Petitlien.fr » Santé » Surdité liée à l’âge : comment y remédier ?

Surdité liée à l’âge : comment y remédier ?

Les problèmes d’audition touchent 75% des individus à partir de la cinquantaine. L’exposition généralisée aux bruits, le port prolongé de casque audio, l’écoute de musique trop forte rendent l’apparition de ces troubles plus précoces : 3 jeunes sur 4 ont déjà ressenti des acouphènes et 10% des moins de 25 ans sont sourds.

Beaucoup ne se rendent pas compte qu’ils souffrent de troubles auditifs. En effet, la presbyacousie s’installe progressivement et c’est, le plus souvent, sous la pression de l’entourage que la personne concernée finira par consulter un ORL. Quels sont les signes avant-coureurs ? Comment prévenir et traiter la surdité ?

Remedier à la surdité

Les symptômes d’une déficience auditive

Une perte auditive liée à l’âge est appelée presbyacousie.

Liée au vieillissement naturel du système auditif, la presbyacousie est symétrique, bilatérale et progressive. Elle porte sur les fréquences aigues, fréquences du quotidien, des voix de femmes et des enfants. Les hommes sont donc plus rapidement gênés et l’une des premières conséquences notables est qu’ils font souvent répéter leurs épouses ou leur entourage.

D’autres indicateurs peuvent être ajoutés, comme le fait d’entendre un mot plutôt qu’un autre, d’avoir des difficultés à suivre une conversation dans un lieu bruyant (les fréquences graves de l’environnement dominant alors le son des voix), un film à la télévision ou une émission de radio. L’entourage notera alors que le son de la télévision est trop fort ou que vous faites souvent répéter.

Les presbyacousiques sont souvent dans le déni, assimilant cette gêne à un handicap. Elles ont l’habitude de rejeter « le problème » sur l’entourage : « ma femme me parle le dos tourné, c’est normal que je n’entende pas » « les jeunes n’articulent plus aujourd’hui, c’est horrible »

Pourtant, l’apparition de ces troubles nécessite de consulter un spécialiste ORL, qui déterminera le degré de la perte auditive. Si celle-ci est supérieure à 30 décibels, l’ORL posera alors une indication d’appareillage auditif.

Comprendre les causes d’une perte auditive

La perte de l’audition liée au vieillissement de l’oreille résulte de dommages non réparables sur les cellules ciliées de l’oreille. Chacun de nous nait avec près de 15 000 cellules ciliées dont le rôle est d’assurer la transformation de la vibration du son en message nerveux que le cerveau interprète.

Ces cellules ciliées sont sensibles aux bruits environnementaux. Nuisances sonores, casques audio, sources sonores au travail sont autant de bruits dont il faut se protéger pour préserver son capital auditif.

L’audition peut également être impactée par certains médicaments, on parle de toxicité médicamenteuse et par des traumatismes de l’oreille comme les barotraumatismes pressionnels (accidents du plongeur, gifle sur le pavillon en sont des exemples).

Surdité

Comment protéger son audition ?

Principalement en protégeant ses oreilles des agressions sonores répétées et en adoptant une bonne hygiène de vie. La protection auditive doit être mise en place au quotidien et en amont, quand la perte auditive n’est pas encore là, avec le but de préserver les cellules ciliées le plus longtemps possible.

Ainsi, dès que le bruit devient gênant ou fatiguant, il importe de porter une protection anti-bruit. Il importe également, à titre individuel, de s’aménager des lieux et des temps de repos auditif.

Dans le cadre professionnel, le casque anti-bruit est obligatoire pour les métiers exposés aux nuisances sonores.

Dans le cadre collectif, la Loi s’est durcie en 2017 afin que le niveau sonore moyen mesuré sur 15 minutes ne dépasse pas 102 décibels dans les discothèques et festivals.

Il importe de bannir l’utilisation des cotons-tiges qui endommagent les tympans et favorisent la formation des bouchons de cérumen.

Le régime alimentaire préservant votre capital de cellules ciliées est aussi le meilleur pour votre santé générale : le régime méditerranéen, anti-oxydant et riche en Oméga 3, majoritairement composé de poissons bleus, graines, fruits secs, fruits et légumes et dont les bienfaits de ces derniers sont préservés par la cuisson vapeur ou l’absence de cuisson (cru).

Quelle solution quand la gêne auditive est là ?

Quand la gêne auditive est installée, il reste fondamental de continuer à préserver le capital restant des cellules ciliées en continuant à protéger ses oreilles des agressions sonores quotidiennes. Cela permettra de freiner le processus de vieillissement de l’oreille.

Le port d’un appareillage auditif n’a pas pour ambition de protéger votre audition mais bien d’apporter un confort d’écoute dans la vie de tous les jours en renforçant la capacité auditive restante.

La gêne auditive installée ne doit pas devenir problématique pour la personne concernée comme pour son entourage. En effet, la perte de l’audition peut être à l’origine de vrais bouleversements dans leurs relations sociales et familiales. Faire un effort quotidien pour « bien comprendre » est épuisant. Demander constamment à l’entourage de répéter peut être vécu de manière vexante. À terme, fatigue et vexation engendrent l’abandon chez l’individu, qui prend alors le risque de se couper de ses proches et surtout, de la vie. Cette coupure, si elle est maintenue dans le temps, crée un isolement social et peut entrainer des risques de déclins cognitifs ou créer un terrain favorable à l’apparition de maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer.

Voilà pourquoi il est fondamental de s’appareiller dès les premières gênes auditives.

Un appareillage précoce permet de s’habituer à l’aide auditive et d’en apprécier tout le confort dans la vie quotidienne. Aujourd’hui, il est possible de s’équiper d’une aide auditive invisible à prix très compétitif.

L’aide auditive Orison, proposée par Seriniti, en est un parfait exemple.

Il est préférable de se tourner vers une aide acoustique intra-conduit, qui restitue les sons de manière plus naturelle tout en passant parfaitement inaperçue. Des amplificateurs téléphoniques et autres appareils fonctionnels peuvent également vous aider au quotidien.

Que faire en cas de perte soudaine de l’ouïe ?

Une perte soudaine de l’audition ne correspond pas au schéma d’un vieillissement naturel et progressif.

Cette perte soudaine peut évoquer différentes pathologies, de la plus simple à la plus complexe, c’est à dire du bouchon de cérumen au neurinome de l’acoustique. Il est impératif de consulter votre médecin ORL, qui procédera à un questionnaire et réalisera un audiogramme afin de poser le bon diagnostic.

En conclusion, sachez que le vieillissement du système auditif est parfaitement normal et touche tout le monde. Cela n’est ni un handicap, ni une honte. N’hésitez pas à consulter votre médecin ORL aux premières gênes, afin qu’il évalue le degré de votre perte auditive. Enfin, gardez en tête qu’un appareillage auditif porté dès les premières gênes vous permettra de vous habituer au dispositif et d’améliorer considérablement votre quotidien. Ne soyez pas freiné par les prix ou l’esthétisme d’un tel dispositif : il existe aujourd’hui des prothèses invisibles à moins de 300€.

Leave a Comment

Votre adresse email ne sera pas publiée.

You may also like

PROMOTIONS 2018 - Réductions jusqu'à -60% sur des milliers d'articlesCLIQUEZ-ICI