Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Intoxication alimentaire : traitement

Intoxication alimentaire : traitement

Mais que faire en cas d’intoxication alimentaire ?

C’est le week-end et vous vous faîtes une sortie entre amis ou en famille. Vous tenez tellement à essayer de nouvelles recettes et une nouvelle cuisine que vous vous orientez vers un restaurant que vous ne connaissez pas, mais les odeurs qui en sortent sentent tellement bon que vous vous laissez tenter.

Vous dînez, vous passez une agréable soirée en très bonne compagnie. Petit bémol, quand vous rentrez à la maison, quelques heures après avoir dîné, vous sentez votre ventre qui gargouille et vous commencez à avoir la nausée. C’est une intoxication alimentaire.

1. Intoxication alimentaire : quels sont les symptômes?

L’intoxication alimentaire survient dans les 24H qui suivent l’ingestion de la nourriture en cause. Les principaux symptômes sont :

  • Des maux de ventre : ces derniers peuvent être de différentes intensités selon les personnes et la fragilité de leurs estomacs.
  • Des nausées et vomissements: les douleurs au ventre s’accompagnent le plus souvent de vomissements, mais ce n’est pas si grave, c’est juste votre corps qui tente de se défendre à sa manière en essayant de régurgiter ce qui le rend malade.
  • De la diarrhée : vous remarquerez sans doute que vos selles et leur fréquence ont changé. La diarrhée peut être aiguë et peut vous handicaper de manière à ne plus pouvoir sortir de chez vous.
  • Des maux de tête : les vomissements et la diarrhée ont pour effet de déshydrater le corps. Et quand le corps est déshydraté, notamment le foie, il tente de puiser de l’eau de n’importe quelle ressource, et la première ressource est le cerveau, d’où les maux de tête. c’est également ce qui arrive après une soirée bien arrosée.
  • De la fièvre : l’augmentation de température est principalement due aux anticorps libérés par la défense immunitaire interne pour combattre la bactérie qui cause l’intoxication.
  • Et comme vous êtes déshydraté, vous ressentez une fatigue musculaire intense qui peut même aller jusqu’à ressentir des courbatures comme si vous veniez de faire une heure de musculation.

Si ces symptômes surviennent et pour vérifier qu’il s’agit bien d’une intoxication alimentaire, renseignez vous auprès des personnes avec qui vous avez partagé le repas s’ils ne présentent pas les mêmes symptômes.

2. Intoxication alimentaire : traitement ?

Pour soigner une intoxication alimentaire, il est primordial de savoir ce qui nous a rendu malade.

  • Dressez une liste de tout ce que vous avez mangé ou goûté durant les dernières 24h
  • Sur cette liste, soulignez les nouveautés et les aliments qui vous ont paru douteux
  • Si l’un de ces aliments se trouve toujours dans votre réfrigérateur, consultez la date de péremption et vérifiez que cette dernière n’est pas dépassée.

Différents sites nous indiquent comment soigner une intoxication alimentaire, nous vous en faisons le résumé des méthodes les plus récurrentes pour le traitement d’une intoxication alimentaire :

  • La réhydratation : lors d’une intoxication alimentaire, votre corps est soumis à de fortes phases de déshydratation plus ou moins aigües. Il est donc primordial de réapprovisionner votre corps en eau et en sels minéraux. Il est conseillé d’ajouter à un litre d’eau, une cuillère à café de sel et une cuillère à café de sucre pour atténuer le goût de l’eau salée. Cette préparation va aider votre corps à faire face aux différents symptômes.
  • Evitez les aliments solides : les vomissements et les diarrhées, comme expliqué plus haut, sont une tentative de notre corps d’éjecter l’aliment non sain. Il n’est donc pas très malin de lui compliquer la tâche en lui ajoutant des aliments solides à digérer. Il est plutôt conseillé de s’alimenter avec des liquides, des soupes, ou alors des aliments basiques sans additifs alimentaires tels que le riz, la pomme de terre cuite à la vapeur ou encore des bananes. Le riz et la banane sont réputés pour stopper les diarrhée car ils contiennent du féculent et du magnésium.
  • Dans le cas où vous n’êtes pas sûr de ce qui vous a rendu malade, ne mangez que des plats dont vous êtes sûr que la provenance est saine.
  • Reposez vous, une intoxication alimentaire épuise le corps et le met à rude épreuve. Le travail attendra, prenez une journée pour bien vous reposer.
  • Profitez-en pour nettoyer votre réfrigérateur de tout ce qui est périmé
  • Lavez vous régulièrement les mains pour éviter la prolifération d’autres bactéries qui ne feront qu’aggraver votre cas.

Que faire en cas d’intoxication alimentaire : comment l’éviter ?

Pour éviter de vous demander que faire un cas d’intoxication fruits de mer, ou que faire en cas d’intoxication alimentaire dans un restaurant, voici quelques astuces qui pourront vous aider à éviter ce désagrément :

  • Il est nécessaire de bien cuire les aliments : en général, une intoxication alimentaire est causée en raison d’une bactérie qui n’a pas été éradiquée pendant la cuisson
  • Pensez à bien respecter la chaîne du froid : c’est très important, et surtout pour la viande. En effet, une viande qui ne serait pas conservée à la température optimale pourra développer des bactéries
  • N’oubliez pas de vérifier régulièrement le contenu de votre réfrigérateur : en effet, cela vous évitera de consommer des produits périmés, qui pourraient causer des intoxications alimentaires
  • Voici nos conseils, pour éviter d’ingérer un produit qui pourrait provoquer une réaction non désirée.

    Que faire en cas d’intoxication alimentaire chez un chien ?

    Si votre chien présente ces symptômes :

    • Il vous semble abattu
    • Il tremble et a des convulsions
    • Il est paralysé
    • Il a de la fièvre
    • Il vomit et a des diarrhées

    Dans ce cas, il est absolument nécessaire de contacter immédiatement votre vétérinaire. En effet, votre chien a une intoxication alimentaire, qui pourrait s’avérer mortelle ! Cela peut être dû à des pesticides ou des raticides. Mais pas seulement. Certains aliments sont particulièrement toxiques pour les chiens, notamment le chocolat. Vous devez éviter absolument de lui en donner. Il en va de même pour les médicaments, et certaines plantes comme la digitale.

    Laissez un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Autres lectures