Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Malaise vagal que faire : comprendre ce qu’est le malaise vagal

Malaise vagal que faire : comprendre ce qu’est le malaise vagal

 

Par définition, un malaise vagal est relatif au nerf vague, également appelé nerf pneumogastrique. Il s’agit d’un faisceau de fibres assez long pour s’étendre du corps de l’estomac pour atteindre le cerveau en passant par le coeur, et qui joue surtout un rôle primordial dans le corps humain. En effet, c’est le système qui sert à ralentir le rythme cardiaque. Autrement dit, il fait effet inverse du système nerveux sympathique.

Dans un corps harmonieux, ces deux systèmes sont en équilibre. La rupture de cet équilibre induit une diminution de la fréquence du pouls et, par conséquent, de la chute de la tension artérielle. Le taux d’oxygène qui parvient au cerveau s’affaiblit lui aussi, ce qui produit un ralentissement des fonctions vitales allant jusqu’à causer l’évanouissement.

Bien que l’on désigne le malaise vagal comme un trouble bénin, il est quand-même nécessaire d’en savoir plus à son propos, non seulement pour en connaître les remèdes, mais aussi dans le cadre de la prévention contre ce malaise.

Qu’est-ce qui cause un malais vagal ?

Le système nerveux a une fonction inconsciente. Il sert à réguler la fréquence cardiaque sans que vous puissiez vous en rendre compte.

Mais si cela vous arrive de faire un malaise vagal, c’est parce qu’il existe de nombreux facteurs qui peuvent stimuler le nerf pneumogastrique.

Vous vous interrogez alors sur l’origine du malaise vagal ? Voici quelques indices qui vous permettent de comprendre d’où cela vous vient :

  • Une angoisse ou un stress excessifs
  • Une réaction excessive au temps chaud
  • Diminution de vos activités quotidiennes (il est déconseillé de rester confiné très longtemps)
  • Une réaction excessive à l’émotion
  • Une douleur insupportable (diminue systématiquement certaines fonctions vitales)
  • Différentes phobies (hématophobie, claustrophobie…)
  • La grossesse
  • Se tenir debout à longueur de journée

Il faut aussi signaler le cas du rasage chez les hommes. En effet, le fait de passer le rasoir sur la carotide stimule les grosses artères du cou qui comportent plusieurs récepteurs du nerf vague.

Des effets secondaire de certains médicaments sont aussi susceptible de stimuler le nerf vague.

Les symptômes d’un malaise vagal ?

Un malaise vagal comporte plusieurs signes avant-coureurs. Il s’agit principalement des cas des différentes sensations d’inconfort et les vertiges accompagnés d’une forte conviction d’une possible perte de conscience ou d’évanouissement.

D’autres indices annonciateurs du malaise vagal existent encore. On peut en citer :

  • Les cas de nausées
  • La sensation d’une fatigue extrême
  • La diarrhée
  • La pâleur
  • L’apparition régulière des sueurs
  • Les troubles de vision et d’audition

Malaise vagal traitement : comment ?

Vous ne savez pas que faire en cas de malaise vagal ? Il existe des solutions faciles et toutes simples qui vont vous permettre de reprendre toutes vos forces et un train de vie normal.

  • D’abord, il faut donner à votre corps le temps de repos nécessaire, c’est-à-dire au moins 8 heures de sommeil chaque nuit. Des petites siestes de quelques dizaines de minutes l’après-midi sont aussi prescrites.
  • Une nourriture bonne et rythmée est aussi essentielle. Il va falloir que fixiez précisément vos heures de repas et que ce soit régulé chaque jour.
  • N’hésitez pas à boire beaucoup d’eau aussi, surtout après un effort physique. Non seulement l’eau hydrate la peau, mais facilite également l’activité neurologique et joue un rôle primordial dans le maintient la température et du volume du sang dans votre corps.
  • Enfin, faites tout ce qui est nécessaire pour garder une bonne forme. Recourez surtout à la pratique du sport, comme la natation ou le yoga.

Comment intervenir pour aider une personne qui fait un malaise vagal ?

Voici, étape par étape, le comportement à adopter en présence d’une personne atteinte du malaise vagal :

  • Assurez-vous d’abord que la personne soit bien consciente et mettez la en position allongée et confortable
  • Appuyez ses jambes sur un meuble de sorte qu’elles soient surélevées afin de favoriser la circulation du sang dans le corps.
  • Pendant que vous vous occupez de la personne, parlez toujours avec elle pour la rassurer. Rappelez lui que le malaise vagal est passager et sans danger.
  • Rafraichissez la victime avec un tissu mouillé, une serviette de préférence.

Toutefois, si la personne est inconsciente (évanouie), mettez-là en position latérale de sécurité et appelez les secours. Restez avec elle jusqu’à leur arrivée.

Malaise vagal que faire : des conseils pour l’éviter !

Vous vous demandez que faire en cas de malaise vagal ? Si vous sentez que le malaise arrive, voici quelques conseils qui pourront vous aider :

  • Si vous commencez à vous sentir mal, alors ne restez pas immobile. Nous vous conseillons de vous asseoir et de rester actif
  • Que faire lors d’un malaise vagal ? Pour l’éviter, il est recommandé d’éviter les endroits où la chaleur est pesante, ou encore les pièces bondées ou confinées
  • Pour éviter le malaise vagal, nous vous conseillons également d’éviter les périodes d’hypoglycémie

Mais alors, que faire après un malaise vagal ? Si vous n’êtes pas parvenu à éviter le malaise, sachez qu’il est nécessaire de prendre du repos. En effet, ce phénomène est épuisant pour le corps, aussi, allongez-vous, et surtout, pensez à manger quelque chose.

Malaise vagal que faire après ? Si c’est la première fois que cela vous arrive, dans ce cas, vous pouvez en parler avec votre médecin traitant, qui pourra vous donner des conseils, et peut-être vous prescrire des examens de contrôle.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures