Petitlien.fr » Santé » Comment arrêter de fumer : en finir avec le monstre

Comment arrêter de fumer : en finir avec le monstre

Fumer, c’est nocif. Le dire, ça ne mène à rien, parce que la plupart des gens fument, depuis quelques décennies. De nos jours, ils commencent de plus en plus jeunes, la plupart du temps simplement pour imiter les autres, s’intégrer au groupe. C’est la raison principale pour laquelle la plupart d’entre eux finissent par regretter ce choix, dès qu’ils deviennent assez grands pour se rendre compte des effets négatifs de la cigarette sur leur corps.

Simplement, on le sait tous : arrêter de fumer, c’est loin d’être facile. Pourtant, il le faut dès qu’on comprend que ça nous tue à petit feu. Quand on entend ça, ça décourage beaucoup de personne, mais ça ne devrait pas nous arrêter. Quand on veut, on peut. Et qui peut peu, peut beaucoup.

Voilà pourquoi on se présente aujourd’hui avec un article qui traite sur le sujet, afin de vous aider à faire les bons gestes et à choisir les bonnes méthodes afin de vous en débarrasser, et espérons-le, de façon définitive !

L’aspect psychologique

Dans le processus d’arrêter de fumer, l’aspect psychologique est important. C’est vrai que s’accrocher au concret c’est plus rassurant, mais justement faut pouvoir s’y accrocher d’abord. Voilà pourquoi il est impératif d’être motivé, convaincu, et de ne pas perdre de vue son objectif. Faiblir n’est pas chose si grave, ça arrive à tout le monde, mais faut savoir toujours se ressaisir à temps, éviter de trop se laisser aller, et de temps en temps se reposer sur ses amis ou sa famille pour nous remettre sur le droit chemin. Avant d’entreprendre tout le processus d’arrêter, travailler votre mental !

Les risques du tabac

Il n’est même pas nécessaire d’annoncer que c’est dangereux, on le sait tous. Voilà quelques risques du tabac :

  • Le tabagisme est l’une des premières causes de mortalité dans le monde.
  • Un cancer sur trois est dû au tabagisme : et ils sont nombreux gorge, bouche, lèvres, pancréas, reins, vessie, utérus.. ça n’en finit pas.
  • Le tabagisme peut mener à certaines maladies cardio-vasculaire.
  • Les anévrismes, les accidents vasculaires cérébraux, l’hypertension artérielle ou encore l’artérite des membres inférieurs sont dus au tabagisme.
  • L’insuffisance respiratoire, commençant d’abord par des bronchites chroniques sont liés au tabac.
  • Le teint cireux (car le tabac réduit l’oxygénation de la peau), les dents jaunies et qui tombent, des yeux globuleux, fumer n’aide en rien votre apparence physique, au contraire, il la dégénère.
  • Les capacités sexuelles s’en voient diminuées.
  • Cela peut être dangereux chez la femme de par le fait que cela diminue sa fertilité

Comment arrêter de fumer facilement ?

Arrêter de fumer en soi, ce n’est pas vraiment facile, mais comme tout problème, il y a une solution. Il y a des gestes à suivre. On vous a fait une sélection afin de vous aider au maximum:

  • Annoncez le à votre entourage : afin de recevoir l’aide maximum, sans compter que le dire, c’est un peu se convaincre soi-même.
  • Planifiez ses objectifs : selon ce que vous choisissez, il est important cependant de s’y tenir. Si vous décidez par exemple d’arrêter petit à petit, il est nécessaire de se faire un planning, un calendrier. D’un côté ça vous oblige à respecter, et d’un autre ça vous permet de vous situer.
  • S’occuper : si vous décidez d’arrêter de fumer brusquement, vous devez impérativement vous occuper, comme par exemple commencer le sport ou alors se fixer divers petits objectifs tels que mettre chaque jour de côté l’argent que vous consacrez avant aux cigarettes et admirez par vous même l’économie que ça vous fait.
  • Utilisez des substituts nicotiniques tels que les patchs afin de vous aider à gérer le manque dans les premiers temps.
  • Demandez à votre entourage de ne surtout pas fumer devant vous, cela pourrait accroître votre envie.
  • Si vous sentez que l’envie devient trop forte, appelez quelqu’un et occupez vous.
  • N’ayez pas peur de consulter des forums et des associations et des organisation d’entraide afin de vous aider. ça a un effet positif de ne pas se savoir seul dans cette situation, et que si d’autres l’ont fait, vous pouvez le faire aussi.
  • Evitez au possible les situations qui vous stressent, ou vous rendent anxieux, c’est souvent eux qui vous poussent à fumer.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures