Petitlien.fr » Vie pratique » Peur de l’eau que faire : les erreurs à ne pas commettre

Peur de l’eau que faire : les erreurs à ne pas commettre

La natation est un sport pratiqué depuis toujours. Depuis le début de l’histoire, l’homme a su apprivoiser les multiples éléments de la nature et cela a permis, au fil des années, de les dompter. Parmi eux, l’eau. D’abord, il s’y intéressa par pur souci de survie car elle était sa principale source d’hydratation. Ensuite, dans un intérêt stratégique, il dû apprendre à s’y mouvoir pour traverser de vastes étendues d’eau comme les lacs par exemple, pour la pêche ou en vue d’explorer le monde dans lequel il était placé ce qui lui permit de découvrir de nouvelles espèces de plantes mais aussi d’autres variétés de fruits et légumes et même d’autres espèces animales idéales pour la chasse. La nage est donc une pratique importante que toute personne se doit de maîtriser, c’est non seulement pratique et amusant pour passer de belles journées de plage/piscine mais c’est aussi un sport complet, excellent pour le dos ce qui fait de lui LE sport indiqué pour les personnes souffrant de scoliose. Cela dit, certaines personnes souffrent de la peur de l’eau, communément appelée « aquaphobie ».

Elles éprouvent cette appréhension à différents degrés et sous différentes formes. Ça peut aller par exemple de la peur des profondeurs jusqu’à la peur même de plonger son visage dans l’eau. Et les sensations ressenties en milieu aquatique par les personnes phobiques diffèrent elles aussi selon le degré de la phobie. Qu’on le veuille ou non, c’est une situation délicate et handicapante ! Tandis que vos amis ou vos proches rentrent d’une journée de plage bronzés de la tête aux pieds, les cheveux joliment bouclés et ébouriffés par l’eau salée ou chlorée, vous êtes juste resté chez vous, avez entamé votre unième roman ou épisode de série, comptant les heures pendant lesquelles vos amis barbotent dans l’eau, baignés sous le soleil d’été ; ou, au mieux, vous êtes assis sur le sable à garder leurs affaires et les contempler dans leur extase. Mais ne vous-en faites pas pour autant. Vous pouvez mettre un terme à cette situation. Pour cela, il vous suffit juste de faire preuve de volonté et surtout de persévérance, et même si ça semble n’être que de belles paroles, elles sont tout à fait véridiques et nous allons vous expliquer cela dans la suite de cet article en vous donnant LA recette pour en finir avec votre peur.

Peur de l’eau, les erreurs à ne pas commettre :

Le sujet ou son entourage vont naturellement tenter par tous les moyens de faire disparaître cette peur de l’eau. Ils adoptent donc différentes approches pour la vaincre, mais la plupart du temps celles-ci n’aboutissent pas à l’effet voulu et risquent même d’ancrer l’aquaphobie.

  • Par la violence : en se forçant à nager en profondeur par exemple, ou en plongeant tête la première,
  • En raisonnant la peur : en tentant de rationaliser les choses, en essayant de se convaincre que cette peur n’est que le fruit de son imagination,mais elle atteint vite ses limites surtout si la phobie est ancrée.
  • En se comparant aux autres.

Comment lutter efficacement contre la peur de l’eau ?

Heureusement pour vous, vous pouvez vous réconcilier avec l’eau et même apprécier les milieux aquatiques. Des cours sont proposés un peu partout pour créer un environnement favorable pour le sujet de façon à ce qu’il se familiarise avec l’eau et ceux-ci connaissent une véritable expansion au point de devenir un véritable business. Cela dit, il arrive que ces thérapies se montrent stériles et inefficaces et le malheur dans tout cela est que vous sortiriez de votre cure avec toujours autant de peur et un porte-monnaie vide. Le principe de base pour vaincre votre peur de l’eau est de vous immerger petit à petit dans le milieu. Voici donc quelques conseils pour assurer le succès de votre lutte :

  • Apprivoiser l’eau à domicile en vous entraînant dans votre baignoire.
  • Choisir un environnement aquatique familier.
  • Se baigner dans une eau à température tiède ou chaude pour garantir la relaxation.
  • Se munir d’un pince-nez : pour éviter l’entrée de l’eau dans les narines qui figure comme source potentielle de phobie.
  • Prendre son temps : car l’apprentissage précoce et précipité est souvent source d’échec et peut même vous décourager. Vous devez vous immerger petit à petit tout en découvrant les plaisirs de la baignade.
  • S’entourer de personnes de confiance qui vous aideront et vous guideront dans vos pas.
  • Sinon, faire un stage contre l’aquaphobie sous l’aile de professionnels.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures