Comment arrêter de serrer les dents : se débarrasser de cette petite manie très gênante

Ecrit par

Que celui qui n’a jamais grincé des dents jette la première pierre ! Il ne faut pas se mentir, on a tous un jour ou l’autre grincé des dents, que cela soit volontairement ou non (généralement lorsque le chien du voisin, ou son fils éventuellement, vient vous embêter à longueur de journée).

Et dire qu’en réalité, cette petite manie toute mignonne (ou non) est totalement naturelle jusqu’à un certain âge. En effet, les enfants grinceront des dents naturellement et ce réflexe leur viendra afin de permettre aux dents de lait de tomber ; la loi de la nature exigeant normalement que ce petit réflexe cesse lors de l’apparition de la dentition définitive.

Mais la triste réalité est telle que même les adultes peuvent souffrir de cette petite manie. Ils se retrouvent à grincer des dents en les serrant en elles ou encore en faisant des mouvements latéraux. On appelle ce phénomène Parafonction manducatrice ou bruxisme.

Le bruxisme arrive très régulièrement à beaucoup de personnes, et même si cela reste bénin chez la plupart, il arrive parfois que cela devienne légèrement excessif et trop involontaire. Au fil du temps, cela deviendra dangereux pour la santé et causera beaucoup de dommages que cela soit au niveau des dents ou au niveau de la mâchoire.

La bruxomanie est l’action de serrer ou de grincer les dents, et cela surviendra généralement chez les enfants, mais néanmoins, le phénomène peut aussi être retrouvé chez les adultes. Souvent, cette manie est due à des problèmes de stress et d’anxiété et surtout d’intériorisation. La plupart du temps régler le problème psychologique suffira à réduire cette manie ou à l’éradiquer complètement.

Qu’est-ce qui peut causer un bruxisme ou grincement de dents ?

Le bruxisme existe chez les enfants et est tout à fait naturel, mais lorsque cela se transforme en manie à l’âge adulte et que ça se répercute sur la dentition et la santé de la personne, cela devient plus grave. Il y a de nombreuses causes à cette manie, en voici quelques-unes :

  • L’une des causes les plus pointées du doigt est la cause psychologique (stress et l’anxiété)
  • Un mauvais alignement des mâchoires ou des dents (ou même un problème de dents manquantes)
  • La respiration par la bouche et une déglutition anormale
  • La prise d’antidépresseurs ou de stupéfiants
  • Les traumatismes cervicaux

Quelles sont les conséquences d’un bruxisme ?

« Grincer des dents c’est mal », on entend souvent les gens nous répéter cela, et c’est totalement vrai. Alors quelles sont les répercussions de cette manie sur notre santé ?

  • Des migraines continues et des problèmes d’insomnies
  • Blocage lors de l’ouverture ou de la fermeture de la bouche
  • Usure complète des dents allant parfois jusqu’à la nécrose ou la fracture.
  • Perte du tissu dentaire comme l’émail ou la pulpe
  • Des douleurs aux vertèbres et des muscles raides, notamment au réveil
  • Une hypersensibilité des dents aux variations de la chaleur des aliments (chaud, froid)

Comment arrêter de serrer ou de grincer des dents ?

Il n’y a pas vraiment de traitement pour le grincement de dent, uniquement des traitements pour les conséquences, sauf peut-être une ou deux choses à faire :

  • Mettre une gouttière la nuit pour éviter d’user les dents.
  • Des relaxants musculaires sont aussi proposés.
  • Diminuer le café, thé, tabac et alcool.
  • Il faut vous entraîner à ne pas serrer la mâchoire le jour et à ne rien mastiquer.

Stopper le bruxisme grâce à l’homéopathie ou les remèdes de grand-mère, est-ce possible ?

Au bout d’un moment, on en peut vraiment plus de la bruxomanie. Cela génère des migraines, des infections été même le blocage de l’ouverture ou la fermeture de la bouche. Et rien n’y fait, aucun traitement ne fonctionne (c’est normal, il n’y a que des traitements pour les conséquences du bruxisme, pas pour le bruxisme en lui-même).

Voici quelques astuces naturelles :

  • Les traitements homéopathiques pour arrêter de grincer des dents la nuit sont connus et efficaces, en voici quelques-uns : Mygale avicularia 5 CH ; Nux vomica 5 CH…etc.
  • Privilégiez des plantes pouvant apporter un apport de calcium et de magnésium
  • Les huiles essentielles (gaulthérie, immortelle) comme myorelaxants et anti-inflammatoires à appliquer localement
  • Privilégier les aliments riches en Vit B5, en magnésium mais aussi en calcium et en minéraux.
  • La méditation pour diminuer son stress

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures