Petitlien.frSports & loisirsComment enlever les fourmis dans les pieds ?

Comment enlever les fourmis dans les pieds ?

Nous avons tous dĂ©jĂ  eu une sensation de picotement dans les pieds alors que nous sommes assis ou allongĂ©s. Les fourmillements sont l’expression d’une paresthĂ©sie : un trouble du toucher qui regroupe picotements, engourdissements et fourmillements.

Ils seraient dus à une mauvaise circulation veineuse ou à une carence en vitamine B12, en calcium, en fer et en magnésium.

Également, une mauvaise position du corps va entraĂźner la compression de l’un ou l’autre de ces vaisseaux et provoquer un ralentissement de la circulation sanguine.

Souffrir d’engourdissement peut ĂȘtre trĂšs inconfortable. Heureusement, le traitement peut ĂȘtre facile avec des remĂšdes simples fait maison.

Des massages pour favoriser la circulation sanguine du corps

fourmis dans les pieds
fourmis dans les pieds

Les parties concernĂ©es : Le moyen par excellence pour se faciliter la circulation sanguine est sans aucun doute le massage. En effet lorsque vous ressentez une sensation de picotements au pied, nous vous recommandons un massage. Pour cela il vous suffit de faire chauffer lĂ©gĂšrement de l’huile d’Olive que vous allez appliquer en petite quantitĂ© sur la partie concernĂ©e avec d’effectuer un massage circulaire de la zone.

Un massage aux huiles : Dans un bol, mĂ©langer 5 gouttes de lentisque pistachier, 5 de cyprĂšs, 5 d’immortelle ou hĂ©lichryse italienne avec une grosse cuillĂšre Ă  soupe d’huile d’amande douce ou toute autre huile vĂ©gĂ©tale. Une fois les huiles bien remuĂ©es, appliquez la prĂ©paration les jambes engourdies en massant dĂ©licatement de façon circulaire.

La chaleur pour chasser les fourmis dans les jambes

Il s’agira toujours de faciliter la circulation sanguine. Mais ici c’est la chaleur qui sera votre alliĂ©. Et pour ça, il vous suffira de faire passer le pommeau d’eau chaude sur les parties engourdies pendant votre douche. Une seconde option consiste Ă  poser pendant quelques minutes, un gant de toilette prĂ©alablement trempĂ© dans de l’eau chaude, sur les parties jambes engourdies. Vous pouvez aussi le faire avec un coussin chauffant.

Des portions d’Ă©pices

Des portions d'Ă©pices
Des portions d’Ă©pices

Les Ă©pices pour contrer les fourmis dans les pieds : C’est dans votre cuisine que nous allons trouver un moyen de stopper la sensation de fourmillement dans les jambes. Et qu’est-ce qu’on va y chercher ? Eh bien la cannelle. Avec apport en vitamine B, en potassium et en magnĂ©sium, cette Ă©pice Ă  un effet positifs sur la circulation sanguine. Autre trĂ©sor dont regorge votre cuisine, c’est le curcuma. Le pouvoir anti-inflammatoire de sa curcumine apaise l’inconfort que peuvent apporter les fourmillements. Pour vous en servir, il vous suffira de mĂ©langer la cannelle ou le curcuma avec de l’eau jusqu’à obtention d’une pĂąte homogĂšne. La pĂąte obtenue sera ensuite appliquĂ©e sur les parties concernĂ©es. Le mĂ©lange de l’une de ces deux Ă©pices peut Ă©galement se faire avec de lait chaud que vous boirez alors tous les jours pour un traitement interne de l’inconfort.

Du sel d’Epsom : C’est connu le magnĂ©sium aide Ă  une meilleure circulation sanguine. Et c’est tout aussi connu que le sel d’Epsom possĂšde des cristaux de sulfate de magnĂ©sium. Par consĂ©quent donc le sel d’Epsom favorise une bonne circulation sanguine. Pour cela, il vous suffit d’effectuer un bain de 10 minutes une fois par semaine, afin d’augmenter le taux de magnĂ©sium dans votre corps.

Le Citron : VoilĂ  un autre bienfait du citron : favoriser la circulation sanguine. Si vous avez donc une sensation de picotement ou de fourmillement dans les pieds nous vous conseillons vivement d’utiliser cet agrume. Comment ? Et bien en mĂ©langeant dans un bol, 5 gouttes d’huile essentielle de citron et 50 gouttes d’huile essentielle d’arnica. Faite diluer le mĂ©lange dans un petit peu d’huile d’amande douce ou de macadamia. Appliquez ensuite le mĂ©lange sur les parties concernĂ©es et massez de façon circulaire. Toutefois il est indispensable de savoir que ce mĂ©lange est fortement dĂ©conseillĂ© pour les femmes enceintes.

Une cure de tisane : Un moyen pour se dĂ©barrasser de fourmis dans les pieds lorsqu’on en ressent frĂ©quemment est de suivre une cure de tisane. Le traitement s’étend sur trois semaines. Il consiste Ă  faire infuser dans 75 cl d’eau bouillante 3 cuillerĂ©es Ă  soupe d’un mĂ©lange de vigne rouge, mĂ©lilot, hamamĂ©lis et marron d’inde. Une fois la tisane rĂ©alisĂ©e, vous pourrez la consommer au courant de la journĂ©e. Une alternative est celle de consommer les diffĂ©rentes plantes citĂ©es sĂ©parĂ©ment sous forme de gĂ©lules sur une durĂ©e de trois mois chacun, cinq jours par semaine.

Faite de l’exercice physique
Faite de l’exercice physique

Ginkgo biloba : Pas trĂšs connu, le ginkgo biloba est mĂ©dicinal ayurvĂ©dique. Elle est connue pour favoriser une bonne circulation sanguine de tout le corps. Et vue que la plupart de problĂšmes d’engourdissement sont liĂ©s Ă  une mauvaise circulation sanguine, elle peut aider Ă  y remĂ©dier. GĂ©nĂ©ralement disponible sur le marchĂ© sous forme de supplĂ©ment, il est indiquĂ© d’en consommer 40 mg 3 fois par jour. Cependant il serait judicieux de consulter un mĂ©decin avant sa consommation car celle-ci peut entraĂźner une interaction mĂ©dicamenteuse.

Faite de l’exercice physique

L’exercice peut amĂ©liorer la circulation sanguine et l’oxygĂšne de toutes les parties du corps humain. Et ceci va empĂȘcher tout engourdissement et picotements dans le corps, y compris vos mains et les pieds. Ainsi, faites des exercices de pieds simples pendant 15 minutes tous les matins. Mais Ă©galement durant les pauses au travail. Exercez vos bras, les poignets, les mains et les jambes en faisant des boucles et des Ă©tirements. Au moins trois fois par semaine, faite des exercices de cardio-training et des exercices d’aĂ©robie pendant 30 minutes. Faites de la marche, du vĂ©lo, du jogging ou de la natation des alliĂ©s afin d’amĂ©liorer la circulation sanguine. Et surtout prenez garde de bien vous Ă©tirer avant le dĂ©but de chaque exercice et de porter une tenue appropriĂ©e.

Soulevez les pieds : L’un des moyens de rĂ©duire l’engourdissement des jambes dues Ă  la mauvaise circulation sanguine est l’élĂ©vation des jambes engourdies. En effet, Ă©lever les membres engourdis pendant de longues minutes facilite la circulation sanguine. RĂ©sultat, Ă©lever les jambes aura pour effet de normaliser le flux sanguin et ainsi la sensation d’engourdissement partira.

Bonus

fourmis pied le matin
fourmis pied le matin

En pĂ©riode crise, nous vous conseillons quotidiennement de laver vos jambes en alternant eau glacĂ©e et eau chaude. De dormir avec les jambes surĂ©levĂ©es, de pratiquer des activitĂ©s comme la marche Ă  pieds, le vĂ©lo, qui nĂ©cessite l’usage des jambes. Et aussi de faire des Ă©tirements de vos jambes durant de longues minutes. Pour ne pas avoir de fourmillement dans les pieds il faut : Ă©viter de porter des vĂȘtements et des chaussures trop serrĂ©s. Faire de l’exercice sportif tout en Ă©vitant les sports intenses Ă  impacts rĂ©pĂ©tĂ©s. Éviter de rester dans la mĂȘme position pendant de longues pĂ©riodes, et ceci spĂ©cialement lorsque vous regardez la tĂ©lĂ©vision ou travailler devant un ordinateur. Vivez de maniĂšre plus saine en consommant moins d’alcool et de cigarette. En mangeant moins gras moins sucrĂ© et moins salĂ©. En consommant plus de vitamine B12 et d’aliments riches en fer associĂ©s Ă  la vitamine C. Quelques-uns de ces aliments sont les cĂ©rĂ©ales enrichies, les Ɠufs, avocats, bananes, les viandes, les poissons, les haricots, l’avoine, le lait, fromage, yogourt, noix, graines et fruits secs. Aussi, n’oubliez surtout pas de boire beaucoup au courant de la journĂ©e et cela quotidiennement, afin d’éviter la dĂ©shydratation, qui peut provoquer une mauvaise circulation sanguine.

Ne restez pas immobile, il faut marcher !

il faut marcher
il faut marcher

Lorsque nous avons tendance Ă  frapper le petit doigt contre le pied du lit et nous restons immobile, voire nous nous allongeons pour souffrir en silence. Cela est aussi valable pour les fourmillements ainsi que les crampes plus ou moins dĂ©sagrĂ©ables au quotidien. Toutefois, ce n’est pas la solution puisque cela se traduit par une mauvaise circulation sanguine. Vous avez par exemple adoptĂ© une mauvaise position sur votre chaise ou le canapĂ©, voire le lit pendant votre sommeil.

  • Vous avez l’impression que des fourmis s’invitent rapidement dans votre jambe, mais il faut se lever immĂ©diatement.
  • Vous rĂ©alisez quelques pas avec plus ou moins de vigueur pour que la circulation sanguine puisse Ă  nouveau ĂȘtre rĂ©alisĂ©e.
  • GĂ©nĂ©ralement, la sensation dĂ©sagrĂ©able disparaĂźt trĂšs rapidement et mĂȘme aussi vite qu’elle a pu apparaĂźtre.
  • Si toutefois, elle ne passe pas, cette douleur peut ĂȘtre estompĂ©e avec quelques massages comme ceux prĂ©conisĂ©s au prĂ©alable.
  • GĂ©nĂ©ralement, les fourmillements se dĂ©voilent dans les jambes, voire les pieds et mĂȘme les bras.

Vous avez sans doute Ă©tĂ© confrontĂ© Ă  une situation problĂ©matique, pendant la nuit, votre bras Ă©tait bloquĂ© par votre corps. Lors de votre rĂ©veil, il est totalement engourdi, vous tentez de le bouger, mais cela n’est pas forcĂ©ment possible et le fourmillement apparaĂźt trĂšs rapidement. Quelques mouvements et un peu de patience devraient suffire pour retrouver votre membre. Par contre, lorsque les fourmillements sont rĂ©pĂ©tĂ©s avec plus ou moins d’intensitĂ©, il est conseillĂ©, voire indispensable de consulter un mĂ©decin traitant. Il pourra alors rĂ©aliser en amont des examens complĂ©mentaires pour savoir si vous n’ĂȘtes pas la cible d’un problĂšme de santĂ©. Une mauvaise circulation peut ĂȘtre dangereuse pour votre organisme, il faut parfois des mĂ©dicaments adaptĂ©s pour qu’elle se dĂ©roule dans les meilleures conditions.

De ce fait, ne prenez pas Ă  la lĂ©gĂšre ce symptĂŽme, car il peut ĂȘtre trĂšs dangereux.

D’oĂč vient l’expression avoir des fourmis dans les jambes ?

On a tous dĂ©jĂ  eu cette dĂ©sagrĂ©able sensation d’avoir des fourmis dans les jambes ou dans un bras en s’endormant dessus. On le sait maintenant grĂące Ă  la lecture de cet article, que le problĂšme est dĂ» Ă  une mauvaise circulation sanguine. On comprend assez facilement ce que signifie l’expression, mais peu de gens savent d’oĂč vient vraiment cette expression.

Il est toujours difficile de donner l’origine exacte d’une expression. Je peux simplement vous dire que le cĂ©lĂšbre chirurgien Ambroise ParĂ© utilisait le mot fourmilier pour dĂ©crire les symptĂŽmes d’un patient en 1575 dĂ©jĂ . Il y a donc de grandes chances que l’expression date de cette Ă©poque. Plus prĂšs de nous, Gustave Flaubert a Ă©crit en 1858 dans le roman Madame Bovary. « Charles entra dans la salle. M. Boulanger lui prĂ©senta son homme, qui voulait ĂȘtre saignĂ©, parce qu’il Ă©prouvait des fourmis le long du corps. »

Vous le savez peut-ĂȘtre mais chaque pays a ses propres expressions et elles ne signifient pas forcĂ©ment la mĂȘme chose, ou encore n’utilisent pas les mĂȘmes images. Ainsi par exemple en Angleterre, “il pleut des chats et des chiens”, alors qu’en France “il pleut des cordes”. Voyons donc comment l’expression “avoir des fourmis dans les jambes” se transforme chez nos voisins.

  • En Angleterre, l’expression traduite devient : Avoir des Ă©pingles et des aiguilles dans les jambes
  • En Allemagne : on garde les fourmis et les jambes
  • Aux USA on parle aussi de fourmis, mais elles ne sont cette fois pas dans les jambes, mais dans son pantalon : Avoir des fourmis dans les pantalons
  • Chez nos voisins espagnols, c’est diffĂšrent : Sentir un chatouillement. C’est plutĂŽt simple et efficace.
  • En Italie, c’est la mĂȘme chose ou presque : Avoir des picotements. Un phrase simple et facile sans nos amis les fourmis
  • Au pays-bas, on a la jambe qui dort

Vous le voyez les fourmis sont relativement prĂ©sentes en Europe, mais l’expression reste comprĂ©hensible par tous, mĂȘme en pratiquant de la traduction littĂ©rale. Si par contre vous devez vous rendre en chine, c’est sans doute l’expression la plus Ă©loignĂ©e de nous, avec “Avoir du chanvre qui monte”.

Quelle est la différence entre avoir des fourmis dans les jambes et des impatiences ?

Avoir des fourmis dans les jambes en pleine nuit, tout le monde l’a dĂ©jĂ  vĂ©cu une fois, mais souffrir d’impatience, c’est diffĂ©rent. Voyons de quoi il s’agit exactement et s’il existe un traitement efficace pour y remĂ©dier.

Dans un premier temps intĂ©ressons-nous aux symptĂŽmes. Cette maladie est Ă©galement appelĂ©e syndrome des jambes sans repos. On comprend alors mieux de quoi il s’agit. C’est un trouble neurologique provoquant un besoin incontrĂŽlable d’avoir besoin de bouger. Pour rĂ©gler le problĂšme, il vous suffit de marcher quelques secondes. Facile me direz-vous, sauf que le problĂšme d’impatience se dĂ©clenche pendant la pĂ©riode de repos, donc le plus souvent la nuit. Vous vous retrouvez donc Ă  devoir vous lever et Ă  risquer en mĂȘme temps de rĂ©veiller votre compagne. Lorsque les personnes parviennent Ă  s’endormir, elles se rĂ©veillent le matin en ayant la sensation d’avoir marchĂ© toute la nuit. Le sommeil ne devient alors un lointain souvenir agrĂ©able. Maintenant qu’on connait les symptĂŽmes, il reste encore Ă  savoir qui est touchĂ© par cette maladie. Selon une Ă©tude menĂ©e conjointement par plusieurs laboratoires indĂ©pendants, environ 1 français sur 10 risquent de dĂ©velopper un jour ce symptĂŽme. Il y a encore plus de risque si vous avez des ancĂȘtres italiens du nord ou quĂ©bĂ©cois, car 15 % de la population en souffre. Cette Ă©tude affirme que c’est dĂ» Ă  une anomalie gĂ©nĂ©tique. Rassurez-vous ce n’est pas parce que vous avez ce gĂšne dĂ©faillant que vous allez forcement souffrir de ce syndrome. En effet, seulement 3 % de cette population montre ces signes cliniques. On ne sait pas exactement en quoi ce gĂšne joue un rĂŽle, mais une chose est certaine : tous les patients manquent cruellement de dopamine au niveau de leur cerveau et aussi de la moelle Ă©piniĂšre. C’est ce qui dĂ©clencherait les crises.

En plus de la forme idiopathique de la maladie, peuvent s’ajouter des facteurs aggravants.

  • Une carence en fer. Ça s’explique trĂšs bien puisque le fer est en partie responsable de la production de cette fameuse Dopamine.
  • Le diabĂšte et l’insuffisance rĂ©nale. Mais beaucoup de patients de maladie chronique souffrent en plus du syndrome de jambe sans repos.
  • Le dernier mois de grossesse peut Ă©galement dĂ©clencher ce problĂšme. Par contre dans 99 % des cas, il a totalement disparu dans les 3 semaines post accouchement.
  • L’obĂ©sitĂ© est plus un facteur aggravant que dĂ©clencheur.
  • Le cafĂ© et ses dĂ©rivĂ©s.
  • Certains types de mĂ©dicaments comme les bĂȘtabloquants ou les antidĂ©presseurs pour ne citer qu’eux.
  • Les migraineux en plus de leurs violents mal de tĂȘte peuvent aussi dĂ©clencher ce syndrome.

Il nous reste maintenant Ă  voir le traitement. Je ne vais pas ici me substituer Ă  un mĂ©decin et encore moins Ă  un neurologue. Il faudra dans un premier temps prendre rendez-vous avec votre mĂ©decin traitant pour qu’il vous dirige vers un spĂ©cialiste. AprĂšs un bilan neurologique, il s’attĂšlera Ă  calmer les crises. Avant votre rendez-vous, essayez au maximum de faire un point sur vos mĂ©dicaments, vos maladies chroniques, ainsi que sur vos origines familiales. Vous devriez ainsi gagner du temps et peut-ĂȘtre retrouver le sommeil plus rapidement.

Comment calmer son impatience et faire disparaitre ses fourmis ?

On dit souvent qu’on a les fourmis, lorsqu’on est impatient. Aujourd’hui tout doit aller trĂšs vite, trop vite mĂȘme parfois. Je vais donc ici vous donner quelques clĂ©s pour apprendre Ă  mieux gĂ©rer votre impatience. Ils sont tirĂ©s de la sophrologie. La premiĂšre des choses Ă  faire pour gĂ©rer votre impatience, est de comprendre d’oĂč elle vient et de repĂ©rer les signes de cette impatience. Ainsi si votre rythme cardiaque s’accĂ©lĂšre ou si vous avec un besoin irrĂ©pressible de bouger vos jambes, on peut clairement dire que vous montrez des signes d’impatience. Il faut alors essayer de comprendre quels sont les Ă©lĂ©ments extĂ©rieurs qui ont dĂ©clenchĂ©s cette crise. Prenons un exemple simple, auquel tout le monde a Ă©tĂ© confrontĂ© : L’impatience en voiture. La personne devant vous n’avance pas ou a oubliĂ© de mettre son clignotant 
 Devez-vous pour autant l’affubler de doux noms d’oiseaux et Ă  bien y rĂ©flĂ©chir sa maman n’y est pour rien dans le comportement de l’autre automobiliste. Alors un conseil laissez-la donc en dehors de ça. Revenons Ă  notre situation : qu’est qui est Ă©nervant ? Que la voiture n’avance pas ? Pourquoi ne pas profiter de ce temps que vous offre gentiment et gracieusement cet automobiliste, pour rĂ©flĂ©chir Ă  vos prochaines vacances ou Ă  la recette que vous allez faire ce soir, plutĂŽt que de l’insulter copieusement. Savez-vous que si vous roulez Ă  80 km/h au lieu des 90 km/h. Le temps de trajet ne va augmenter que de 1 min pour parcourir 10 km. Si on ajoute Ă  ça que les Français parcourent entre 5 et 15 km le matin pour se rendent au travail, on arrive alors Ă  gagner 1 minutes 30 au mieux. Bref, vous n’aurez pas mĂȘme le temps de prendre un cafĂ©. Vous pourrez tout juste bavarder un peu plus avec votre nouvelle collĂšgue. Si le ralentissement est dĂ» Ă  des bouchons, la personne devant n’y est absolument pour rien. Profitez donc de ce temps pour planifier un peu mieux votre journĂ©e. Vous devriez largement rentabiliser votre temps de trajet. Vous pouvez Ă©galement en profiter pour vous relaxer. Essayer pour cela de respirer le plus calmement possible et poser vos mains sur le volant. Vous devez vous concentrer uniquement sur votre respiration. Voici les Ă©tapes Ă  suivre :

  • Prenez une grande inspiration. Lorsque vous avez l’impression que vos poumons sont pleins, essayez de reprendre encore un peu d’air.
  • Gardez l’air dans vos poumons pendant 2 ou 3 secondes
  • Expirez et videz le plus possible vos poumons, le plus lentement possible. Il faut dans l’idĂ©al que le temps d’expiration soit aussi long que les deux premiĂšres Ă©tapes. La premiĂšre fois que vous essayez, si le temps d’inspiration et d’expiration sont Ă©gaux, c’est dĂ©jĂ  trĂšs bien.

Vous allez régler votre respiration sur ce rythme pendant 3 bonnes minutes.

AprĂšs cette petite sĂ©ance, vous devriez ĂȘtre capable de prendre un peu plus de recul sur la situation et vous dire qu’insulter la terre entiĂšre ne vous ferra clairement pas avancer plus vite, ni gagner du temps. Cet exercice est valable dans de nombreuses situations.

Les fourmis dans le corps peuvent-elles ĂȘtre le signe de maladie grave ?

On a dĂ©jĂ  listĂ© les deux principales raisons de paresthĂ©sie, mais les fourmis dans les bras ou dans les jambes peuvent ĂȘtre un signe avant-coureur de problĂšmes plus graves. D’ailleurs pour votre information, sachez que les fameuses fourmis ne se limitent pas au jambes ou aux bras. On peut en avoir autour de la bouche, comme au niveau gĂ©nital. Bref toutes les rĂ©gions du corps, fortement innervĂ©es, peuvent ĂȘtre touchĂ©es par une paresthĂ©sie. Voyons maintenant d’un peu plus prĂšs des maladies concernĂ©es.

Le syndrome du canal carpien : Elle est due à la compression des nerfs au niveau de la main. Il est souvent causé par des mouvements répétitifs. En plus des fourmis dans le membre touché, il peut y avoir des sensations de brulures ou de gonflement. Cette maladie touche essentiellement les femmes de plus de 50 ans.

L’hypoglycĂ©mie : aussi Ă©trange que cela puisse paraitre, le manque de sucre peut dĂ©clencher dans un corps des sensations de fourmillement dans les extrĂ©mitĂ©s. Ce symptĂŽme s’ajoute en plus Ă  des sueurs, des palpitations et des tremblements qui sont eux beaucoup plus classiques.

La crise de spasmophilie : Au moment des crises d’angoisses, des spasmes musculaires peuvent se dĂ©clencher entrainant par la mĂȘme des fourmillement. Les paresthĂ©sies se manifestent le plus souvent au niveau des extrĂ©mitĂ©s (mains et pieds). En de rares occasions, on peut les ressentir aussi autour de la bouche.

L’hyperthyroĂŻdie : La glande est dĂ©rĂ©glĂ©e et produit une trop grande quantitĂ© hormones. Celles-ci peuvent alors dĂ©clencher des diarrhĂ©es, des nausĂ©es, des faiblesses musculaires et aussi des paresthĂ©sies.

La neuropathie diabĂ©tique : Avec cette maladie, les fourmillements peuvent apparaitre sur n’importe quelle partie du corps. Attention ce n’est absolument pas dĂ» a une glycĂ©mie trop basse ou trop haute comme on pourrait le croire, mais Ă  une atteinte du nerf pĂ©riphĂ©rique. C’est l’excĂšs de sucre dans le corps qui est en cause. C’est pour ça qu’on utilise le terme de neuropathie. En plus du fourmillement, on constate en plus des problĂšmes de crampes associĂ©s.

AVC (accident vasculaire cĂ©rĂ©bral) : Vous devez savoir qu’il existe 2 types d’AVC. Le premier est dit ischĂ©mique. C’est celui qui est le plus rĂ©pandu. Il s’agit d’un territoire du cerveau qui ne reçoit plus assez de sang et qui se met en souffrance, parce qu’une artĂšre est bouchĂ©e. Le second AVC est hĂ©morragique. Un saignement dans le cerveau est donc en cause et comprime les tissus. Suivant la zone du cerveau qui est touchĂ©e, des fourmillements peuvent alors ĂȘtre un signe de cette maladie. C’est notamment le cas lorsque l’artĂšre sylvienne est touchĂ©e. Ces paresthĂ©sies sont gĂ©nĂ©ralement ressenties sur la moitiĂ© gauche ou droite de votre corps. Si vous avez ces symptĂŽmes, appelez de suite le 15, et cela mĂȘme si les signes disparaissent. Il peut s’agir d’un AIT (Accident vasculaire transitoire) qui est en quelque sorte une alerte avant de faire un Ă©pisode plus grave.

Les vertĂšbres : Plusieurs pathologies touchant les vertĂšbres peuvent dĂ©clencher des troubles de la sensibilitĂ© et notamment des fourmillements. Lorsque cela intĂ©resse plus particuliĂšrement les cervicales, les troubles ressentis seront plutĂŽt au niveau des bras. C’est le cas pour la nĂ©vralgie cervico brachiale ou le canal cervical Ă©troit. Pour les autres vertĂšbres, il peut ĂȘtre question d’une hernie discale.

Le zona : Il s’agit de la rĂ©activation du virus de la varicelle et qui touche le trajet d’un nerf. Avant que l’éruption cutanĂ©e n’apparaisse sur votre peau, les picotements peuvent ĂȘtre un signe annonciateur avec des dĂ©mangeaisons et une sensation de brĂ»lure.

La sclĂ©rose en plaque : Cette maladie inflammatoire et dĂ©gĂ©nĂ©rative touche les gaines de myĂ©lines qui enveloppent et protĂšge les nerfs. Ils permettent la conduction des informations vers le cerveau. Les premiers signes qui accompagnent le dĂ©but de la maladie peuvent ĂȘtre trĂšs variĂ©s. Les fourmillements peuvent en faire parti. Au fur et Ă  mesure des crises, les symptĂŽmes Ă©voluent et s’aggravent. La mobilitĂ©, la vue, et d’autres territoires peuvent ĂȘtre touchĂ©s. Il est donc important que le diagnostic soit posĂ© avec prĂ©cision pour ĂȘtre traitĂ© au plus vite et limiter les crises et leur gravitĂ©.

Comme vous le voyez, les causes des fourmis dans les pieds et dans les jambes peuvent ĂȘtre multiples. C’est pourquoi, si cela vous arrive, je vous conseille fortement de consulter votre mĂ©decin le plus rapidement possible. Si vous suspectez un AVC, c’est le 15 que vous devez contacter au plus vite.

Pourquoi a-t-on des fourmis dans les jambes ?

En l’absence de toute pathologie diagnostiquĂ©e par votre mĂ©decin, il est fort probable que le coupable ne soit autre que votre cerveau. Mais pourquoi est-il responsable de cette sensation de fourmis dans les jambes ? En rĂ©alitĂ©, le cerveau rĂ©agit suite Ă  une compression d’un ou de plusieurs vaisseaux sanguins. Ceux-ci ont pour objectif premier de transporter l’oxygĂšne directement aux muscles et organes pour qu’ils puissent fonctionner et rĂ©cupĂ©rer leurs dĂ©chets. Si vous prenez une mauvaise position, en croisant les jambes par exemple ou en vous endormant la tĂȘte sur votre bras, les vaisseaux sanguins sont alors comprimĂ©s et le dĂ©bit du flux sanguin est alors fortement rĂ©duit. Les nerfs aux alentours vont alors ressentir cette baisse du dĂ©bit et vont avertir votre cerveau de cette situation anormale. Il va donc rĂ©agir en vous procurant cette sensation d’engourdissement et de fourmis dans les jambes (si cette zone qui est touchĂ©e). Le but est de vous obliger Ă  bouger et changer de position pour rĂ©tablir au plus vite une bonne circulation sanguine et donc d’oxygĂ©ner de nouveau correctement tous les tissus. C’est pour cela que nous bougeons tous en dormant et que nous pouvons donc le contrĂŽler. Si vous avez un mauvais retour veineux, vous pouvez surĂ©lever le matelas au niveau de vos pieds. Vous pouvez Ă©galement voir avec votre mĂ©decin s’il est utile qu’il vous prescrive des chaussettes ou des bas de contention.

Si les fourmis arrivent en journĂ©e, surveillez la façon dont vous vous tenez. Vous avez peut-ĂȘtre pris des mauvaises habitudes notamment si vous travaillez derriĂšre un bureau ou si vous faites beaucoup de voiture. Dans cette derniĂšre situation, les bas de contention peuvent Ă©galement vous apporter un certain confort. Si vous avez une prescription mĂ©dicale, ils vous seront remboursĂ©s par la sĂ©curitĂ© sociale. Votre pharmacien prendra alors les mesures de votre jambe pour que vous puissiez avoir une paire de contention qui vous soit parfaitement adaptĂ©e. De votre cĂŽtĂ©, vous aurez le choix entre plusieurs modĂšles en noir ou chair, avec ou sans motifs. Et oui, cela a bien Ă©voluĂ© ces derniĂšres annĂ©es. Vous pourrez mĂȘme les laver en machine. Alors n’ayez plus honte de porter des chaussettes ou des bas de contention, si vous en avez besoin pour venir Ă  bout de vos fourmis dans les jambes.

Attention à ces pantalons beaucoup trop serrés

Vous n’imaginez pas sans doute les dĂ©sagrĂ©ments occasionnĂ©s par ces jeans beaucoup trop serrĂ©s. Ils empĂȘchent la circulation sanguine de se rĂ©aliser dans les meilleures conditions, cela peut alors provoquer des fourmis dans les pieds.

  • Si Ă  la fin de la journĂ©e, vous n’arrivez plus Ă  sentir vos pieds ou vos jambes, pensez Ă  prendre une taille supplĂ©mentaire pour le pantalon.
  • Vous pouvez aussi l’assouplir en plongeant dans un bain bien chaud pendant plus d’un quart d’heure.

Si vos pieds ont tendance Ă  ĂȘtre endoloris assez rĂ©guliĂšrement, changez rĂ©ellement vos pantalons, votre santĂ© en dĂ©pend.

Latest Posts