Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Phlébite que faire : savoir ce que c’est pour mieux comprendre son remède

Phlébite que faire : savoir ce que c’est pour mieux comprendre son remède

La phlébite est un trouble cardiovasculaire qui est représenté en obstruction d’une veine par un caillot de sang. Ce dernier bloque partiellement puis totalement la circulation du sang au niveau de la veine. La phlébite se forme dans la majorité des cas au niveau des veines de la jambe, mais cela n’empêche pas pour autant les autres parties du corps d’en être touchées. Les facteurs augmentant les risques d’avoir une phlébite sont l’âge, le surpoids, le tabagisme et l’insuffisance cardiaque. Il est important de savoir qu’il existe de fortes chances qu’un caillot de sang non traité à temps provoque une embolie pulmonaire, et ce en migrant au niveau de la circulation des poumons.

Avec des centaines de milliers de décès chaque année, la phlébite est une importante cause de mortalité vasculaire avec les AVC selon plusieurs statistiques. Elles surviennent dans la

plupart des cas après une intervention chirurgicale et d’une longue immobilisation.

Quels sont les principaux facteurs de risque de phlébite ?

Il existe de nombreux facteurs déterminant si vous avez plus de chances d’être atteint de ce trouble cardiovasculaire. L’âge étant le principal d’entre eux, le risque de phlébite augmente à partir de 60 ans de manière importante jusqu’à vos 70 ans. Néanmoins, cela ne s’applique pas pour tous car il peut y avoir des cas de phlébite dès la vingtaine chez certaines personnes en raison de leur code génétique favorisant ce genre de pathologies. On peut citer parmi elles, une insuffisance veineuse, un infarctus, une insuffisance respiratoire. Les principaux facteurs de risque de phlébite sont les suivants :

  • L’âge : À partir de 60 ans, les risques augmentent d’une façon considérable, et à 70 ans encore plus.
  • Le facteur génétique : Si certains membres de votre famille ont déjà eu des caillots de sang, les chances que cela vous arrive aussi augmentent de 70 % .
  • La coagulation non traitée : Elle se manifeste par un sang trop épais, et la non-prise d’anticoagulants.

Comment prévenir la survenue d’une phlébite ?

Afin d’éviter l’apparition de caillots de sang, il est impératif d’éviter les périodes d’alitement, mais également toute source de chaleur telle que la prise de bains chauds, les saunas, ou les couvertures chauffantes. Dans certaines cas compliqués, il peut arriver que le médecin prescrive un traitement préventif à base d’anticoagulants afin d’éliminer tout risque de venue de la phlébite. De manière générale, il est possible d’éviter la phlébite sans passer par la médicalisation en adoptant une hygiène de vie acceptable au quotidien. Voici les principales règles d’hygiène que vous devez appliquer :

  • Pratiquez une activité physique régulière comme la marche, la natation ou le vélo.
  • Evitez tout éventuel surpoids en surveillant votre alimentation.
  • Evitez de fumer, cela ne procure que des maladies qui se feront voir avec le temps.

Quel traitement appliquer face à une phlébite ?

La phlébite nécessite un traitement bien particulier à base d’anticoagulants qui vont permettre la désintégration des caillots et la stabilisation d’une bonne qualité veineuse, ce traitement peut durer une dizaine de jours et s’administre en injections. Toutefois, un mauvais dosage de ses médicaments peut causer des hémorragies, d’où l’indispensabilité du suivi médical dans ce cas-là. Le port de vêtements comprimant les membres inférieurs tels que des chaussettes ou des bas de contention permet également de faciliter la circulation sanguine en empêchant la formation d’autres caillots de sang, et par conséquent éviter toute autre complication. Voici les principaux conseils à appliquer en cas de phlébite :

  • Prenez des médicaments anticoagulants : Chaque médecin vous le dira, ces médicaments sont le remède parfait pour la phlébite.
  • Surélevez vos jambes : Ce geste est à faire au cours d’un repos au lit, dans le but d’éviter la formation d’autres caillots sanguins.
  • Portez des vêtements appropriés pour vos jambes : Des vêtements comprimant les membres inférieurs du corps comme des chaussettes ou des bas de contention.
  • Evitez toute source excessive de chaleur : Notamment la prise de douches chaudes, les saunas et autres sources de chaleurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures