Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Comment faire interner une personne folle : tout ce qu’il faut savoir

Comment faire interner une personne folle : tout ce qu’il faut savoir

La folie est un trouble mental assez distinct qui affecte toutes les catégories d’âge et qui se soigne dans les lieux spécialisés avec l’aide de psychiatres confirmés et de médicaments spécifiques. Dans certains cas graves, il devient nécessaire de recourir à l’internement pour éviter des situations qui risquent de devenir vite incontrôlables.

La maladie mentale est différentes des autres pathologies et peut survenir à la suite d’un choc par exemple ou peut même être héréditaire et transmise de génération en génération. Il existe aussi des facteurs sociaux qui peuvent affecter le mental d’une personne voir même le rendre fou si cela persiste et que rien n’est fait pour aider la victime.

L’internement survient souvent après qu’une personne perçoit chez une autre un changement radical qui peut s’avérer dangereux et qui peut nuire à la société dans les cas les plus extrêmes. Après l’internement, le patient se voit suivi par des médecins qui lui consacrent du temps que ce soit seul ou en groupe et qui lui prescrivent des médicaments qui permettent généralement d’apaiser cette folie qui les habite.

Quels sont les symptômes de la maladie mentale pour savoir si la personne doit être internée ?

Avant de parler d’internement il faut bien examiner les choses et définir quels sont les symptômes d’une maladie mentale qui ne peuvent se traiter en dehors d’un asile psychiatrique et c’est pour cela que les spécialistes prennent le temps nécessaire avant d’établir un diagnostic final. Les psychiatres estiment qu’il reste difficile de définir si une personne a besoin d’un internement, si elle fait semblant pour fuir la justice par exemple ou encore si elle représente un danger pour la société. Voici certains symptômes qui peuvent aider à se rendre compte si une personne est malade :

  • La maladie mentale comment souvent par un comportement asocial avec généralement des crimes commis par la personne qu’ils soient mineurs comme des vols, des bagarres ou des fraudes ou qu’ils soient majeurs comme de la pyromanie ou un meurtre.
  • La dépression est aussi un autre symptôme de la maladie mentale mais il ne faut pas s’y fier à 100% puisque cet état d’esprit accompagne souvent des étapes difficiles de la vie en général. On remarque qu’une personne est dépressive lorsque celle-ci perd son appétit, s’isole et ne parle plus à personne, ressent de la fatigue même lorsqu’elle se repose assez, devient pessimiste et stoppe toutes les activités qu’elle pratiquait sans aucune raison valable.
  • Les malades mentaux sont aussi sujet à différents troubles de la pensée ce qui les empêchent généralement de se concentrer et ce qui diminuent aussi leur capacité de raisonnement tout en les rendant très méfiants.
  • Cette pathologie affecte également les émotions de la personne concernée et lui fait ressentir de l’hostilité à l’égard des gens, de l’indifférence à tout ce qui peut se passer même les choses les plus graves sans oublier une impossibilité à verser des larmes.
  • Le changement comportemental est aussi l’un des symptômes principaux de la maladie mentale puisque l’individu affecté peut devenir hyperactif ou totalement inactif du jour au lendemain sans aucune raison et cela peut être suivi par des actes dangereux comme la consommation de stupéfiants par exemple.
  • Certains troubles accompagnent aussi cette maladie comme la désorientation, la perte des facultés les plus primaires ainsi que la perte de la mémoire.

Comment interner une personne ?

Pour savoir si une personne doit se faire interner il suffit de se rendre dans une centre hospitalier spécialisé et d’y emmener la personne pour se faire examiner, les médecins établissent rapidement un diagnostic. Ci-dessous vous trouverez certaines réponses à des questions très souvent posées concernant l’internement :

  • Chaque personne affectée par une maladie mentale et qui a besoin d’une surveillance constante doit se faire interner.
  • Toute personne représentant un danger pour autrui doit immédiatement se faire interner dans un centre spécialisé.
  • Il suffit de vous présenter à une administration spécialisée pour faire interner un membre de la faille s’il devient trop ingérable.
  • Seul le psychiatre responsable ou le conjoint de la personne internée peut demander sa sortie dans le cas où l’individu ne représente aucun danger.

Comment faire interner une personne folle : quelle conclusion ?

L’internement reste un sujet délicat à traiter à cause notamment des préjugés de la société qui n’ont pas évolué depuis l’époque et dans certaines famille le sujet reste même tabou. Selon les médecins spécialisés, il est absolument nécessaire de recourir à cette méthode si le cas du malade est trop grave et impossible à gérer.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures