Les écrans peuvent-ils causer des maux d’yeux ?

© PetitLien.fr - Les écrans peuvent-ils causer des maux d’yeux ?

Qui parle d'écrans au XXIe siècle, fait bien évidemment référence à ces panneaux, enveloppes ou parois qui protègent nos Smartphones, tablettes et ordinateurs. Sont-ils dangereux pour la santé ? Les écrans peuvent-ils causer des maux d'yeux ? Découvrons-le !

Que comprendre par écran ?

La définition générale de l'écran nous ramène à un objet interposé qui protège d'un rayonnement ou de la chaleur. Dans le cas des gadgets électroniques comme les téléphones, les tablettes et les ordinateurs, l'écran correspond au nombre de pixels ou de points que la dalle de ces gadgets est capable d'afficher. Les pixels quant à eux, représentent les points d'une image électronique. Plus ils sont nombreux, moins cette image est floue. En prenant l'exemple d'un écran Full DH, on remarque en hauteur, un affichage de 1920 points de couleurs. En largeur, cet affichage est de 1 080 points. Le total sur l'ensemble de la dalle de l'écran est donc de 2 073 600 pixels.

À lire Suite à son sacre à Turin, Novak Djokovic réalise un nouveau record avec 71 « Big Titles »

Déjà à leur arrivée sur le marché, et avec leur constante sophistication, les écrans ont fait l'objet de plusieurs critiques de la part des professionnels de la santé. En effet, en plus d'avoir réussi à changer les habitudes de leurs utilisateurs, ils n'ont pas manqué d'agir négativement sur leur santé. Ces professionnels en sont même venus à recommander un temps d'exposition précis aux écrans, en fonction de l'âge du sujet.

Les dangers des écrans sur la santé de l'Homme

Ne parler que des dangers des écrans sur la santé de l'Homme reviendrait certainement à ne pas reconnaître leur utilité dans le désormais quotidien de ce dernier. Les écrans rapprochent en effet des gens à travers le monde entier. Grâce à eux, il est possible de se connecter sur les réseaux sociaux, d'être informé en temps réel, et même de profiter d'opportunités de toutes natures. Cependant, ils deviennent un danger lorsqu'un usage excessif en est fait. Ces dangers concernent l'aspect social, mental, psychique et physique.

L'aspect social

Il est coutume de voir des personnes, tête baissée à longueur de journée, sur leur téléphone. Ces personnes ne font plus attention à leur environnement, et perdent même fréquemment la notion du temps. Les écrans en font des hyperconnectés qui au final se replient sur eux-mêmes et se réfugient dans un monde virtuel. L'individu risque alors d'être désocialisé, et cette désocialisation peut augmenter les risques de dépression.

À lire Où acheter un billet pour un diner croisière à Paris pas cher ?

L'aspect mental

En atteignant l'étape de la surconsommation, l'individu peut développer une certaine culpabilité à son propre endroit. En s'éloignant des écrans, il peut devenir triste, vide, anxieux et même agressif. Il n'aura alors d'autre choix que de se reconnecter, faisant ainsi son entrée dans un cercle vicieux.

L'aspect psychique

Les personnes hyperconnectées sont souvent sujettes au stress et à des troubles de l'humeur.

À lire Quelle plateforme propose des activités physiques et sportives pour seniors et personnes âgées ?

L'aspect physique

Les Troubles Musculo-Squelettiques ou TMS sont les premières conséquences d'une exposition prolongée aux écrans. Des déséquilibres alimentaires peuvent également survenir, favorisant ainsi l'apparition de problèmes de surpoids ou de perte de poids. N'oublions pas le manque d'activité physique qui peut augmenter les risques d'accidents cardio-vasculaires, de même que les troubles du sommeil. Mentionnons également la fatigue visuelle qui peut naître de cette exposition excessive.

Les dangers des écrans sur les yeux

Afin que la longueur des ondes émises soit la plus courte possible, les écrans sont dotés d'une lumière bleue. Celle-ci augmente également la production d'énergie. Cependant, c'est l'exposition à cette lumière bleue qui constitue une réelle menace pour notre organe visuel. En 2010, l'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ou ANSES, mettait à jour son expertise sur les LED. Elle y confirme les dangers de cette lumière bleue sur les yeux, en mettant en évidence deux principaux effets sur la rétine de l'Homme :

  • à court terme, des effets phototoxiques en cas d'exposition aiguë ;
  • à long terme, un risque de survenue d'une DMLA ou Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge.

L'ANSES ne manque pas de prévenir les parents qui cautionnent une trop longue exposition de leurs enfants aux écrans. Ces derniers sont beaucoup plus vulnérables, car leurs yeux n'arrivent pas à filtrer complètement ladite lumière. Elle fait également cas d'une baisse de la vision chez les sujets concernés par cette exposition, et d'un risque de perturbation du sommeil. La lumière bleue favorise en effet l'éveil en bloquant la production de mélatonine. Le cerveau est ainsi maintenu dans un état d'excitation intellectuel : cet état n'est en aucun cas favorable à l'endormissement.

À lire Quelles sont les particularités d’une roue de trottinette freestyle ?

Les risques de myopie sont également évoqués. Pour un enfant de 6 ans, le temps d'exposition journalière aux écrans ne doit pas dépasser 60 minutes. Pour les enfants ayant déjà 12 ans, cette durée est ramenée à deux heures. Quant aux jeunes adultes de 20 ans, ils ne doivent pas y rester plus de trois heures. Malheureusement, ces durées ne sont pas respectées. Combinées à une absence criarde des activités en plein air, l'épidémie de myopie constatée par les ophtalmologues est bel et bien justifiée. La presbytie ou les yeux rouges sont également les malheureuses conséquences d'une exposition trop prolongée aux écrans.

Ainsi, les écrans peuvent causer des maux d'yeux.

Répondez à cet article