Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Vomissement que faire : comprendre les signes alarmants et les soigner

Vomissement que faire : comprendre les signes alarmants et les soigner

Vous vous réveillez le lendemain d’une soirée particulièrement ambiancée, où l’alcool a coulé à flot et regrettez instantanément vos consommations excessives de la veille tant le haut-le-coeur qui vous martèle les entrailles est éprouvant, mais que faire maintenant pour mettre un terme à ce retour nauséabond d’aliments et de breuvages qui vous retourne l’estomac sens dessus-dessous ?

Si l’abus d’alcool n’est pas à l’origine de votre mal être actuel et que ce scénario ne résonne aucunement chez vous, ne vous inquiétez pas puisque nous allons essayer de faire le tour de tout ce qui peut générer ces inconfortables épisodes de malaise et nous tenterons de mettre en place une liste des nombreux remèdes naturels qui permettent d’affranchir votre estomac de sa souffrance.

Qu’est-ce qui peut causer de sévères épisodes vomitifs ?

Les vomissements sont souvent le reflet d’un mal être intérieur du corps auquel il faut prêter son attention car c’est la façon qu’il a développé afin de se protéger de ce qui lui semble être une contrainte, c’est pour cela qu’on constate souvent un rejet actif d’une partie du bol alimentaire lors du mal des transports ou des intoxications alimentaires.

Le vomi est donc un symptôme et non une maladie en soi, ainsi il faut chercher à le contrôler tout en essayant de comprendre les raisons qui ont pu mener à sa venue. Une consultation auprès de son médecin traitant est donc indispensable lorsque les vomissements deviennent aiguës et perdurent dans le temps.

Il est toutefois important de savoir distinguer les différents cas de vomissements à savoir les légers qui surviennent après un repas particulièrement copieux ou suite à l’ingestion d’un aliment dont les odeurs ne nous laissent pas indifférents, cas qui sont on ne peut moins alarmant en comparaison aux épisodes répétitifs qui surgissent après une infection virale gastro-entérite ou lors d’affections neurologiques.

Les vomissements surviennent majoritairement dans un des cas suivants :

  • Intoxication alimentaire: résulte de l’ingestion d’aliments infectés par une présence bactérienne, ses toxines, des particules parasitaires, des métaux lourds ou des substances empoisonnées. Les vomissements s’accompagnent de diarrhée, de douleurs à l’estomac, de maux de tête et de fatigue générale. Le diagnostic se pose aisément et le traitement prescrit est en fonction de la gravité des symptômes et mise surtout à contrôler les effets de la diarrhée et des vomissements.
  • Mal des transports: qui survient lorsque le cerveau reçoit des signaux contradictoires concernant la position et la situation spatiale du corps. On y remède en fixant l’oeil sur des objets ou des points qui permettent d’ajuster les informations reçues par le cerveau comme par exemple le fait de ne pas regarder par la fenêtre en voiture afin de faire comprendre au cerveau que l’on est immobile et que c’est le véhicule qui est en mouvement, mais il existe également des médicaments à prendre une heure avant le trajet et qui permettent d’appréhender ces moments particulièrement difficiles.
  • Grossesse: les vomissements sont vraisemblablement dus aux changements hormonaux que subit le corps de la femme enceinte.
  • Autres causes digestives: on cite des cas d’appendicites, de tumeurs abdominales, occlusion intestinale ou encore de péritonite.
  • Les causes cérébrales: en tête de liste, on note l’hypertension intracrânienne qui survient suite à une encéphalite ou en marge d’une tumeur cérébrale, les méningites, les migraines ou encore les troubles psychiques (boulimie..).
  • Effets secondaires des médicaments : les chimiothérapies et les digitaliques.
  • Atteinte du vestibule lors de la maladie de Ménière..

Quels risques pour le corps en cas d’intenses vomissements ?

Les vomissements étant des retours plus ou moins intenses des quantités ingurgitées d’aliments et de boissons, leur persistance peut affecter très négativement plusieurs parties du tube digestif mais aussi l’ensemble du corps. Dépendamment de l’intensité et de la durée des vomissements, les conséquences pour le corps varient puisque l’on constate :

  • La déshydratation dont la sévérité dépend de la durée et de l’intensité des vomissements.
  • Une perte de poids.
  • Endommagement de  la couche épithéliale superficielle du tube digestif qui peut notamment causer des ulcères dans l’estomac ou des oesophagites.
  • Affaiblissement des dents et de la gencive dû au contact prolongé avec l’acidité sensée rester dans l’estomac.
  • Affaiblissement général qui survient après la perte de minéraux précieux pour les étapes du métabolisme dans le corps.

Quels remèdes pour mettre un terme aux vomissements ?

Dans la majorité des cas, les vomissements s’arrêtent d’eux-même au bout d’un moment et le corps se stabilise et reprend ses habitudes alimentaires mais il existe des cas aigus qui nécessitent une surveillance médicale, une assistance et l’administration de remèdes, parmi ces solutions on trouve :

  • Prise d’antiémétiques qui sont des médicaments conçus pour ralentir et contrôler les effets de la nausée et des vomissements.
  • L’ingestion de tisanes telle que la tisane de citron et de gingembre qui permet de calmer l’estomac, de l’apaiser et de mettre un terme aux vomissements.
  • Eviter l’alcool et le tabac.
  • L’application d’une compresse froide ou chaude imbibée au vinaigre de cidre au niveau de l’estomac.
  • Eviter les odeurs ou les aliments qui peuvent éveiller les nausées et donc induire les vomissements.
  • Utiliser l’huile essentielle de menthe poivrée, remède efficace contre les nausées et les vomissements.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures