Petitlien.fr » Loisirs » Comment lire une tablature : apprenez à jouer vos morceaux favoris

Comment lire une tablature : apprenez à jouer vos morceaux favoris

La musique est un élément de notre quotidien et tout le monde l’aime. On écoute nos chansons favorites en voiture, chez nous et même au travail (en douce, bien entendu). Les scientifiques affirment même que la musique serait bonne pour la santé et le moral. Alors pourquoi s’en priver ?

Il y a deux façons d’apprécier la musique. La première, la plus commune, c’est de l’écouter et d’en aimer chaque petit bout. La seconde, moins répandue mais tout autant appréciée, c’est d’être celui ou celle qui, justement, fait de la musique. Certaines préfèrent le violon, d’autres le piano, quelques-uns la flûte ou encore la guitare.

Mais pour jouer de ces instruments, il faut généralement apprendre à lire les partitions. Ces « écritures », en quelque sorte, que l’on lit avant de reproduire en sons. Pour lire ces partitions, il faut connaître le solfège mais aussi savoir appliquer les règles du solfège en jouant de son instrument. Le solfège est très important car c’est le langage commun entre tous les musiciens et leur permet de parler la même « langue ».

Pour la guitare (d’autres instruments, comme la basse), il existe une alternative bien plus facile au solfège et c’est ce que l’on appelle les « tablatures ». Ces tablatures font office de partition et permettent surtout au débutant (ou aux professionnels, cela va sans dire) où mettre leurs doigts et comment faire des accords. Elles ne permettent pas de connaître le rythme, la rythmique ou les harmoniques mais grâce à elles, vous pourrez jouer vos morceaux favoris sans devoir apprendre le solfège !

Qu’est-ce qu’une tablature ?

  • La tablature est représentée par une série de lignes (6) dessinées horizontalement et parallèles les unes aux autres.
  • Chaque ligne représente une corde de sorte que la ligne d’en haut représente la corde Mi aigue ou la corde la plus fine. Viennent ensuite de haut en bas et de la corde la plus fine à la plus grosse : La, Ré, Sol, Si, Mi grave.
  • Vous trouverez aussi des chiffres que l’on place généralement sur ces lignes : c’est ce qui permet de représenter les cases du manche. En effet le manche est divisé en plusieurs cases et bien que vous appuyiez sur la même corde, le son (ou la note) différera selon la case sur laquelle vous appuyez votre doigt.
  • Les chiffres sur les lignes, sont généralement écrits verticalement et de manière superposée, c’est pour désigner un seul et même accord. Par exemple, si vous appuyez votre index sur la corde La en première case et votre majeur sur la corde Ré en première case (les chiffres seront écrits verticalement), cela représente un mi mineur.

Comment lire une tablature ?

  • La tablature se lit de gauche à droite de la même manière que vous liriez une phrase en français.
  • Chaque chiffre sur la tablature représente la case sur laquelle il faut appuyer : Si le 3 est écrit sur la ligne 2 à partir du haut, cela veut dire qu’il faut appuyer sur la corde La au niveau de la 3ème frette (qui délimite la fin de la 3ème case).
  • Les notes doivent être jouées l’une après l’autre. Par exemple : 4ème frette, corde Si puis 3ème frette corde sol et enfin 4ème frette corde La.
  • Si plusieurs chiffres sont écrits à verticalement, cela représente un accord et il faudra mettre vos doigts sur toutes les cordes décrites en même temps et gratter. Exemple : si c’est écrit verticalement et de haut en bas : 3-3-0-0-2-3, il faut mettre respectivement le majeur, l’annulaire et le petit doigt sur chacune des cordes Mi grave, La, Mi aigu au niveau de la 3ème frette et l’index sur la corde Si au niveau de la 2ème frette.
  • Il est impossible de lire les rythmes ni la rythmique sur les tablatures. Cependant, certaines personnes ajoutent des lignes au-dessous des tablatures pour ajouter le rythme (temps).

Quels sont les avantages des tablatures ?

  • Les tablatures sont bien plus faciles à lire pour les débutants.
  • Elles montrent directement à l’apprenant ce qu’il faut faire d’un point de vue pratique : quels doigts mettre sur quelles cordes et pour faire quels accords.
  • Elles sont plus faciles à lire que le solfège et sont d’ailleurs une alternative aux partitions.
  • Elles peuvent être facilement mises en ligne contrairement aux partitions.
  • Elles sont accessibles à tous et peuvent être adaptées à plusieurs instruments.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures