Petitlien.fr » Vie pratique » Comment accepter ses différences : apprendre à vivre en étant unique

Comment accepter ses différences : apprendre à vivre en étant unique

S’accepter soi-même et vivre en étant différent sont des préoccupations qui occupent l’esprit des humains, malgré l’unicité de chacun. Pour tous les problèmes que rencontrent les hommes dans leurs vies, ils sont amenés à trouver une solution afin de surmonter ces derniers et devenir ainsi encore plus confiant et avoir une meilleure estime de soi.

Vivre sa différence ne se résume pas à l’acceptation de choses non approuvées par soi, car avec ce raisonnement, l’individu est persuadé que le fait d’être différent est un problème pour lui et les autres. Ce qui est faux, vu qu’aucun homme ne peut réellement donner le schéma décrivant la personne parfaite, sachant qu’il est lui même différent des autres, d’une manière ou d’une autre. La seule chose que peuvent changer les hommes est bien leur propre personne, cela leur permet de vivre avec les autres, et d’avoir moins de mal à accepter leurs différences.

Il est vrai que la difficulté d’acceptation des différences est bien présente, mais il existe toutefois des solution permettant de surmonter ses gènes vis à vis des autres et de sa propre personne. Cela est bien évidemment différent pour chaque individu au vu de son unicité, mais il est néanmoins possible d’établir des astuces standardisées pour tout le monde.

Comment accepter ses différences : les solutions selon sa différence ?

Être différent est perçu pour certains comme un atout, mais pour d’autres, c’est un désavantage majeur qui empêche leur bien-être. Les différences attribuées par les hommes sont généralement d’aspect visuel, en plus des variations culturelles et des différences de personnalité. Dès l’enfance, les êtres vivants ont tendance à se comparer aux autres, c’est à ce moment là que la personne va constater qu’elle n’est pas comme tout le monde. Il existe de nombreuses façons qui permettent aux gens d’accepter leur appartenance à une unique catégorie d’humains eux-mêmes :

  • Il faut commencer par s’aimer soi-même, afin d’avoir confiance en soi.
  • Il faut voir en votre différence un avantage pour vous, au lieu de la considérer comme un handicap.
  • En cas de maladie, qu’elle soit mentale ou physique, il est important de ne pas susciter la pitié des autres.
  • Ignorez les critiques non constructives par rapport à vos différences.
  • Acceptez les autres tels qu’ils sont pour ne plus voir vos différences comme un souci.

Comment accepter ses différences quand on souffre d’un handicap ?

Accepter son handicap est la chose la plus dure à faire pour un être vivant. Car en plus d’être différent des autres, l’handicapé est dépourvu d’une capacité dont dispose la majorité de son entourage. Cela peut générer un sentiment de faiblesse ou d’injustice. Malgré cela, vivre pleinement sa vie tout en étant handicapé est un choix que la personne doit faire, il est même courant de nos jours qu’un handicapé se voit accomplir des choses qui semblent impossible à faire pour les gens n’ayant aucun handicap. Voici l’état d’esprit et le comportement que doit avoir la personne en question, pour ne plus avoir à se soucier de ce problème, qui ne devrait pas en être un en premier lieu :

  • Se concentrer sur les choses à accomplir au lieu de se rappeler ses difficultés.
  • Avoir sa propre réalité et vision des choses. Par exemple, si l’individu né en période de guerre est dépourvu de jambes, cela lui sauverait la vie, car il ne sera pas obligé d’aller combattre sur le front.
  • Ne pas utiliser son handicap pour avoir des faveurs particulières.
  • Participer à des événements qui rassemblent tout le monde dans le cadre d’une activité, cela permet d’éviter de se classer dans une catégorie spécifique.

Comment accepter ses différences en vivant avec un entourage froid et asocial ?

Il existe de nombreux obstacles qui empêchent les personnes qui se sentent différentes d’arriver à s’accepter. Parmi eux,  l’impact des comportements de leur entourage qui, au lieu de leurs faciliter la tâches, leur rappelle constamment qu’ils sont des individus marginalisés. Pour éviter d’être influencé par cela, la personne peut :

  • Ne pas attendre une approbation d’autrui dans les actes accomplis.
  • Éviter de prendre en compte l’indifférence des autres. Au contraire, il faut le voir comme un traitement qui empêche les faveurs accordées.
  • Changer les autres en allant à leur rencontre, vous les aiderez ainsi à s’accepter eux-mêmes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures