Petitlien.fr » Santé » Maladies / Effets secondaires » Comment diagnostiquer une sciatique : ne plus avoir mal

Comment diagnostiquer une sciatique : ne plus avoir mal

La sciatique est une douleur aiguë qui se répand le long du nerf sciatique en passant par les fesses et l’arrière de la jambe jusqu’au niveau du pied.

Il existe deux nerfs sciatiques dans notre corps : ce sont les plus longs du système nerveux, ils débutent en bas du dos pour finir au niveau des pieds.

Généralement, la sciatique n’affecte qu’un côté du corps bien que l’on en ait un de chaque côté et la douleur est présente sur tout le long du nerf.

Les causes de la sciatique

Différentes choses peuvent être à l’origine de la sciatique. Il faut déjà savoir que la douleur provient par une pression exercée sur cette dernière, certaines peuvent être bénignes, et d’autres causes peuvent être très graves. Une simple mauvaise posture par exemple peut entraîner une sciatique, une entorse, une grossesse, des spasmes ou encore un surpoids de la masse corporelle d’une personne. Ces dernières sont des causes bénignes, une cause plus grave par exemple serait la hernie discale. La pression exercée sur le nerf sciatique a des causes diverses, certaines graves et d’autres bénignes.

Il est fort probable de développer des pressions sur les nerfs sciatiques si votre travail demande par exemple à soulever des poids lourds, à rester assis pendant longtemps ou encore à se contorsionner. Aussi, encore le simple fait de vieillir fait que les disques de la colonne vertébrale s’abîment, ou encore certaines maladies comme le diabète qui augmente les lésions nerveuses.

Les différents symptômes, la prévention et le traitement d’une sciatique

  • Les symptômes et complications de la sciatique

Le plus gros symptôme de la sciatique est la douleur qui commence dans la fesse et qui se prolonge tout au long de la jambe. La douleur varie selon les personnes, en effet, elle est soit fulgurante, soit c’est une sensation de brûlure, soit elle est aiguë, constante ou encore occasionnelle et chaque effort comme le fait d’éternuer, de tousser, de se plier ou autre peut aggraver la douleur. Les personnes décrivent la douleur de manière très variée, certains ressentent réellement une forte douleur aiguë et intense et d’autres ont tout simplement une sensation d’engourdissement et/ ou de faiblesse dans la partie concernée.

Dans certains cas, il peut arriver que la compression du nerf sciatique entraîne une perturbation du contrôle sur les intestins ainsi que la vessie : il faudra alors absolument voir un médecin dans les plus brefs délais.

La sciatique est soulagée en traitant la cause ainsi que ses symptômes : généralement des relaxants musculaires sont prescrits, des anti-inflammatoires ou encore des analgésiques. Par ailleurs, certains médicaments prévus pour baisser l’efficacité de nerfs peuvent être donnés.

Souvent, des exercices physiques de faible intensité sont recommandés lorsque les douleurs ne sont pas très fortes.

  • Comment prévenir une sciatique

Plusieurs moyens peuvent être suivis pour éviter que les douleurs dues aux symptômes ne réapparaissent : par exemple, il est conseillé de dormir sur un matelas ferme, de placer un oreiller sous ses genoux pendant les douleurs, appliquer de la chaleur ou encore du froid, se reposer sur le dos ou encore sur le côté en ayant les genoux pliés.

Aussi, il est recommandé d’ajuster sa chaise de telle sorte à ce que vos pieds soient à plat sur le sol ainsi que les genoux à un niveau légèrement plus élevé que celui des hanches. De plus, la chaise doit être faite avec un dossier plutôt ferme.

Lorsque les douleurs ont diminué, il est fortement conseillé de suivre une thérapie pour le renforcement musculaire du dos ainsi que de l’abdomen afin de prévenir une récidive des symptômes.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures