Petitlien.fr » Vie pratique » Comment parler en public : nos secrets pour réussir son discours

Comment parler en public : nos secrets pour réussir son discours

La communication est une étape importante dans la vie de l’homme, chez qui la parole vient naturellement dans la plupart des cas. Que cela soit pour des raisons triviales, dans le cadre personnel, estudiantin ou professionnel, nous sommes tous amenés à un moment ou à un autre à parler en public.

Or, parler en public en terrifie plus d’un. Pris de panique, la plupart laissent la peur prendre le contrôle et finissent par se désister de cet acte. Dès lors, le fait de parler en public peut apparaître comme l’apanage de rares privilégiés.

À vrai dire, c’est faux, si vous demandez à ces gens qui vous impressionnent de par la facilité avec laquelle ils parlent en public ce qu’ils ressentent pendant qu’ils le font, ils vous répondront la même chose : ils ont peur.

Vous aussi vous avez peur. Mais pourquoi eux réussissent et pas vous? Cela ne relève pas de la magie, rassurez-vous, seulement de quelques astuces et de bons gestes qu’on va vous livrer aujourd’hui.

Par où commencer et qu’est-ce qu’il faut faire ?

N’importe quelle personne vous donnera toujours comme premier conseil le fait de bien vous préparer, en appuyant sur le fait qu’en cela réside la clé de la réussite de votre discours. Mais ça ne suffit pas, et on vous dit tout :

  • Entrainez-vous : pratiquer est important. Commencez par le faire seul, devant un miroir afin de pouvoir constater par vous-même les erreurs que vous faites, ce qu’il faut changer ce qu’il faut garder, etc. Et puis, vous vous renderez compte que vous prenez peu à peu la confiance, et cela va vous aider.
  • Faites du repérage : vous serez amené à parler dans un lieu précis. Allez-y, visitez-le, faites du repérage. Vous vous familiariserez ainsi avec la salle.
  • Étudiez ce que font les autres : il y a souvent des enregistrements des personnes qui parlent en public. Avant votre prestation, étudiez-les, analysez-les, voyez les gestes qu’ils font surtout. Il faut savoir que lorsqu’on parle en public, la gestuelle compte pour beaucoup. Trouvez les gestes qui vous mettent le plus à l’aise (tourner en rond autour de la scène ou au contraire camper sur ses deux pieds sans trop bouger). Cette étude vous permettra de corriger vos erreurs.

Dompter sa peur

C’est cela même qui pose problème. On a beau être très bien préparé, connaître son script par coeur, dès qu’on monte sur scène et qu’on fait fasse à cette multitude de personnes, la peur nous prend tous, nous paralyse et nous empêche de bien faire les choses. Alors comment faire pour la vaincre ?

  • À vrai dire, vous ne pouvez pas vaincre la peur. Quoique vous fassiez, vous aurez toujours peur. Ce qu’il faut plutôt faire, c’est l’accepter, la laisser être et faire avec. Vous avez peur, et alors ? Cela ne devrait pas vous arrêter, surtout après que vous ayez pris conscience que dans l’exacte même situation, tout le monde a peur.
  • Obligez-vous à démarrer. Le départ est souvent ce qu’il y a de plus difficile, mais si vous vous obligez à le faire, la confiance viendra au fur et à mesure de votre discours.

Quelles sont les mauvaises habitudes dont il faut se débarrasser ?

Comme pour toute chose, il y a des mauvais gestes qui ont tendance à se répéter et que tout débutant dans le domaine a. Ces gestes là, il faut s’en débarrasser. On vous a fait une liste :

  • N’évitez pas le contact visuel avec le public. Il y a une petite astuce qui revient souvent pour ce point :  si cela vous fait peur, regardez légèrement au-dessus des têtes des spectateurs. Ils auront l’impression que vous les regardez et vous vous en tirerez !
  • Ne serrez pas les poings, c’est une preuve de votre nervosité.
  • Évitez de faire les cent pas.
  • Surtout, si vous êtes sur une scène évitez de revenir en arrière. À savoir qu’il faut toujours avancer lorsque l’on bouge ou occuper tout l’espace, mais éviter de faire un pas en avant pour deux pas en arrière.
  • Ne baissez pas la voix, toujours parler d’une voix claire et haute.
  • Ne parlez pas vite, vous avez un message à transmettre et il faut bien le faire.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures