Par ailleurs, il existe trois statuts juridiques possibles pour un kebab :

  • une Société à responsabilité limitée (SARL) avec un capital social issu de l’apport des associés
  • une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) dans le cas d’un associé unique
  • une entreprise individuelle pour l’entrepreneuriat individuel.

Ouvrir un kebab : le point sur les ressources indispensables

L’investissement est la base de tout restaurant. Vous devrez établir les ressources humaines et matérielles pour votre kebab. Nous vous conseillons de commencer par la décoration d’intérieur. Viennent ensuite le mobilier et les accessoires de cuisines.

Le recrutement d’un personnel qualifié doit également être une priorité. Quant à l’aspect financier de votre restaurant, il doit être confié à un comptable compétent.

Ouvrir un kebab : la campagne de marketing

La propagande est indispensable pour l’essor d’un kebab. À l’ère des réseaux sociaux, vous devrez assurer la visibilité de votre restaurant sur internet. Une campagne de prospection bien pensée vous aidera à agrandir votre clientèle.

Ne négligez pas la prospection de rue. Avec cette approche, vous serez plus proche des consommateurs.

Ouvrir un kebab : le plan d’affaires

Le business plan est le document de base de toute entreprise naissante. Il retranscrit les potentialités de votre projet de kebab. Nous vous conseillons de rédiger votre plan à l’aide d’un logiciel spécialisé en ligne. Le logiciel de business plan présente de nombreux atouts :

  • il propose un suivi détaillé avec des propositions et des illustrations pour chaque étape
  • il enregistre les données de votre projet pour une analyse comptable complète. Vous obtiendrez ainsi des documents prévisionnels en bonne et due forme
  • il offre des archétypes de plan d’affaires. À ce titre, vous pourrez vous baser sur des modèles à succès.

Ouvrir un kebab : la question du financement

Un projet bien rodé ne suffit pas à ouvrir un kebab. Comme toute entreprise, votre restaurant nécessite un plan de financement adapté. Afin de faire face au coût initial du kebab ainsi qu’aux dépenses d’installation, plusieurs options s’offrent à vous :

  • le financement sur fonds propre vous permettra d’amorcer le lancement du kebab.
  • les aides à la création de sociétés contribueront à consolider votre financement.

Les banques vous accompagneront dans votre projet immobilier. Enfin, il est important que vous donniez du cœur à votre entreprise pour réussir.