Ongle incarné que faire : dans quels cas a-t-on un ongle incarné ?

Ecrit par

La mode d’aujourd’hui véhicule de nombreux critères de beauté et des conventions qui conditionnent notre façon de nous habiller. Parmi de nombreux exemples, les chaussures fines et légèrement pointues sont à avoir dans sa garde robe, sans compter les escarpins et les talons aiguilles, considérés comme l’archétype des chaussures féminines. La majorité de la population se jette aveuglément sur ces articles, considérés comme valorisants, pour être « à la pointe de la mode ». Cela dit, on oublie souvent les conséquences de nos choix qui pourraient se répercuter sur notre propre confort mais aussi sur notre santé.

Les chaussures représentent un vêtement très important, peut-être même le plus important dans une tenue vestimentaire. D’abord, elles servent à habiller les pieds avec lesquels on marche, elles ont donc intérêt à être confortables. De plus, dans notre quotidien, on peut avoir divers déplacements, peu importent les intempéries, les chaussures ont donc intérêt à être solides, non seulement pour nous assurer un déplacement sans encombres, mais aussi pour tenir le plus longtemps possible. D’autant plus que cet article est souvent cher en fonction de la qualité, du design et de la marque. Ensuite, une chaussure mal adaptée peut entraîner des torsions au niveau du pied, voire même des blessures, surtout dans les zones de contact des orteils, qui sont causées par la pression de l’ongle du premier orteil sur l’autre orteil. Même si vous n’y prêtez pas forcément attention, car, après tout, les pieds sont la dernière chose que l’on regarde, cela peut être très dangereux et menaçant, pour la santé d’un diabétique notamment. Le diabète entraîne une faiblesse immunitaire et donc, la non cicatrisation des plaies. Ainsi, la moindre plaies au niveau du pied peut s’infecter entraînant la nécrose des tissus, qui s’étend si on ne la remarque pas et mène à l’amputation de la partie atteinte. On ne vous apprendra rien en vous disant que cela serait triste, voire même tragique, sans parler de ce qui s’ensuit comme « douleurs fantômes ». Enfin bref, vous l’aurez compris, le port d’une chaussure adaptée est important !

Parmi les conséquences des chaussures trop serrées, il y a ce que l’on appelle « l’ongle incarné ». Il est définit comme l’enfoncement des bords latéraux de l’ongle dans les tissus voisins, c’est-à-dire que l’ongle pousse dans les bords de l’orteil. Ce phénomène pathologique touche le plus souvent le gros orteil. Il présente une rougeur et un léger gonflement. En plus d’être fort peu esthétique, il est aussi gênant, voire même douloureux sous l’effet d’une pression. Il peut être à l’origine d’un panaris, d’une ulcération (chez les diabétiques), d’une ostéite ou ostéo-arthrite. Si vous reconnaissez cette définition dans votre ongle et que vous souhaitez vous en débarrasser, voici l’essentiel que vous devez savoir.

Ongle incarné : qu’est-ce qui provoque un ongle incarné ?

Un ongle par défaut n’est pas programmé pour pousser de façon à dévorer les tissus voisins de l’orteil. Voici donc ce qui pourrait provoquer cette attitude déviante :

  • Mauvaise découpe de l’ongle : ongle coupé trop court par exemple, ou coupé en forme arrondie. Il poussera donc dans la mauvaise direction (vers les bords latéraux de l’ongle).
  • Port de chaussures trop serrées : comme les chaussures à bouts pointus ou les talons aiguilles, ce qui constitue un microtraumatisme externe. La pression exercée par la chaussure sur l’orteil conditionnera la poussée de l’ongle qui sera orientée vers les bords cutanés.
  • Traumatisme: choc suite à un violent coup sur l’ongle.
  • Pathologies liées à l’ongle : comme dans le cas de la désaxation des orteils, rencontrée chez les personnes âgées, ou l’hypertrophie des bourrelets péri-unguéaux qui concerne le plus souvent les enfants et ados (augmentation du volume cutané autour de l’ongle).
  • Maladie des articulations : arthrose.
  • Certaines affections : le diabète, par exemple.
  • Hyperhidrose : caractérisée par un taux de transpiration excessif.

Ongle incarné : comment soigner un ongle incarné ?

Il n’y a pas de solution magique pour éradiquer l’ongle incarné, cela dit, deux types de traitement sont envisageables :

Traitement préventif :

  •  Couper les ongles au carré : il ne faut jamais en couper les coins.
  •  Ne pas les couper trop courts : laissez au moins 2 à 3 millimètre entre l’ongle et son bord libre.
  •  Port de chaussures larges : à bout souple et ample.

Traitement curatif :

  •  Port de chaussures larges.
  •  Faire des bains de pied dans de l’eau tiède contenant du sel ou un antiseptique doux pendant 15 minutes.
  •  Appliquer des antiseptiques doux directement sur l’ongle concerné.
  •  Application de petits coins de bois ou d’un bout de coton entre l’ongle et la peau pour soulever les bords latéraux.
  •  Application d’anti-inflammatoires locaux (pommade à base de cortisone, Fucidine).
  •  Ablation chirurgicale de la tumeur : En cas d’inefficacité des soins cités précédemment.

Ongle incarné pied que faire : à ne pas confondre avec un panaris !

Vous vous demandez ongle incarné que faire ? Attention, il ne faut pas confondre avec un panaris ! En effet, si ce problème touche la même zone du corps, leur nature est bien différente. En effet, le début d’ongle incarné que faire ressemble à un panaris.

  • Le panaris, c’est une infection de l’ongle, qui crée une boule de pus sous la peau
  • Le panaris doit être traité rapidement, sinon, il faudra envisager une opération

Que faire pour un ongle incarné, qui se révèle être un panaris ? Nous l’avons dit, il est nécessaire de consulter votre médecin. Mais surtout, ne faites pas exploser la bulle de pus qui se forme. En effet, vous risquez d’aggraver le panaris. Votre médecin vous proposera un traitement à base d’antiseptiques et d’antibiotiques, qui permettront de réguler l’infection et de la faire disparaître. Vous savez que faire quand on a un ongle incarné, maintenant, vous savez comment réagir en cas de panaris.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Autres lectures