Petitlien.fr » Loisirs » Le gibier mis en valeur par le Club de la Chasse et de la Nature

Le gibier mis en valeur par le Club de la Chasse et de la Nature

Fondé en 1966, le Club de la Chasse et de la Nature conjugue chasse sportive et protection de la vie sauvage. C’est un concept qui sort de l’ordinaire mais qui permet de préserver un certain art de vivre étroitement lié à la gastronomie française. Les valeurs écologiques sont au cœur des préoccupations, au même titre que les impacts d’une chasse raisonnée sur la santé et la société. Zoom sur la valorisation du gibier, un grand classique des repas événementiels.

Le gibier mis en valeur par le Club de la Chasse et de la Nature

Chasse au gibier : bien au-delà du divertissement

On assimile généralement la chasse à un acte de loisir. Cependant, cela va beaucoup plus loin. La chasse est avant tout un art. Il faut savoir repérer le gibier, choisir minutieusement les animaux qui seront prélevés. Les chasseurs qui ont adhéré au Club sont conscients de leur implication dans la gestion de l’environnement. Lorsque la saison est ouverte, ils contribuent à réguler la population animale sur leur territoire.

La loi qui encadre la chasse est complexe mais les membres du Club s’y conforment. Ils observent les règles sur les espèces qui peuvent être chassées selon les périodes. Les quotas sont respectés afin d’éviter l’extinction de ces mêmes espèces.

Le gibier fièrement ramené au Club sert par la suite à perpétuer des traditions inhérentes à la gastronomie française. Ils permettent aux restaurateurs d’étoffer leurs cartes avec des recettes ancestrales, souvent remaniées pour mieux s’accorder aux exigences culinaires de notre époque. La chasse fait de ce fait partie d’un cycle qui marie le plaisir à l’économie mais également à l’écologie.

Viande de gibier : une précieuse ressource nutritionnelle

Comme mentionné précédemment, le Club de la Chasse et de la Nature nourrit la volonté de perpétuer les traditions culinaires typiquement françaises. Une bonne tablée se définit en effet par la convivialité de l’ambiance mais surtout par le choix des plats proposés.

A l’évidence, la cuisson et les condiments ne font pas tout. La réussite d’une recette commence par la sélection de l’ingrédient principal. C’est pour cela que le gibier occupe une place essentielle dans cet art de vivre. En outre, il est à préciser que le gibier se dote de qualités nutritionnelles remarquables. Le Club propose d’ailleurs des informations détaillées sur les avantages apportés par le gibier, suivant des analyses effectuées par des experts en nutrition.

Selon des études scientifiques, la viande de perdrix est une excellente source de phosphore, de fer et de protéines. Les lipides qu’elle contient sont considérés comme de la “bonne graisse”, ce qui en fait une viande de choix pour préserver le système cardio-vasculaire. Moins calorique et trois fois moins grasse que le poulet, la viande de perdrix est donc conseillée pour la santé cardiaque. Sa consommation est bénéfique pour la vitalité générale et la protection des os.

Toujours selon les mêmes analyses scientifiques, le faisan est à préférer à la pintade car sa teneur en graisse est considérablement plus faible. Les calories sont également minimes. La viande de faisan est particulièrement riche en vitamine B12, phosphore, potassium et protéines.

La viande de lièvre contient de “bonnes graisses” dont le système cardio-vasculaire a besoin pour fonctionner correctement. Riche en fer, protéines et phosphore, elle se révèle six fois moins grasse que la viande de lapin.

Le chevreuil est proposé par le Club comme alternative à l’agneau. Au-delà des qualités gustatives, la viande s’avère pauvre en sodium et lipides mais contient de remarquables ressources en termes de protéines, fer et phosphore. Plus concrètement, la viande de chevreuil est trois fois moins calorique que la viande d’agneau et est 25 fois moins grasse.

Le Club valorise par ailleurs la viande de sanglier. Gustativement, le sanglier n’a rien à envier au porc. Il est cinq fois moins gras et deux fois moins calorique. Bien que la viande de sanglier soit la plus grasse lorsque l’on parle de gibier, elle reste plus saine que les viandes classiques. Elle contient par ailleurs ce que les experts considèrent comme de la bonne graisse.

Ce ne sont là qu’un bref aperçu des avantages de privilégier le gibier à la viande classique. Il ne faut pas oublier les multiples perspectives de combinaisons. Le gibier s’accompagne notamment de légumes bio et de vins millésimés pour des repas riches en saveurs.

Chien de chasse

Chasse et gibier : entre tradition et modernité

Certaines idées reçues associent automatiquement le gibier aux repas “préhistoriques”. C’est sans doute parce que nous apprenons sur les bancs de l’école que les hommes de cette époque vivaient essentiellement de la chasse et de la pêche. L’homme moderne cherche de ce fait des moyens plus “conventionnels” pour se nourrir. Le Club, qui cultive sa passion pour la chasse et pour la gastronomie, bouleverse cette manière de penser. Il promeut le gibier, une viande qui s’accorde sans aucune difficulté au mode de vie du XXIe siècle.

Réputé pour sa légèreté, le jambon blanc est très présent dans la cuisine actuelle. Selon les études, il est pourtant trois fois plus calorique que le gibier, y compris la viande de sanglier. Ces viandes maigres dont la teneur en protéines est élevée sont par ailleurs pauvres en cholestérol. C’est sans parler du goût inimitable qui ravit les papilles de nombreuses générations. Ne retrouvons-nous pas là des critères qui motivent le choix de notre alimentation ?

Outre ses propriétés nutritionnelles, le gibier représente la matière première idéale pour redécouvrir les recettes anciennes, celles qui permettent à la cuisine française d’être réputée à l’échelle internationale. A l’ère où la cuisine bio se retrouve au-devant de la scène, les revisites se multiplient. Les Chefs exploitent les produits de chasse pour régaler les fins gourmets. Le gibier a l’avantage de s’accorder aux repas conviviaux et aux grands évènements. Tout est dans l’art de valoriser la viande choisie.

Là encore, le Club partage son savoir-faire. Il travaille d’ailleurs en étroite collaboration avec des Chefs de haut standing. L’alimentation équilibrée, saine et bio est de ce fait préservée grâce au Club de la Chasse et de la Nature.

Quand les chasseurs et les grands chefs se rencontrent…

Les membres du Club de la Chasse et de la Nature ne se contentent pas de traquer le gibier. Ils prennent plaisir à organiser des rendez-vous gourmands et à découvrir ensemble des recettes soigneusement élaborées par de grands chefs.

La carte du club est élaborée par le chef Kévin Pernette. A seulement 25 ans, il est considéré comme un jeune prodige gastronomique. Kévin Pernette porte une toque de Chef dans un restaurant parisien depuis 2014. Deux ans plus tard, il remporte la 14ème édition du Trophée Masse dans la sélection Paris-Normandie. Pour l’occasion, le jeune chef a proposé une escalope de foie gras. Le Club de la Chasse et de la Nature a de ce fait pu bénéficier des compétences de ce prestigieux cuisinier, mis à l’honneur par les Euro-Toques.

Récemment, le Club a sollicité Marc Meneau et son fils. Rappelons qu’il s’agit d’un chef gratifié de 3 étoiles au guide Michelin et d’un 19/20 au Gault et Millau. Le Chef Meneau a commencé son métier en s’inspirant des recettes classiques. Il trouve finalement sa propre voie en conjuguant habilement les traditions et la créativité.

Amateur de bonne chère et d’alimentation bio, le Chef va jusqu’à créer un potager privé. C’est pour lui une nouvelle source d’inspiration. Lorsque le Club a décidé de faire appel à ses talents, Marc Meneau s’est lancé dans une revisite du lièvre à la Royale. Pari tenu, l’inventivité était autant présente que les saveurs et les délices visuels.

Le Club ne compte pas s’arrêter là. La chasse est une tradition qui donne l’occasion de se retrouver autour d’une passion commune. Et au vu des créations qu’il inspire à des chefs de haut vol, il est évident que le gibier demeure un trésor gastronomique intemporel.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures