Petitlien.fr » Vie pratique » Que faire si on a raté son avion : les différents cas de figure

Que faire si on a raté son avion : les différents cas de figure

Non, on ne vous demandera pas de rentrer chez vous et de truffer votre maison de pièges, pour vous protéger de cambrioleurs aussi stupides que malveillants comme dans le film culte qui a fait connaître Macaulay Culkin. Rater son avion est bien la dernière chose que l’on souhaiterait qu’il nous arrive. C’est embarrassant, non seulement pour votre planning, mais surtout pour votre porte-monnaie ! Est-ce que je peux prendre le prochain vol ? Serai-je remboursé ? Comment je vais faire maintenant ? Un tas de questions du genre traversent l’esprit de quiconque a manqué son vol. Ne vous en faites pas, à tout problème une solution. Il est vrai que l’on ne va pas arrêter votre avion raté en plein vol et le faire rebrousser le chemin rien que pour vous prendre (à moins que vous ne soyez le président de la république, mais un avion ne démarre pas sans président de la république, non ?). Toutefois, voici quelques réflexes et comportements que vous devez adopter dans ce genre de situations :

Rater son avion, les différents cas de figure

  • Vous l’avez raté par votre faute, car vous ne vous êtes pas levé assez tôt ou à cause des embouteillages.
  • Vous faites escale et votre vol précédent a fait du retard, vous n’êtes donc pas arrivé à temps pour votre prochain vol.
  • Le tour opérateur vous a fournit des informations erronées.
  • Vous l’avez raté à cause d’un accident, d’une maladie ou tout autre raison handicapante et indépendante de votre volonté.

Que faire quand on a raté son avion ?

Une fois que l’avion a décollé, il n’y pas moyen de l’arrêter sauf si une urgence le requiert ! Vous n’êtes pas arrivé à temps, vous n’êtes donc pas monté à bord, c’est ce qu’on appelle un « no show ». Vous vous retrouvez donc assis dans la salle d’attente à ruminer sur le billet perdu et votre argent dépensé dans le vent. Inutile de vous morfondre, ça ne remontera pas le temps ! Heureusement, suivant les causes de votre retard, vous pouvez remédier à votre situation ou au moins, l’atténuer et suivant chaque cas de figure voici les approches à adopter :

  • Contacter votre assurance voyage : qui est liée à la carte bancaire utilisée pour réserver le billet ou à laquelle vous aurez souscrit en réservant votre vol. Si les raisons qui vous ont empêché de prendre l’avion dépassent votre volonté, comme un accident, une maladie, un décès, ou la perte d’un emploi, enfin tout ce qui figure sur votre contrat comme raisons plausibles justifiant le remboursement de votre billet, votre assurance annulation peut intervenir pour vous obtenir un remboursement. Toutefois, n’exagérons rien, si vous avez raté votre avion parce que votre réveil n’a pas sonné, l’assurance ne fonctionne pas !
  • Obtenir le remboursement de la taxe d’aéroport : il y a multiples taxes collectées par votre compagnie aérienne dont la taxe d’aéroport, la taxe aviation civile, la taxe solidarité et la taxe sûreté environnement. Elles dépendent du nombre de passagers présents dans l’avion, donc si vous avez raté votre vol, vous ne faites pas partie de ces passagers, c’est mathématiquement impossible ! Donc faute de vous faire rembourser l’intégralité de votre billet, vous pouvez au moins bénéficier du remboursement de vos taxes comme le suggère le code de la consommation. Vous pouvez faire cette demande par email ou par internet.
  • Acheter un billet pour le vol suivant : si vous disposez d’assez de fonds et surtout si celui-ci n’est pas plein, sinon prenez celui du lendemain, mais cela implique des dépenses supplémentaires à vos frais pour vos repas ou même un hébergement s’il y a lieu.
  • Si vous l’avez raté à cause d’une erreur du tour opérateur, contactez-le pour parvenir à une solution.
  • Insistez sur vos droits ! Si vous l’avez raté à cause du retard de votre vol précédent lors d’une escale, vous devez exiger un remboursement auprès de votre compagnie aérienne.

Comment éviter de rater son avion

On se doute bien que vous préférez éviter ce genre d’embarras quand vous prévoyez un voyage, surtout en considérant les frais que cela implique. Voyager normalement et comme tout le monde, ce n’est pas sorcier, suivez ces quelques conseils :

  • Réglez votre réveil le plus tôt possible.
  • Prévoyez un timing très large, en prenant en compte le trafic routier et la circulation à chaque moment de la journée.
  • Optez pour un taxi ou faites-vous accompagner par un proche pour éviter les transports en commun.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures