Comment faire le calcul du cout des matières premieres ?

© PetitLien.fr - Comment faire le calcul du cout des matières premieres ?

Le calcul du coût des matières premières est la prise en compte des charges cumulées à chaque étape du déroulement des activités d’une structure. Selon le principe des coûts complets, il s’agit d’évaluer le processus de fabrication de produits, des services et de leur mise en vente. Le calcul prend en compte les coûts d’achat, de production, mais aussi hors production et les coûts de revient. Comment faire le calcul du coût des matières premières ? Découvrez tout ici.

Additionner le prix d’achat et les charges directes d’achat

À lire En quoi consiste les missions du consultant en portage IT ?

Le premier volet du calcul du coût des matières premières se présente sous la forme de tableaux avec une grille pour chaque élément acheté. Il s’agit notamment de :

  • la nature de l’achat ;
  • les éléments de charges directes ;
  • les éléments de charges indirectes ;
  • le coût unitaire ;
  • la quantité ;
  • le montant.

Pour faire le calcul du coût d’achat des matières premières, il vous suffit d’additionner le prix d’achat, les charges directes d’achat, les charges indirectes d’achat et le coût d’achat par unité de matière première. Le résultat vous donne le coût d’achat total par quantité achetée.

Les coûts de production

chef cuisine Les coûts de production constituent le deuxième volet du calcul du coût des matières premières. Ces coûts sont calculés par des structures industrielles réputées dans la transformation des intrants en produits intermédiaires ou finis. Lesdits produits sont pour la plupart du temps des composants ou éléments entrant dans la réalisation d’articles. Les éléments tarifaires interviennent au stade de la fabrication dans le cycle d’activité de la firme.

Ils concernent aussi les commandes spéciales, projets de lots de fabrication, des séries fabricables ou à fabriquer et certains chantiers. Il faut dire également que les coûts de production sont de plus en plus récurrents dans le secteur tertiaire. On peut citer entre autres les banques, assurances, hôtels, transporteurs, agence de voyages… Notez pour finir, que le calcul du coût des matières premières permet à une entreprise d’avoir une meilleure visibilité sur ses dépenses en vue de mieux s’organiser dans la gestion de ses capitaux.

À lire Qu’est ce que le fret maritime ?

Les coûts d’achat

Les coûts d’achat encore appelés coûts d’acquisition constituent le troisième volet pour le calcul du coût des matières premières. Ils sont situés au premier stade du cycle d’activité de l’entreprise qu’elle soit :

  • commerciale avec le calcul du coût d’achat de chaque marchandise ;
  • industrielle avec le calcul du coût d’achat de chaque matière première et de chaque produit ;
  • prestataire de services avec le calcul de coût d’achat de chaque article ou services rendus.

En matière de coût d’achat, deux grandes notions interviennent, à savoir les charges directes et celles indirectes.

Les charges directes

chef cuisineElles sont composées du prix d’achat net, des réductions commerciales dont l’entreprise a bénéficié de la part des fournisseurs et des frais connexes d’achat. Les frais de transports, de commissions, d’emballages, d’assurances et les charges de prestations directes (MOD) sont également pris en compte. Les charges MOD prennent en compte les rémunérations des réceptionnaires, des magasiniers et des responsables d’achat.

Les charges indirectes

Elles prennent en compte les charges des centres d’analyse. Il s’agit entre autres des approvisionnements, magasins et réception de livraisons. Les activités de ces organismes sont évaluées en Unité d’œuvre d’achat comme la quantité achetée par kilogrammes, tonnes, mètre, litre, palette, produit. Les prix des unités d’œuvre sont compris dans le coût de chaque catégorie d’achat suivant le nombre d’unités d’œuvre nécessaires.

À lire Pourquoi acheter un stylo publicitaire écologique ?

Gérer son risque de change en 2022, mode d’emploi

Lorsque vous avez besoin de matière première que vous achetez à l’étranger, il faut bien que vous preniez en compte les risques de devise. En effet, quand vous travaillez à l’export, vous devrez porter une attention tout particulière aux risques de change qui pèsent sur votre entreprise. Vous vous posez d’ailleurs la question : comment gérer son risque de change en 2022 ? Avant toutes, il faut savoir que votre entreprise doit faire face à 3 grandes familles de risques de change, à savoir économique, transactionnel, et bilanciel. Si vous décidez de travailler sur ces différents risques, il y a fort à parier que vous pourrez augmenter la rentabilité de votre activité. Au moment où vous vendez vos produits, vous n’êtes pas à l’abri de voir vos charges augmenter ou en tous cas vos revenus diminués à cause du taux de change. Pour éviter de tels problèmes, il est indispensable de mettre en place une véritable politique de change. De cette manière, vous pourrez réduire au maximum les pertes de chiffre d’affaires et votre entreprise sera renforcée grâce à cette politique. Pour éviter de subir les risques de change, il peut être intéressant de réaliser un audit de votre entreprise pour adapter votre activité en fonction des taux de change.

calcul du cout des matières premieres

Répondez à cet article