Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Comment se débarrasser de l’urticaire : en finir avec les démangeaisons intempestives

Comment se débarrasser de l’urticaire : en finir avec les démangeaisons intempestives

Grosses plaques roses qui recouvrent votre corps, peau qui gonfle, démangeaisons insupportables  au point de ne plus pouvoir fermer l’œil la nuit…Vous êtes en train de faire une crise d’urticaire, ce qui risque de ruiner le reste de votre existence, ou du moins les prochains jours, durant lesquels vous allez devoir lutter pour ne pas vous gratter à vous en arracher la peau… Dans cet article nous allons vous aider à cerner l’urticaire, ses causes et les différents solutions qui s’offrent à nous pour s’en débarrasser.

Commençons par définir l’urticaire

C’est une maladie dermatologique, caractérisée par l’apparition de plaques rouges ou rosées, arrondies, en relief sur la peau (un peu surélevées), entourées d’un liseré blanc plus ou moins marqué. Ces dernières sont migratrices et très prurigineuses ( c’est à dire qui causent des démangeaisons), mobiles et fugaces, c’est à dire qu’elles disparaissent d’un endroit pour apparaître à un autre.

En règle générale, l’urticaire s’attaquera au derme supérieur, bien  qu’il existe une autre forme d’urticaire assez particulière, puisqu’elle touchera non pas le derme superficiel, mais les tissus sous-cutanés : l’œdème de Quincke. Particulièrement visible sur le visage,il consistera en un gonflement sévère de la peau (par exemple lèvres épaissies), et peut même toucher le larynx, ce qui aura pour effet de causer une gène respiratoire.

Les causes de l’urticaire

Un urticaire peut être déclenché par de nombreuses causes, si bien que, pour chaque patient, il est nécessaire de rechercher tous les facteurs déclencheurs possibles.

On peut distinguer plusieurs types d’urticaire :

  • L’urticaire aiguë : résulte d’un excès d’histamine dont le corps, soit exogène suite à l’ingestion d’une substance en contenant, soit libéré de la paroi intestinale, ou encore d’une réaction allergique, à la suite d’une piqûre d’insecte ou de la prise d’un aliment allergène tel que les crustacés, les arachides, les fraise…etc et parfois des médicaments, provoquant donc une réponse immunitaire. L’anxiété, quelquefois, peut également être la source d’une crise d’urticaire aiguë. Il est à noter que certaines maladies infectieuses, provoquent une phase urticante au début de l’infection comme l’hépatite virale, la mononucléose, certains parasites…Dans le cas d’une infection virale, on parle d’urticaire viral qui touche rarement les adultes, mais fréquemment les enfants.
  •  L’urticaire chronique : les causes de cette forme d’urticaire sont bien plus nombreuses que pour le précédent, il peut être:
    • Déclenché par des facteurs physiques: l’eau ce qui rend les bains dans les mers ou rivières dangereux, le froid, le soleil, l’acétylcholine conséquence d’un effort physique intense, ou plus rarement la chaleur. Il peut être acquis ou héréditaire.
    • Causé par une substance allergène contenue dans un médicament, un aliment , ou même un pneumallergène ( trouvée dans l’atmosphère) : pollen, poussière…
    • Symptôme d’une maladie générale, par exemple : vascularite, lupus, diabète et autres maladies hormonales.

Remarque : il est fréquent que la cause de l’urticaire ne soit pas déterminée.

Comment traiter l’urticaire

  • Il est recommandé, lorsque l’on souffre d’urticaire de tenir un journal, afin de noter tout changement dans notre alimentation et ainsi identifier la cause si elle est d’origine alimentaire.
  • S’éloigner de tous les aliments dit allergènes : tomates, fraises , fromage, lait, cacahuètes, poissons et fruits de mer, fruits à coques, œufs, ananas, et épices sont parmi les plus fréquents.
  • Réduire le contact avec les éléments déclencheurs possibles, dans l’environnement tels que le pollen, les acariens (peaux d’animaux), la poussière, le latex…et bien sûr éviter les piqûres d’insectes en s’en tenant éloigné et en appliquant des répulsifs.
  • Ne pas trop s’exposer au froid, à la chaleur, le soleil et ne pas appliquer de pressions sur la peau.
  • Consulter un médecin pour vérifier si l’urticaire est d’origine médicamenteuse ou infectieuse.
  • Soulager les démangeaisons à l’aide de compresses froides, ou encore avec des bains de  bicarbonates de soude ou préparer une pâte avec, ou alors imbiber du coton de vinaigre et l’appliquer au niveau de l’urticaire. Il ne faut surtout pas gratter, sinon très légèrement, au risque d’agresser votre peau et de la blesse.
  • Éviter le stress.
  • Comme médication, il est conseillé de prendre des antihistaminiques, des corticoïdes, des antileucotriènes qui présentent moins d’effets secondaires que les corticoïdes. Bien entendu, il est préférable de demander conseil au pharmacien, qui choisira le plus adapté des médicaments et vous en indiquera le mode d’utilisation.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures