Petitlien.fr » Santé » Grossesse / Bébé » Mon bébé est constipé que faire : reconnaître un bébé constipé

Mon bébé est constipé que faire : reconnaître un bébé constipé

Si vous êtes parent d’un bébé, vous devez vous intéresser de plus près à ses couches.  En effet, une absence de selles pendant plusieurs jours est un signe d’une très probable constipation.

Toutefois, tous les bébés n’émettent pas de selles au même rythme. Certaines idées reçues stipulent qu’un nourrisson dégage chaque jour des matières fécales. En réalité, c’est au-delà de trois jours que cela peut devenir inquiétant.

Il existe d’autres symptômes qui peuvent également vous renseigner sur l’état de santé de votre bébé, pour savoir s’il est constipé ou pas. Hormis le fait d’observer des difficultés à émettre des selles, il existe d’autres moyens plus rapides pour vous en rendre compte Cela consiste surtout à prendre en considération l’aspect de ses matières fécales.

Voici donc pour vous certains indices qui vous montrent que vous avez un nourrisson constipé :

  • La dureté de ses matières fécales
  • La sécheresse des matières fécales
  • Matières fécales en petites billes

Qu’est-ce qui cause la constipation chez les nourrissons ?

Il y a plusieurs raisons qui peuvent engendrer des dysfonctionnements du transit intestinal d’un bébé.

À ce propos, il faut distinguer entre deux types de constipation :

  • La constipation fonctionnelle : c’est le cas de constipation le plus connu et qui apparaît pour des raisons de nutrition.
  • La constipation primaire : qui est surtout liée à une malformation digestive ou à une maladie quelconque.

Les facteurs les plus connus du premier type de constipation consistent généralement en :

  • Le changement brusque dans le régime alimentaire
  • Le manque de fibres et de liquides dans la nourriture
  • L’élévation du taux de fer dans le biberon
  • Les effets secondaires de certains médicaments

À ces facteurs s’ajoutent bien évidemment les troubles émotionnels et les insomnies.

En ce qui concerne le cas de constipation primaire, les causes sont plus graves. On cite à titre d’exemple :

  • Le cas d’un sphincter anal étroit
  • La maladie de Hirschsprung
  • Une malformation génitale de l’anus ou du rectum
  • D’autres maladies endocriniennes et métaboliques chroniques (comme l’hypothyroïdie ou le diabète)

Bébé constipé : que faire ?

Vous êtes à la recherche d’une solution pour soigner votre enfant s’il présente des signes de constipation ? Voici pour vous quelques remèdes naturels intéressants :

  • D’abord, il faut ajouter des fibres dans sa nourriture. Des légumes et des fruits seront toujours les bienvenus, notamment.
  • Ensuite, vous devez vous assurer que votre enfant boive de l’eau et encore de l’eau chaque jour !
  • Il faut aussi limiter la consommation des produits laitiers. Les médecins ne recommandent pas plus de 500 ml/jour.
  • Vous pouvez recourir à des massages. Ils soulagent et apaisent efficacement votre enfant.
  • Enfin, pensez à diminuer les boissons sucrées, les pâtes et, surtout, pas de chocolat !

Toutefois, si vous remarquez que votre enfant souffre ou que ses selles montrent des quantité de sang, mieux vaut consulter un médecin pour lui prescrire un remède efficace. En effet, il existe un bon nombre de médicaments mais à ne prendre en aucun aucun cas sans ordonnance. Il s’agit principalement de laxatifs, de l’huile minérale ou encore l’homéopathie.

Comment prévenir la constipation chez les nourrissons ?

Un bébé constipe souvent à l’âge compris entre 2 et 3 ans. N’attendez pas que cela arrive pour que vous vous mettiez à chercher des solutions. En effet, il existe des moyens très simples afin de prévenir les cas de constipation chez votre enfant de bas âge. On peut citer entre autres :

  • La pratique du sport

Amenez votre enfant à faire des exercices physiques. Sortez avec lui, laissez-le marcher, courir ou même faire du vélo.

  • Manger pendant des heures fixes

Il est en effet déconseillé de manger à des moments différents chaque jour. Afin de ne pas faire subir à votre enfant des troubles digestifs, vous devez l’appeler à table de façon rythmique.

  • Aller régulièrement aux toilettes

Assurez-vous que votre enfant aille aux toilettes dès qu’il a envie de se soulager. Il faut l’empêcher de se retenir, et pour cela, il faut le surveiller, surtout quand il est occupé. Le mieux serait de lui apprendre à dégager ses matières fécales à heures régulières, en particulier avant de se coucher et après sont petit-déjeuner.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures